Force aérienne royale néo-zélandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Royal New Zealand Air Force)
Aller à : navigation, rechercher
Royal New Zealand Air Force
Image illustrative de l'article Force aérienne royale néo-zélandaise
Enseigne de la RNZAF

Création 1913
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Allégeance New Zealand Defence Force
Type Armée de l'air
Effectif 3 253
Couleurs Roundel of New Zealand.svg Cocarde
Devise Per Ardua ad Astra
Mascotte Kiwi
Inscriptions
sur l’emblème
1 avril
Équipement 71 aéronefs (2013)
Guerres Seconde Guerre mondiale
Insurrection communiste malaise
Guerre du Viêt Nam
Guerre du Golfe
Batailles Bataille de Bougainville
Commandant Lieutenant-General Tim Keating

La Royal New Zealand Air Force (RNZAF) est l'armée de l'air de la New Zealand Defence Force.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formée des composantes néo-zélandaises de la British Royal Air Force en 1923, ses troupes furent envoyées combattre dans la Seconde Guerre mondiale, la Guerre du Viêt Nam et la Guerre du Golfe. D'un maximum de 1 000 avions en 1945, elle en a aujourd'hui 53[Quand ?], principalement pour patrouiller la côte et pour des missions de transport avec la Royal New Zealand Navy et la New Zealand Army.

On trouve ses bases aériennes à Auckland, Ohakea et Woodbourne.

Sa cocarde contient une image de silhouette de kiwi, oiseau également symbole du pays en général. Sa devise est la même que celle de la Royal Air Force britannique, « Per ardua ad astra ».

En 2001, le gouvernement travailliste décida de ne pas renouveler les vieillissants avions de combat A-4 Skyhawk par un lot de 28 F16 Falcon. La force de combat est depuis inexistante et les jets d'entraînement Aermacchi MB-339 acquis en 1990 ont été mis sous cocon.

En 2017, pour remplacé les 6 P-3 de patrouille maritime dans les années 2020, il est envisagé d'acquérir 4 Boeing P-8 Poseidon[1].

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Un B-757 entouré d'un C-130 Hercules et de deux P-3 Orion de la RNZAF à un meeting aérien en 2009
Un hélicoptère Seasprite devant le HMNZS Canterbury en 2007.

Les appareils en service en 2015 sont les suivants[2] :

Aéronefs Origine Type En service Versions
Avion de transport
Lockheed C-130H Hercules Drapeau des États-Unis États-Unis avion de transport tactique 5 servis par le 40e escadron et basés à Auckland[3].
Boeing 757-200 Drapeau des États-Unis États-Unis avion de transport de personnels et de hautes personnalités 2 servis par le 40e escadron et basés à Auckland[3].
Avion d'entraînement
Beechcraft T-6C Texan II Drapeau des États-Unis États-Unis avion d’entraînement primaire et intermédiaire 8 pour la formation de base des pilotes. Commandé en janvier 2014, premières livraisons en juillet 2014[4].
Beechcraft Super King Air 200 Drapeau des États-Unis États-Unis avion de transport léger et d’entraînement 4 servis par le 42e escadron[5] pour la formation des pilotes et basés à Ohakea. Les appareils sont entrés en service en 1998 (3) et 2000 (2).
Avion de patrouille maritime
Lockheed P-3K Orion Drapeau des États-Unis États-Unis avion de patrouille maritime 6 servis par le 5e escadron et basés à Auckland[6]. 5 sont entrés en service en 1966 et 1 fut acquis en 1985 auprès de la RAAF. Remplacement prévu en 2025.
Hélicoptère
Agusta-Westland AW.109E Drapeau de l'Italie Italie hélicoptère léger multirôle 5 servis par le 3e escadron et basés à Ohakea
Kaman SH-2G Super Seasprite (en) Drapeau des États-Unis États-Unis hélicoptère de lutte anti-sous-marine et de sauvetage en mer 9 servis par le 6e escadron pour le compte de la Royal New Zealand Navy et basés à Auckland. Les appareils sont entrés en service en 2001 et servent principalement sur les frégates et bâtiment amphibie de la marine.
NH-Industries NH90-TTH Drapeau de l’Union européenne Union européenne hélicoptère d’assaut et de sauvetage en mer 9 servis par le 3e escadron et basés à Ohakea

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « New Zealand – P-8A Aircraft and Associated Support », sur Defense Security Cooperation Agency (en), (consulté le 4 mai 2017).
  2. « Le parc aérien de la RNZAF en 2015 et en images » (consulté le 16 septembre 2016)
  3. a et b (en)« Fixed Wing Transport Force », sur airforce.mil.nz (consulté le 27 juin 2012)
  4. Philippe Chapleau, « T-6C pour la Nouvelle-Zélande: deux des onze avions en cours de livraison à la RNZAF », sur Ouest-France (consulté le 28 juillet 2014).
  5. (en)« No. 42 Squadron », sur airforce.mil.nz (consulté le 27 juin 2012)
  6. (en)« Maritime Patrol Force », sur airforce.mil.nz (consulté le 27 juin 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]