Armée de l'air gabonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée de l'air gabonaise
Image illustrative de l'article Armée de l'air gabonaise
Cocarde de l'Armée de l'air gabonaise

Création
Pays Drapeau du Gabon Gabon
Type Armée de l'air
Rôle Appui-feu, bombardement, transport
Effectif 1 500 + 350 (ALA)
Fait partie de Forces armées gabonaise
Composée de Aviation légère des armées
Garnison Base aérienne 01 Libreville (aéroport international Léon Mba)

Base aérienne 02 Franceville Mvengue (aéroport international El Hadj Omar Bongo Ondimba)

Devise Penas, Majores, Nido
Anniversaire 25 janvier
Équipement 29 Aéronefs
Décorations Médaille de l'air équatorial, Médaille du mérite équatorial
Commandant General de Brigade Aérienne OSSIMA NDONG Jean Martin

L'Armée de l'Air Gabonaise est la composante aérienne des forces armées gabonaises. Elle a été créée le . Elle a pour vocation principale l'appui aux troupes et le transport pour tous les Corps et Organismes Internationaux et Nationaux de la République Gabonaise. Le contexte opérationnel et l'arrivée de Mirage F1 en 2010 et 2011[1],[2] lui permettent de répondre à diverses exigences en matière de sécurité et de contrôle de l'espace aérien, grâce à une puissance de feu accrue.

Historique[modifier | modifier le code]

Avec la création à partir de 1964, des détachements (futures régions militaires) à l’intérieur du pays, de l’installation officielle en 1966 du Centre d’instruction de Mouila au Sud-Ouest du pays, l’activité aérienne venait de doubler et, le décret présidentiel no 00205/PRDN du 25 janvier 1972 consacrait la naissance de l’Armée de l’Air Gabonaise, Armée technique mais aussi vecteur de développement au service de la nation gabonaise.

En janvier 1980 et sur l'initiative du Président El Hadj Omar Bongo ONDIMBA, l’Armée de l’Air se dote d’une structure de combat, par l’acquisition d’une flotte d’avions de chasse et marque sa territorialité par la création de la base aérienne 02 de Mvengue qui, avec celle de Libreville va amener l’éclosion des Forces Aériennes Gabonaises.

L’aviation légère des armées, a été créée par décret présidentiel no 00905/PR/DN du 11 juillet 1986 suite aux conclusions du Conseil supérieur de Défense en sa réunion du 29 juin 1984. L’aviation légère des armées est détentrice de tous les hélicoptères en service au sein des forces armées gabonaises. Elle a hérité à sa création de toutes les structures et personnels de l’ancienne escadrille Hélicoptères de l’armée de l’air.

Arme de l’initiative et de l’urgence, sa création se justifie par ses capacités opérationnelles adaptées à la configuration du terrain.

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Les appareils en service en 2016 sont les suivants[3] :

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de chasse
Mirage F1 Drapeau de la France France Avion de chasse
6 (2)
F1AZ
Rachetés à l'armée de l'air sud-africaine (Mirage F1AZs) en 2006, version de bombardement et d'appui, livrés par la société Aerosud après remise en état opérationnelle[4],[5].
Aermacchi MB-326 Impala Drapeau de l'Italie Italie Avion d'attaque au sol
2
MB-326 Impala I
Racheté à l'Afrique du Sud.
Avion de transport
Lockheed C-130 Hercules Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport
1

1
C-130H

L100-30
TR-KKB C/N : 382-4710, en remise en état opérationnelle chez OGMA Portugal[6]
CASA CN-235 Drapeau de l’Union européenne Union européenne Avion de transport
1
CN-235M-100
ATR 42F Drapeau de la France France/Drapeau de l'Italie Italie Avion de transport VIP
1
ATR 42-320
Groupement Aérien Présidentiel (GAP)
Falcon 900 Drapeau de la France France Avion de transport VIP
1
F900EX
Flotte Aérienne Présidentielle (FLAP)
Gulfstream G650 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport VIP
1
G650ER
TR-XGM, entrée en service en 2015.
Gulfstream IV Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport VIP
1
Gulfstream IV-SP
Flotte Aérienne Présidentielle (FLAP)
Boeing 777 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport VIP
1
B777-236
Livré le 18 juin 2012 par la Boeing Aircraft Holding Company, l'appareil immatriculé TR-KPR est âgé de 16 ans lors de sa livraison
Hélicoptère
Sud-Aviation SA342 Gazelle Drapeau de la France France Hélicoptère utilitaire léger
1

2
SA342M

SA342L
Garde Républicaine
Sud-Aviation SA330 Puma Drapeau de la France France Hélicoptère de transport
3
SA330C/H
Aérospatiale AS332 Super Puma Drapeau de la France France Hélicoptère de transport VIP
1
AS 332L1
Groupement Aérien Présidentiel (GAP) Immatriculation : TR-KCW, TR-KCX, TR-KCY
Airbus Helicopter H120 Colibri Drapeau de l’Union européenne Union européenne Hélicoptère d'entrainement
2
Airbus Helicopter H135 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire
2
Bell 412 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire
1
AB-412

Aéronefs non opérationnels observables (2014)[modifier | modifier le code]

Certains appareils non opérationnels ou sous cocons des forces aériennes gabonaises sont encore visibles sur certaines plateformes aéroportuaires.
Au Gabon :

Libreville

Franceville

  • Fouga CM-170 Magister 4 anciens appareils de chasse et d'entrainement exposés sur la base aérienne 02 de Mvengué en 2016.

En France :

Autres équipements[modifier | modifier le code]

Les autres équipements composant les forces se composent des missiles et matériels de défense anti-aérienne.

  • Missile
Type Utilisation
AGM MBDA AS-30L Bombardement, appui rapproché
ATGM MBDA HOT Missile européen
AAM Matra R550 Magic II Missile air-air courte portée
AAM Matra R530 Missile air-air moyenne portée
ASM MBDA HOT Utilisée par l'Aviation légère des armées
  • Défense anti-aérienne
Quantité Type Utilisation
60 Mistral (missile) Lutte anti-aérienne à basse altitude
4 Panhard ERC 20 Kriss Véhicules de défense anti-aérienne 2×20 mm
37 Mortier remorqué[réf. nécessaire] de 37 mm DCA
24 ZU-23-2 Double canon anti-aérien russe
12 M1939 85 mm Canon anti-aérien russe
3 Bofors L-70 40 mm Canon anti-aérien

Organisations[modifier | modifier le code]

État-major de l'armée de l'air (EMAA)[modifier | modifier le code]

Grades du personnel[modifier | modifier le code]

Forces[modifier | modifier le code]

Les forces aériennes disposent d'un équipement complet, le défis pour les militaires est de pouvoir maintenir en condition opérationnelle les aéronefs. Cette tâche de maintien se faisait autrefois avec l'assistance des Forces armées françaises et depuis de nombreuses années est à la charge des techniciens gabonais.

Répartition des forces :

Composé d'un Escadron de contre-terrorisme, aucun aéronef en 2013.

Composé d'un Escadron d'entrainement 2-02

Nombre d'aéronef Type Notes
1 Reims Cessna F152 non opérationnel sur la base 02
2 Aermacchi MB-326 opérationnel sur la base 02

Composé d'un Escadron VIP Transport

Nombre d'aéronef Type Notes
3 AS332 Super Puma VIP, ALA Opérateur technique

Composé d'une Flotte Aérienne Présidentielle

Nombre d'aéronef Type Notes
1 Gulfstream IV SP VIP
1 Falcon 900 EX VIP
1 Boeing 777-200 VIP
1 ATR 42F Transport divers
  • Escadron de transport Lourd
Nombre d'aéronef Type Notes
1 C130H Transport Tactique
1 L100-30 Transport Tactique, en panne
  • Escadron de transport Léger
Nombre d'aéronef Type Notes
1 CASA CN-235-100M Transport Tactique
1 Embraer EMB 110 Bandeirante Patrouille maritime, en panne
  • Escadron de chasse 1-02 Leyou
Nombre d'aéronef Type Notes
6 Mirage F1AZ Appui, bombardement
  • Aviation Légère des Armées

Composée de Groupement Hélicoptère

divisée en Escadrille aérienne Transport

Nombre d'aéronef Type Notes
3 Eurocopter SA330 Puma Transport de troupe
1 Bell 412SP Transport de troupe
4 Eurocopter EC135 EVASAN et utilitaire

divisée en Appui tactique

Nombre d'aéronef Type Notes
2 SA342-L1 Gazelle Appui, feu

divisée en Gendarmerie Nationale

Nombre d'aéronef Type Notes
1 Eurocopter AS355 Écureuil Reconnaissance

divisée en Police

Nombre d'aéronef Type Notes
1 Eurocopter AS350 Écureuil Reconnaissance

divisée en École d'hélicoptère de l'ALA

Nombre d'aéronef Type Notes
1 SA319 Alouette III Entrainement, sous cocon BA 01 GR

Bases aériennes[modifier | modifier le code]

Les forces aériennes gabonaises disposent de deux bases aériennes situées dans les plus grandes villes du pays qui sont Libreville et Franceville.

  • La base aérienne 01 de Libreville créée en 1972 et située sur la plate forme de l'aéroport international Léon Mba. Elle abrite tous les escadrons de transport et les hélicoptères de l'aviation légère des Armées, l'état-major (EMAA), la Flotte Aérienne Présidentielle , le Groupement Fusiliers Commandos de l'Air Nord ,le Laboratoire des Langues de Forces de Défense et de Sécurité et la Direction de l'Aviation Légère des Armées.
  • La base aérienne 02 de Mvengue créée en 1980 située sur l'aéroport international Omar Bongo de la ville de Franceville est une base de chasse abritant actuellement le Groupement Fusiliers Commandos de L'Air Sud et les Mirages F1AZ de l'escadron de chasse 1-02 « Leyou ».

Missions[modifier | modifier le code]

L'armée de l'air effectue principalement 3 types de missions, dans un but fondamental de défense et non dans un but offensif.

Missions tactiques[modifier | modifier le code]

Missions logistiques[modifier | modifier le code]

  • Soutien aux autres corps constituant les forces de défense et de sécurité
  • Recherche et sauvetage
  • Surveillance des frontières aussi bien maritimes que terrestres
  • Transport des autorités gouvernementales

Missions humanitaires[modifier | modifier le code]

  • Maintien de la paix
  • Soutien logistique
  • Évacuation des ressortissants gabonais et des pays amis des zones en trouble

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]