Armée de l'air royale de Malaisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Force aérienne royale de Malaisie
Tentera Udara Diraja Malaysia
Image illustrative de l’article Armée de l'air royale de Malaisie

Création
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
Allégeance Forces armées malaisiennes
Type Force aérienne
Effectif 15000
Couleurs Roundel of Malaysia.svg Roundel of Malaysia – Low Visibility.svg

La Force aérienne royale de Malaisie (Tentera Udara Diraja Malaysia) est la composante aérienne des Forces armées malaisiennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formée en 1958, la force aérienne malaisienne possède un parc aérien assez varié comprenant des appareils de fabrication russe, américaine ou européenne.

Elle a entamé sa modernisation au début des années 1970 et l'a poursuivie jusque dans les années 1990, remplaçant ainsi ses CAC Sabre par des Northrop F-5 de reconnaissance, acquérant des Hawk comme avions d'entraînement et des MiG-29 U/N en 1995, suivis par des F/A-18D Hornets en 1997 pour sa capacité d'interception et d'interdiction aérienne.

En 2003 un accord est passé avec la Russie pour la livraison de 18 Sukhoi Su-30 MKM (Modernizirovannyi Kommercheskiy Malaysia), les deux premiers étant livrés le 2 juin 2007 à la base aérienne de Gong Kedak. Les intercepteurs se distinguent par les différentes origines de leur avionique, comprenant des éléments français, sud-africains et russes.

Le 8 décembre 2005, la force aérienne malaisienne annonce son intention d'acquérir des Airbus A-400M pour accroître sa capacité de transport, quatre sont livrés entre mars 2015 et mars 2017[1].

La force aérienne possède sa propre unité de forces spéciales, dénommée PASKAU (Paskuan Khas Udara), spécialisée dans le contre-terrorisme et la protection des installations clés malaisiennes. Elle peut également être utilisée dans une optique offensive pour la désignation de cibles au sol ou des opérations de sabotage derrière les lignes ennemies.

Un de ses principales bases aériennes est RMAF Butterworth.

Depuis 1995, l'armée de terre malaisienne entretient également une petite aviation légère, l'Aviation de l'armée malaisienne, ayant en 2017 une vingtaine d'hélicoptères.

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Mikoyan-Gourevitch MiG-29

Les appareils en service en 2016 sont les suivants[2] :

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de combat
McDonnell Douglas F/A-18 Hornet Drapeau des États-Unis États-Unis Avion multirôle 8 F/A-18D 8 F/A-18D Hornet sont livrés en 1997 à l'aviation malaisienne. En 2013, le gouvernement malais engage ses Hornet dans le conflit de Sabah.
Mikoyan-Gourevitch MiG-29 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de chasse 10 MIG-29
MIG-29UB
Auraient été retirés du service en novembre 2017, à cause d’un manque de pièces détachés. Il se dit qu’ils pourraient être repris par l’Inde ou modernisés[3].
Soukhoï Su-30 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de combat multirôle 18 Su-30MKM Livrés entre 2007 et 2009. Quatre opérationnels en juillet 2018 à la suite de problèmes de service après-vente[3]
Avion de transport
Airbus A400M Atlas Drapeau de l’Union européenne Union européenne Avion de transport tactique 1+3 premier livré le 9 mars 2015[4]. Le 4e en mars 2017.
Lockheed C-130 Hercules Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport tactique 10 C/PC-130H
CASA CN-235 Drapeau de l'Espagne Espagne/Drapeau de l'Indonésie Indonésie Avion de transport tactique 6
Avion ravitailleur
Lockheed KC-130 Hercules Drapeau des États-Unis États-Unis Avion ravitailleur 4 KC-130H
Avion de patrouille maritime
Beechcraft King Air Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de patrouille maritime 4 King Air 200 (MPA)
Avion d'entraînement
Pilatus PC-7 Drapeau de la Suisse Suisse Avion d'entraînement 49+12 PC-7/Mk II
Aermacchi MB-339 Drapeau de l'Italie Italie Avion d'entraînement 8
BAe Hawk Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Avion d'entraînement et d'attaque au sol 19 Hawk 108
Hawk 208
Beechcraft King Air Drapeau des États-Unis États-Unis Avion d'entraînement bimoteur 2 King Air 350
Hélicoptère
Sud-Aviation SA316 Alouette III Drapeau de la France France Hélicoptère de utilitaire léger 15
Sikorsky S-61 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère de transport militaire et de lutte anti-sous-marine 27 Un écrasé 4 octobre 2016. 14 transféré dans l'Aviation de l'armée malaisienne à partir de fin 2015. Retrait en 2020[5]..
Eurocopter EC725 Caracal Drapeau de l’Union européenne Union européenne Hélicoptère de transport 12

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Malaysia officially receives its latest RMAF A400M aircraft », sur www.thesundaily.my, (consulté le ).
  2. « World Air Force 2016 », FlightGlobal (consulté le )
  3. a et b Laurent Lagneau, « La Malaisie a des problèmes pour faire voler ses avions de combat Su-30 MKM livrés par la Russie », sur OPEX360, (consulté le ).
  4. Guillaume Belan, « La Malaisie reçoit son premier A400M », Air & Cosmos,‎ (lire en ligne).
  5. « A son tour, la Malaisie envoie à la retraite ses hélicoptères Sea King », sur www.avionslegendaires.net, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]