Rue des Carmes (Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue des Carmes.

Rue des Carmes
Situation
Coordonnées 49° 26′ 32″ nord, 1° 05′ 42″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Ville Rouen, Seine-Maritime
Tenant Place de la Cathédrale
Aboutissant Rue Beauvoisine
Morphologie
Type Rue
Longueur 120 m

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Rue des Carmes

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Rue des Carmes

La rue des Carmes est une voie de Rouen, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

C'est une rue commerçante et essentiellement piétonnière qui relie la place de la Cathédrale à la rue Beauvoisine.

Rues adjacentes

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la rue vient du couvent des Carmes qui était situé dans cette rue depuis 1260 et qui fut détruit à la Révolution.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue porta le nom de « rue Grand-Pont » puis « rue de la Constitution » pendant la période révolutionnaire.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Le poète Prosper Blanchemain (1816-1879) y est né.
  • no 14 : Avant 1944, façade Renaissance de l'hôtel Romé[1], des vestiges subsistent dans la cour intérieure de l'immeuble Espace Monet-Cathédrale.
  • no 90 : François Hollande y est né et y a vécu jusqu'en 1958.
  • no 91 (magasin Armand Thiery) : façade Renaissance avec bas-reliefs conservée à l'intérieur du rez-de-chaussée[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Chaline (dir.), Les Hôtels particuliers de Rouen, Rouen, Société des Amis des monuments rouennais, , 224 p. (ISBN 978-2-9509804-9-6, OCLC 469254974), p. 125-129
  2. Alain Gasperini, « La découverte du 91, rue des Carmes », Bulletin de la Société des amis des monuments rouennais,‎ , p. 54-58