Quai Saint-Sever

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quai Saint-Sever
Image illustrative de l’article Quai Saint-Sever
Situation
Coordonnées 49° 26′ 09″ nord, 1° 05′ 32″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Morphologie
Type Quai

Le quai Saint-Sever est une voie publique de la commune de Rouen.

Description[modifier | modifier le code]

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai Saint-Sever est situé à Rouen[1] sur la rive gauche de la Seine, en contrebas du quai Jean-Moulin.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il porte le nom saint Sever, évêque d'Avranches, à la fin du Xe siècle, qui a donné son nom au faubourg historique puis quartier Saint-Sever.

Le nom de « quai Napoléon »[Note 1] a été envisagé en 1840, en souvenir du retour des cendres de l'Empereur, spécialement le jour du passage de la Dorade le long des quais de Seine de Rouen, le [2].

Antérieurement, il portait le nom de «quai aux meules».

Historique[modifier | modifier le code]

Retour des Cendres.

C'est sur ce quai qu'une tribune a été montée afin d'y recevoir les autorités à l'occasion du retour des cendres de Napoléon Ier (brève escale à Rouen le puis remontée de la Seine du bateau-catafalque)[2].

En , Eustache de La Quérière, en observateur zélé sa ville de naissance, rapporte ses observations au sujet du nouveau quai Saint-Sever[3] : il nous apprend que la largeur donnée au quai vers 1830 n'étant que de trente mètres[4], les piétons s'en trouvent rapidement en danger du fait de l'activité portuaire devenue aussi intense qu'en rive droite. La piètre qualité des habitations ne semble pouvoir s'opposer à leur élimination afin de donner la largeur attendue de 60 mètres par la société d'émulation de Rouen qui est appelée à se saisir du sujet[5].

Sur les cartes postales et dans l'art, l'association du pont Boieldieu et du quai Saint-Sever sont courantes (Camille Pissarro s'y essaie en 1896).

La foire Saint-Romain de nuit sur le quai Saint-Sever en 2006.

Le quai est la cible de bombardements des forces alliés fin août 1944, à la fin de la bataille de Normandie, visant à ralentir le franchissement de la Seine par l'armée allemande.

La foire Saint-Romain s'y tient à l'automne de 1983 à 2014.

L'architecte-paysager Jacqueline Osty transforme le quai en « prairie Saint-Sever »[6] au même titre que la presqu'île Rollet dans les années 2010.

Depuis le 23 novembre 2021, les quais sont mis en lumière de la tombée de la nuit à h du matin[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En définitive, le quai de Paris est rebaptisé quelque temps « quai Napoléon ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grégory Vacher (dir. publication), « Annuaire mairie : Les rues de Rouen » (site distinct de l'administration), sur www.annuaire-mairie.fr, Saint-Chamond, Advercity, 2004-2021 (consulté le ), col. 4.
  2. a et b Analyse des procès-verbaux des séances du 22 décembre 1800 au 20 novembre 1877, municipalité de Rouen, 1892, p. 479.
  3. Notice BnF.
  4. Revue de Rouen et de Normandie, Volume 9, 1841, p. 394.
  5. Édilité rouennaise, Journal de Rouen, 10 avril 1857.
  6. Prairie Saint-Sever.
  7. Adrien Filoche, « À Rouen, découvrez les nouveaux éclairages des quais rive gauche », sur actu.fr, (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]