Quai Cavelier-de-La-Salle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quai Cavelier-de-La-Salle
Image illustrative de l’article Quai Cavelier-de-La-Salle
Situation
Coordonnées 49° 26′ 16″ nord, 1° 05′ 04″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Morphologie
Type Quai
Histoire
Anciens noms Quai de la Grande-Chaussée

Le quai Cavelier-de-La-Salle est une voie publique de la commune de Rouen.

Description[modifier | modifier le code]

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai Cavelier-de-La-Salle est situé à Rouen[1], en rive gauche de la Seine.

Il est constitué d'une partie haute, connectée aux ponts sur la Seine, résultat d'une surélévation occasionnée lors de la Reconstruction de Rouen. L'espace est occupé par un boulevard à doubles voies séparées dédié à la circulation automobile. Les immeubles sont bordés d'une rangée de tilleuls et de trottoirs. La partie basse longe la Seine et a fait l'objet d'aménagements paysagers au début des années 2020, succédant à une longue période d'emploi portuaire, dont subsiste un faisceau ferroviaire intégré sous la voie haute.

Les façades à l'arrière donnent directement sur la rue des Docks (en contre-bas du niveau quai), la partie basse étant occupée par une enfilade de garages.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le nom du quai est attribué avant 1899 en mémoire de l'explorateur rouennais René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687).

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Embarquement de la statue de la Liberté à bord de l'Isère.
  • Le chemin de fer d'intérêt local allant au Petit-Quevilly avait son point de départ sur le quai de la Grande-Chaussée[2]
  • Le sculpteur Jean-Baptiste Foucher a vécu au no 67, quai de la Grande-Chaussée qui, après union au quai de la Petite-Chaussée, et devenu le no 31, quai Cavelier-de-La-Salle.
  • L'ordonnancement architectural de la Reconstruction est un amendement au plan Gréber, dû aux architectes Henri Bahrmann et Jean Fontaine[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Réclame pour le sculpteur Foucher.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grégory Vacher (dir. publication), « Annuaire mairie : Les rues de Rouen » (site distinct de l'administration), sur www.annuaire-mairie.fr, Saint-Chamond, Advercity, 2004-2021 (consulté le ), col. 4.
  2. Cahier des charges de la concession d'un chemin de fer de Rouen au Petit-Quevilly, Annales des ponts et chaussées, 1868.
  3. « La reconstruction de Rouen à l'épreuve du temps », Patrice Pusateri, Études normandes, 47e année, no 1, 1998. Rouen: reconstruction, langages, pp. 9-40.

Articles connexes[modifier | modifier le code]