Forces armées du Burundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldat de la 1re compagnie de sapeurs.

Les forces armées du Burundi (officiellement Force de défense nationale) sont responsables de la défense de l'État africain du Burundi. Le commandant en chef est en le président Pierre Nkurunziza et l'actuel ministre de la défense est le major-général Prime Niyongabo, issue de l`ancienne rebellion hutu qui est au pouvoir depuis 2005 au Burundi. Elles comprennent un total de 20 000 personnels actifs et 30 000 paramilitaires selon l'IISS en 2012. Elles sont décomposées en une armée de terre (comprenant plusieurs Panhard AML 60, BRDM-2, BTR-40, BM-21 Grad et M3 Panhard), une armée de l'air ainsi qu'en une marine de guerre, qui sont en fait des unités spécialisées de l'armée de terre. 3,7 % du PNB est consacré aux forces armées (2011). Sa discipline et son professionnalisme font écho au-delà des frontières du Burundi, notamment au sein de mission en Centrafrique et en Somalie.

Armée de l'air[modifier | modifier le code]

Les appareils en service en 2016 sont les suivants[1] :

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de transport
Douglas DC-3 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport
2
Cessna 150 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de liaison
2
150L
Avion d'entrainement
SIAI Marchetti SF.260 Drapeau de l'Italie Italie Avion d'entrainement
1
SF-260W Warrior
Hélicoptère
Mil Mi-8 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport
2
Mi-8 Hip
en stockage
Mil Mi-24 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de combat et de transport
2
Mi-24
SA 342 Gazelle Drapeau de la France France Hélicoptère utilitaire léger
2
SA342L

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. International Institute for Strategic Studies; Hackett, James (ed.). The Military Balance 2016. London: Routledge. (ISBN 1857435575).

Sur les autres projets Wikimedia :