Quai Jacques-Anquetil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quai Jacques-Anquetil
Image illustrative de l’article Quai Jacques-Anquetil
Situation
Coordonnées 49° 25′ 59″ nord, 1° 05′ 45″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Début Pont Pierre-Corneille
Fin Pont de l'Europe / Quai du Grand-Cours
Morphologie
Type Quai
Fonction(s) urbaine(s) boulevard urbain D 18 E
Forme longitudinale

Le quai Jacques-Anquetil est une voie publique de la commune de Rouen.

Description[modifier | modifier le code]

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai Jacques-Anquetil est situé à Rouen[1]. Il s'agit d'un aménagement viaire constitué d'un quai bas et d'un quai haut. Le quai bas assure la desserte de la partie industrielle de la voie bordée par la Seine. Le quai haut supporte un boulevard urbain (route départementale 18E) borné au nord par le carrefour du pont Pierre-Corneille et au sud par l'échangeur des ponts de l'Europe et Mathilde.

Une trémie ferroviaire a été créée lors de la Reconstruction de Rouen, opération comprenant une surélévation des quais dans l'optique d'un grand port maritime de Paris. En 2020, des défauts structurels sur la tranchée couverte sont apparus, qui ont mené, dès 2018, à l'interdiction totale de la circulation routière sur le quai haut[2].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il porte le nom du coureur cycliste Jacques Anquetil (1934-1987) et il constitue un détachement du quai d'Elbeuf.

Avant 1944 (destruction de la gare de Rouen Rive-Gauche), il constituait le quai d'Elbeuf.

Requalification urbaine[modifier | modifier le code]

Devant la fragilité de la trémie ferroviaire, et dans la continuité de la reconquête des bords de Seine, le quai Jacques-Anquetil est l'objet d'une campagne de travaux qui ont débuté en janvier 2022, à l'issue d'une procédure d'enquête publique et d'étude d'impact sur l'environnement[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

L'ancien quai d'Elbeuf.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grégory Vacher (dir. publication), « Annuaire mairie : Les rues de Rouen » (site distinct de l'administration), sur www.annuaire-mairie.fr, Saint-Chamond, Advercity, 2004-2021 (consulté le ), col. 4.
  2. Rapport enquête publique trémie ferroviaire Rouen RG, octobre 2020, § 611.
  3. Suppression de la tranchée couverte ferroviaire de Rouen entre les ponts Mathilde et Corneille, et réorganisation des voiries, SNCF, 6e partie, p. 199-258, s.d.

Articles connexes[modifier | modifier le code]