Place des Emmurées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Place des Emmurées
Image illustrative de l’article Place des Emmurées
Situation
Coordonnées 49° 26′ 00″ nord, 1° 05′ 15″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Quartier(s) Saint-Sever - Emmurées
Morphologie
Type Place

La place des Emmurées est une voie publique de la commune française de Rouen.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La place est située dans le quartier Saint-Sever sur la rive sud de la Seine.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de cette place vient de la communauté de Dominicaines installée en 1263 dans le manoir épiscopal de Saint-Mathieu. Elles devaient respecter strictement la clôture et à cet effet leur couvent était entouré de hautes murailles. Elles étaient emmurées.

Historique[modifier | modifier le code]

Une usine à gaz d'éclairage y est construite en 1834[1],[2]. Avant la Seconde Guerre mondiale, la place était bordée par plusieurs gazomètres.

En 1856, le marché aux bestiaux est inauguré sur la place des Emmurées[3],[4].

En 1889, il est créé un marché pour les denrées alimentaires[5].

Une rotonde érigée en 1896[6] au centre de la place est remplacée en 1924 par de nouvelles halles de marché.

La place est endommagée en août 1944 par des bombardements aériens visant à détruire les ponts sur la Seine.

L'ancien parking construit en 1978 a fait place à une nouvelle halle due à l'architecte Arnaud Yver en 2014.

Un marché s'y tient le mardi et le samedi de 6h30 à 18h ainsi qu'une brocante le jeudi de 7h à 18h.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

On y trouve un bureau de poste.

Plusieurs immeubles de la place sont dus à l'architecte Georges-Louis Goupillières.

Le botaniste Jean Raynal est né au no 7.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Éclairage du gaz de la ville de Rouen », Journal de Rouen, no 209,‎ , p. 3 col. 4 (lire en ligne, consulté le ).
  2. Jacques Quehen, « L’industrie du gaz de ville en Normandie », Études normandes, livraison 14, no 48, 1er trimestre 1955. L’industrie du gaz de ville en Normandie. p. 197-224.
  3. « Marché des Emmurées. Ouverture », Journal de Rouen, no 81,‎ , p. 1-2 (lire en ligne, consulté le ).
  4. Guy Pessiot, Histoire de Rouen 1850-1900, éd. du P'tit Normand, , 249 p., p. 150.
  5. « Le Marché des Emmurées », Journal de Rouen, no 311,‎ , p. 2 col. 4 (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Le Marché des Emmurées », Journal de Rouen, no 222,‎ , p. 2 col. 2 (lire en ligne, consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]