Place de la Rougemare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Place de la Rougemare
Image illustrative de l’article Place de la Rougemare
Situation
Coordonnées 49° 26′ 42″ nord, 1° 05′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Début rue de Bourg-l'Abbé
Fin rue du Cordier
Morphologie
Type Place
Forme rectangulaire
Histoire
Monuments Théâtre de la Rougemare

La place de la Rougemare est une voie publique de la commune française de Rouen.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette place arborée est située dans le quartier Beauvoisine près du lycée Corneille, sur l’axe menant de la Croix-de-Pierre à la tour Jeanne-d'Arc.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette place porte le nom d'un lieu-dit.

Historique[modifier | modifier le code]

Le théâtre de la Rougemare

Une coalition, composée des armées d’Othon, roi de la Francie orientale, Louis IV, roi de la Francie occidentale et Arnould, comte de Flandres, met le siège devant Rouen. En 949, le duc de Normandie Richard Ier, sorti par la porte Beauvoisine, fait subir une cuisante défaite à ses ennemis. Cette action a eu en partie lieu à la Rougemare, nom donné par la quantité de sang déversé au sol.

Au milieu du XIIIe siècle, le champ ou pré de la Rougemare, appelé la Rougemare de Péracle par Rondeaux de Sétry, se trouve incorporé dans l’enceinte de la ville de Rouen, quand la porte Beauvoisine est déplacée jusqu'en haut de la rue du même nom[1].

En 1450, la place devient un marché aux chevaux, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle[2].

Un ancien jeu de paume, situé autour de la place, accueille en 1676 le prieuré Saint-Louis, communauté bénédictine. Une chapelle y est construite, classée monument historique en 1957[3], qui accueille de nos jours le théâtre de la Rougemare[4].

La place de la Rougemare est renommée de 1794 à 1795 place de la Révolution. En 1830, cette place accueille le marché au beurre et aux œufs[5].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de constructions autour de la place, par leur qualité architecturale, font partie de l’inventaire général du patrimoine culturel : aux numéros 4[6], 8[7], 12[8], 16[9] et 18[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]