Quai du Cours-la-Reine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quai du Cours-la-Reine
Image illustrative de l’article Quai du Cours-la-Reine
Le cours la Reine en 1900.
Situation
Coordonnées 49° 25′ 52″ nord, 1° 05′ 56″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Début quai d'Elbeuf
Fin quai Jacques-Anquetil
Morphologie
Type Quai
Histoire
Création 1649 : création du duc de Longueville

Le quai du Cours-la-Reine est une voie publique de la commune de Rouen.

Description[modifier | modifier le code]

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai du Cours-la-Reine est situé à Rouen[1]. Il constitue un quai bas bordé par la Seine, borné par le quai d'Elbeuf en partie sud et le quai bas Jacques-Anquetil en partie nord.

Selon le plan Gréber de 1942 dont une maquette a été donnée à la visite publique dès 1943, le cours-la-Reine est, à l'instar de l'île Lacroix, « noyée sous les arbres »[2] (actuel quai Jacques-Anquetil).

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le cours (de) la Reine est une promenade du bord de Seine remontant à 1649, sur une initiative d'Henri II d'Orléans-Longueville[Note 1]et plantée de tilleuls et d'ormes[3], dont Camille Pissarro donne une vue bucolique en 1890 [1] et Eugène Boudin en 1895 une vue directe sur l'île Lacroix.

En 1832, le professeur à l'école de dessin Charles-Jacques-François Lecarpentier qualifie déjà le cours de la Reine (ou Grand Cours) de « l'une des plus belles promenades de France »[4].

Le peintre Albert Lebourg écrit : « Ce que Rouen est beau du Cours-la-Reine »[5].

Dans l'art[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il existe aussi un cours la Reine à Paris, en hommage à Marie de Médicis (1575-1642).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grégory Vacher (dir. publication), « Annuaire mairie : Les rues de Rouen » (site distinct de l'administration), sur www.annuaire-mairie.fr, Saint-Chamond, Advercity, 2004-2021 (consulté le ), col. 4.
  2. La reconstruction de Rouen à l'épreuve du temps, Patrice Pusateri, In Études Normandes, 47e année, no 1, 1998. Rouen : reconstruction, langages, p. 16.
  3. a et b Rouen aux principales époques de son histoire jusqu'au dix-neuvième siècle, Émile Augé, François Bouquet, 1886.
  4. Itinéraire de Rouen, ou Guide des voyageurs dans cette ville et ses environs, 1832.
  5. « Les impressionnistes et la Normandie », Simone R. Étienne, in : Études normandes, livraison 19, no 68, 2e trimestre 1956, pp. 253-284.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :