Rue Alsace-Lorraine (Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue d'Alsace-Lorraine.

Rue Alsace-Lorraine
Image illustrative de l’article Rue Alsace-Lorraine (Rouen)
Rue Alsace-Lorraine avec, à gauche, le n°20
Situation
Coordonnées 49° 26′ 20″ nord, 1° 05′ 55″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Ville Rouen
Début Rue de la République
Fin Place Saint-Marc
Morphologie
Type Rue
Longueur 270 m
Histoire
Création 1883

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Rue Alsace-Lorraine

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Rue Alsace-Lorraine

La rue Alsace-Lorraine est une des principales artères de la rive droite de Rouen.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est située dans le prolongement de la rue du Général-Leclerc, elle relie la rue de la République à la place Saint-Marc.

La rue Alsace-Lorraine est en sens unique ouest-est. Elle est desservie sur toute sa longueur en site propre par le TEOR et possède un arrêt « République » à proximité de la rue de la République.

Rues adjacentes[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette rue doit son nom à la mémoire de l'Alsace-Lorraine, provinces perdues à l'issue de la guerre de 1870 et restituées à la France par le traité de Versailles, le .

Historique[modifier | modifier le code]

Créée à partir de 1879, elle est ouverte en 1883.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • no 20: immeuble avec à l'angle de la rue Malpalu les statues de l'Alsace et de la Lorraine (décapitée), réalisé en 1887 par Louis Loisel.
  • Immeuble des Petits logements
  • Le géographe Gabriel Gravier y a vécu.

Enseignes[modifier | modifier le code]

On y trouve :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvon Pailhès, Rouen : du passé toujours présent, au passé perdu, Luneray, éditions Bertout, , 230 p. (ISBN 2-86743-539-0), « La rue Alsace-Lorraine », p. 194-195