Beechcraft T-6 Texan II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir T-6.
T-6 Texan II
Un T-6A Texan II de l'USAF basé sur la Randolph Air Force Base.
Un T-6A Texan II de l'USAF basé sur la Randolph Air Force Base.

Constructeur Drapeau : États-Unis Beechcraft
Rôle Avion d'entraînement
Statut En production
Premier vol 2000
Mise en service 2001
Date de retrait Toujours en service
Coût unitaire 4,271 millions de $ US[1]
Nombre construits +850
Équipage
1 élève + 1 instructeur
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney Canada PT6A-68
Nombre 1
Type turbopropulseur
Puissance unitaire 1 100 ch (820 kW)
Dimensions
Envergure 10,19 m
Longueur 10,16 m
Hauteur 3,25 m
Surface alaire 16,49 m2
Masses
À vide 2 135 kg
Carburant 542 kg
Avec armement 2 858 kg
Maximale 2 948 kg
Performances
Vitesse de croisière 515 km/h
Vitesse maximale 586 km/h
Plafond 9 500 m
Rayon d'action 1 667 km
Facteur de charge +7.0g/-3.5g

Le Beechcraft T-6 Texan II est un avion monomoteur construit par Beechcraft Corporation (anciennement Hawker Beechcraft précédemment Raytheon Aircraft Company). Basé sur le Pilatus PC-9, le T-6 a remplacé le Cessna T-37B Tweet de l’US Air Force et le T-34C Turbo Mentor de l'US Navy. Il fut nommé en hommage au North American T-6 Texan. Il est utilisé par l’US Air Force comme avion d’apprentissage au pilotage mais aussi comme avion d’entraînement au commandement (CSO). Le T-6 est utilisé par les forces aériennes canadiennes (CT-156 Harvard II), grecques, israéliennes (Efroni) et irakiennes comme avion d’entraînement. On retrouve la version T-6C au service des forces aériennes marocaines, néo-zéolandaises et mexicaines. 

Design et développement[modifier | modifier le code]

Le T-6 est un dérivé du Pilatus PC-9, largement modifié par Beechcraft afin de pouvoir d’être introduit au concours Joint Primary Aircraft Training System (JPATS) dans les années 1990. 

Le gagnant du concours était le Pilatus PC-9 assemblé à partir de pièces de série, réduisant les coûts de conception, de fabrication et de maintenance. Cependant, de nouvelles exigences et des querelles entre l’Air Force et la Navy provoquèrent des retards, une augmentation des coûts, passant d’une estimation initiale de $3,9 millions à environ $6 millions par unité et enfin 22% (499 kg) de masse supplémentaire par rapport au Pilatus PC-9 de départ. Le 9 avril 2007, le département de la Défense américain annonce que le programme JPATS est l’un des huit programmes cités pour une révision par le Congrès pour cause de dépassement de 25 à 50% de l’estimation initiale de budget. Il est en effet inhabituel pour un projet en production de présenter des dépassement tels que le Congrès doive en être notifié

Historique opérationnel[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le T-6A a été présenté aux bases aériennes de Moody et Randolph en 2000-2001. Le T-6 est entré en service en 2003 à la Laughlin Air Force Base où il est à présent l’avion d’entraînement de base principal, remplaçant le T-37. La Vance Air Force Base a terminé la transition du T-37 vers le T-6 en 2006. La Colombus Air Force Base a quant à elle retiré du service son dernier T-37 en avril 2008. Les derniers T37-B actifs de l’USAF ont été retirés du service à la Sheppard Air Force Base à l’été 2009.

Variantes[modifier | modifier le code]

Model 3000
Désignation interne
T-6A Texan II 
Version standard pour l'USAF, l'USN et la force aérienne hellénique (25).
T-6A NTA Texan II 
Version armé du T-6A pour la force aérienne hellénique (20). Le T-6A NTA est capable d'emporter des lances rocket, des canon, des réservoirs externes et des bombes.
T-6B Texan II 
Version améliorée du T-6A avec un cockpit digital qui inclus un affichage tête haute, six écrans multi-fonction et des commandes 3M (HOTAS), utilisé par la Naval Air Station Whiting Field, la Naval Air Station Corpus Christi et l'United States Naval Test Pilot School.
AT-6B Wolverine 
Vrsion armée du T-6B pour l'entrainement primaire armé ou bien l'attaque légère. Il est propulsé par un moteur Pratt & Whitney Canada PT6-68D de 1 600 ch (1193 kW) et possède une structure renforcée.
T-6C Texan II 
Version améliorée du T-6B avec des points d'emports, d'abord désigné pour les ventes à l'export.
T-6D Texan II 
Version basé sur les T-6B et C pour l'US Army.
CT-156 Harvard II 
Version du T-6A pour les Forces Canadiennes. Presque identique au standard USAF et USN en terme d'avionique, de configuration de cockpit et de performance.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Argentine Argentine
  • Fuerza Aérea Argentina
    • École des pilotes, 4 achetés en avril 2017, livraison à partir d'avril 2018, 12 escompté à terme[2]
 Drapeau du Canada Canada
 Drapeau de la Grèce Grèce
 Drapeau de l'Irak Irak
 Drapeau d’Israël Israël
 Drapeau du Mexique Mexique
 Drapeau du Maroc Maroc
 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
 Drapeau des États-Unis États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « T-6A Texan », US Air Force, (consulté le 31 mars 2016)
  2. Pascal, « L’Argentine commande le T-6C « Texan » ! », sur http://psk.blog.24heures.ch/, (consulté le 29 avril 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Développement lié
Avions comparables

Liste liée

Liens externes[modifier | modifier le code]