Force aérienne érythréenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Force aérienne érythréenne
Image illustrative de l’article Force aérienne érythréenne

Création
Pays Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Type Armée de l'air
Effectif 350

La Force aérienne érythréenne est la composante aérienne des forces de défense érythréennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un Mil Mi-171 érythréen.

Elle est fondée par le général Habtezion Hagdu, un héros de la guerre d'indépendance de l'Érythrée, qui est en prison depuis 2004, coupable d'avoir dénoncé la dérive dictatoriale du président de l'Érythrée Issayas Afeworki, en 1991, un peu plus d’une année avant la déclaration d’indépendance du pays le 24 mai 1993, et sa sécession irrévocable d’avec l’Éthiopie, à l’issue de décennies de guerre.

La nouvelle arme fut fondée autour d’un noyau très restreint d’anciens pilotes et de techniciens érythréens ayant servi dans la force aérienne éthiopienne. Ceux-ci gérèrent la montée en puissance de l’Eritrean Air Force (ERAF) de manière cohérente, malgré le peu de ressources financières disponibles dans un des pays les plus pauvres du monde, de surcroît marqué par les destructions causées par la guerre d’indépendance. Ils commencèrent par acquérir six monomoteurs Valmet L-90 TP Redigo d’entraînement en Finlande, suivis peu après par quatre Harbin Y-12 chinois de transport léger.Il s’agissait d’une approche destinée à assurer la montée en compétence progressive des personnels de la petite institution. Une nouvelle étape fut encore franchie en 1996, avec la mise en service de six mono-réacteurs d’entraînement avancé et d’attaque légère Aermacchi MB-339 dont la livraison commence en aout 1997. Ainsi, en 1998, une douzaine de nouveaux pilotes avaient été formés, avec l’aide de l’Italie, et surtout de l’Éthiopie.

Elle participe à la guerre entre l'Érythrée et l'Éthiopie où elle se fit livrer par l’Ukraine fin 1998 cinq MiG-29, répartis entre quatre monoplaces et un biplace, accompagnés d’un stock de missiles R-27 et R-73 affecté au 5e squadron. Elle perdra un minimum de deux MiG-29 face au Soukhoï Su-27 Flanker de la Force aérienne éthiopienne qui dominé ce conflit[1].

Un Mig-29 est abattu le 25 février 1999 et un MiG-29UB détruit le 26 par des missiles R-27 tirés par ces Su-27, et des rumeurs annoncent probablement deux autres pertes le 21 mars. D'autres affrontements ont eu lieu en mai 2000, avec en particulier deux autres MiG-29 détruits le 16. Il est rapporté que les MiG-29 érythréens ont abattu deux MiG-21, trois MiG-23, et un Su-25 éthiopiens[2].

Elle est, fin 2016, en mauvaises conditions. Plusieurs défections de pilotes avec leurs appareils ont lieu. En plus de la pénurie de carburant, son matériel se détériore, alors qu'il est difficile pour le gouvernement d'effectuer les réparations, étant sous embargo militaire depuis 2009[3].

Aéronefs[modifier | modifier le code]

L'International Institute for Strategic Studies estime que les appareils en service en 2016 sont les suivants[4] :

Aéronefs Origine Type En service Versions
Avion de chasse
Mikoyan-Gourevitch MiG-29 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de combat multirôle
4

2

2
MiG-29A

MiG-29UB

MiG-29SMT
Soukhoï Su-27 Flanker Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de combat multirôle
5

3
Su-27

Su27UBK
Avion de transport
Beechcraft King Air Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport léger
1
Beech 200 King Air
Harbin Y-12 Drapeau de la République populaire de Chine Chine Avion de transport léger
4
Y-12(II)
Avion d'entraînement
Aermacchi MB-339 Drapeau de l'Italie Italie Avion d'entraînement
4
MB-339CE
Valmet L-90 TP Redigo Drapeau de la Finlande Finlande Avion d'entraînement avancé
8
Zlín Z-143 (de) Drapeau de la République tchèque République tchèque Avion d'entraînement
nc
Zlín Z-143L[3]
Hélicoptère
Bell 412 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire
4
AB-412
Mil Mi-17 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport
4
Mi-17 Hip H

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adrien Fontanellaz, « Les Mig-29 au combat », sur http://lautrecotedelacolline.blogspot.fr/, (consulté le 5 novembre 2016).
  2. Cooper, Tom and Jonathan Kyzer. « "Ethiopian Eritrean War, 1998–2000." » (version du 10 février 2009 sur l'Internet Archive) ACIG.org, 10 February 2008. Retrieved 25 July 2011.
  3. a et b « Deux pilotes érythréens atterrissent en Éthiopie et demandent l'asile », sur Radio France internationale, (consulté le 5 novembre 2016).
  4. International Institute for Strategic Studies; Hackett, James (ed.). The Military Balance 2016. London: Routledge. (ISBN 1857435575).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]