Aller au contenu

Force aérienne ukrainienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Force aérienne ukrainienne
(Повітряні Сили України)
Image illustrative de l’article Force aérienne ukrainienne
Emblème de la Force aérienne ukrainienne.

Création 1917
Activité 1917-1920, puis depuis le
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Branche Forces armées de l'Ukraine
Type Composante aérienne militaire
Rôle Lutte antiaérienne, combat aérien et bombardement tactique
Effectif 43 000 personnes
Fait partie de Forces armées de l'Ukraine
Composée de Unités d'aviation
Unités antiaériennes
Unités radio-techniques (uk)
Couleurs
Anniversaire 6 août
Équipement 247 aéronefs
Guerres Guerre polono-ukrainienne (1918-1919)
Commandant lieutenant-général Mikola Olechtchouk

La Force aérienne ukrainienne (en ukrainien : Повітряні Сили України, romanisé en Povitryani Syly Ukrayiny) est la branche aérienne des Forces armées de l'Ukraine.

L'état-major de la force aérienne ukrainienne se situe dans la ville de Vinnytsia. Lorsque l'Union soviétique fut dissoute en 1991, un grand nombre d'appareils ont été laissés sur le territoire ukrainien. Depuis, la Force aérienne ukrainienne a eu une réduction de ses effectifs et une modernisation de ses forces. Mais en dépit de ces efforts, le stock principal de la force aérienne se compose d'avions de fabrication soviétique. En 2014, 43 000 personnes et 247 avions sont en service dans l'armée de l'air ukrainienne et les forces de défense aérienne[1],[2].

Guerre civile de 1917-1921

[modifier | modifier le code]

Les Forces armées de l'Ukraine se réclament les héritières des unités ukrainiennes qui ont existé de novembre 1917 à novembre 1921. Pendant cette période, le territoire actuel de l'Ukraine était déchiré par la guerre civile russe dès décembre 1917, entre les « Rouges » de la république soviétique d'Ukraine (proclamée à Kharkov le , renommée RSS d'Ukraine le )[3], les « Blancs » de l'Armée des volontaires (puis à partir de 1919 les Forces Armées du Sud de la Russie), les Ukrainiens de la République populaire ukrainienne (proclamée le à Kiev)[4] de Symon Petlioura, les Galiciens de la République populaire d'Ukraine occidentale (proclamée le à Lvov), les « Verts » des révoltes paysannes, les « Noirs » de l'Ukraine libertaire de Nestor Makhno (l'Armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne), sans parler des interventions des Austro-Hongrois, des Allemands, des Britanniques et des Français.

Un Nieuport 17 de l'aviation ukrainienne.

Deux petites forces aériennes, composées d'appareils de fabrication française (surtout des Nieuport 17 et des SPAD S.VII), allemande (des DFW de Leipzig) ou russe (des Anatra d'Odessa) pris aux ex-armées impériale russe et austro-hongroise, sont fondées au sein de l'Armée populaire ukrainienne de Symon Petlioura (la Повітряний флот УНР, avec notamment comme commandant Viktor Pavlenko), ainsi que dans l'Armée ukrainienne de Galicie (Petro Franko (uk)), les deux armées fusionnant par le traité d'Union du . Ces avions combattent notamment durant la guerre polono-ukrainienne de novembre 1918 à juillet 1919, l'enjeu étant la Galicie et la Bucovine, finalement conquises par la Pologne. Les forces ukrainiennes sont détruites, changent de camp ou sont dissoutes en 1920 lors de la conquête finale de toute l'Ukraine par l'Armée rouge.

Éclatement de l'URSS

[modifier | modifier le code]
Bombardier stratégique Tupolev Tu-160 de la Force aérienne ukrainienne en vol en 1997.

La Force aérienne ukrainienne et les Forces de défense aérienne ukrainiennes furent créées le , conformément à une directive du chef de l'état-major des Forces armées. Le commandement de la 24e armée aérienne des Forces aériennes soviétiques à Vinnytsia servi d'état-major aux nouvelles forces aériennes ukrainiennes. Étaient également présents sur le sol ukrainien des unités de la 5e, 14e et 17e armées aériennes de l'ex-Union soviétique.

La nouvelle force aérienne a donc hérité de 19 Tupolev Tu-160 Blackjack de l'aviation à long rayon d'action, qui étaient basés sur les bases aérienne de Stryï et de Prylouky, mais ont ensuite été remis à la Russie ou dispersés, à l'exception d'un aéronef qui reste exposé au musée de la base aérienne de Poltava. Aussi, quelque 1 500 avions de combat se trouvaient basés sur le sol ukrainien, dont la Force ukrainienne a pris les plus récents, parmi lesquels soixante-sept Su-27 Flanker[5]. L'Ukraine a également exploité 59 Tupolev Tu-22M, ainsi que 25 Tupolev Tu-95, pendant une période après l'effondrement de l'Union soviétique, mais ils ont tous été mis à la ferraille, à l'exception d'une poignée exposée dans des musées.

Développement et réformes

[modifier | modifier le code]
Avions d'attaque au sol Soukhoï Su-25 ukrainien.

En 2006, un grand nombre d'armes et les équipements vétustes ont été retirés du service par la force aérienne. Ceci offrit une occasion d'utiliser les fonds pour la modernisation de divers équipement de DCA des armes d'artillerie, de communication radio, de matériel d'entretien et de vol, ainsi qu'une amélioration de la formation du personnel de la Force aérienne.

Les systèmes automatisés de collecte, de traitement et de transmission de l'information radio ont été adoptés en tant que composante du Commandement automatisés et de contrôle pour l'aviation et de défense aérienne.

Les An-24 et An-26, ainsi que les systèmes mobiles multicanaux de missiles sol-air S-300 et "Buk M1", ont été modernisés, et leur durée de vie prolongée. Une base d'organisation et de moyens technologiques pour la modernisation des MiG-29, Su-24, Su-25, Su-27 et L-39 a été produite. Compte tenu du financement suffisant de la Verkhovna Rada Oukraïny, le complexe industriel de défense de l'Ukraine, en coopération avec des sociétés et des fabricants étrangères, est capable de renouveler entièrement l'arsenal des avions des forces armées ukrainiennes.

La réorganisation structurelle de la force aérienne avait fixé comme objectifs pour elle-même de réduire suffisamment le nombre total des niveaux de commandement et de contrôle, et d'accroître l'efficacité des processus de commandement et de contrôle. La réorganisation des éléments de commandement et de contrôle de l'armée de l'air est toujours en cours. La première étape de cette organisation était le passage des commandements aériens existants au Commandement et Contrôle (C2) et Centre d'Alerte des Systèmes.

Cela permettra non seulement d'éliminer les doubles emplois au niveau du commandement et du contrôle, mais elle contribuera aussi à une centralisation accrue du système de commandement et de contrôle, la multi-fonctionnalité des éléments de commandement et de contrôle, et l'efficacité de la réponse au changement de conditions d'air. 2006 a vu la définition des fonctions et des tâches, l'organisation et le travail de la C2 et du Centre d'Alerte des Systèmes ainsi que le mécanisme d'interaction avec la création du Centre des opérations aériennes et le Commandement Opérationnel Conjoint.

Force aérienne à la fin des années 2000

[modifier | modifier le code]
MiG-29 ukrainiens lors d'une mission de la Bomber Task Force Europe.

Selon l'Institut international d'études stratégiques[Quand ?], l'Ukraine posséderait trois régiments de Soukhoï Su-24, 7 régiments de Mikoyan-Gourevitch MiG-29 et Soukhoï Su-27, deux régiments de Soukhoï Su-25 et deux régiments de 29 Su-24MR ainsi que trois régiments de transport, des escadrons d'hélicoptères et de soutien, un régiment de formation d'hélicoptères, et cinq régiments d'entraînement aérien avec 120 L-39 Albatros. Elles sont regroupées dans le 5e et 14e Corps d'aviation du 35e groupe d'aviation, qui a une formation multi-rôle de réaction rapide, et un commandement de formation aérienne. L'IISS évalue la taille de la force globale a 817 avions de tous types et composé de 49 100 personnes[6]. Elle est organisée en :

Inventaire après l'invasion de l'Ukraine par la Russie et les dons d'avions de combats

Aéronefs Origine Type En service[7] Versions Brigade
Chasseurs
General Dynamics F-16 Fighting Falcon Drapeau des États-Unis États-Unis avion multirôle 0 + 56

Formation des pilotes en cours.

F-16A

F-16Bs

85 Donnés par la Belgique, les Pays-Bas, la Norvège et le Danemark[8]Le 25 décembre 2023 une fausse vidéo de propagande affichant un F16 aux couleurs ukrainiennes est diffusée sur des réseaux sociaux[9]
Mirage 2000 Drapeau de la France France Avion de combat Livraison prévu + formation des pilotes 2000 5F Livraison prévu vers la fin de l’année 2024.
Mikoyan-Gourevitch MiG-29 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion multirôle 27 MiG-29S
MiG-29A
MiG-29M
MiG-29UB
MiG-29MU1
40e brigade d'aviation tactique (Vassylkiv)
114e brigade d'aviation tactique (Ivano-Frankivsk)
204e brigade d'aviation tactique (Sébastopol-Belbek, puis Loutsk)
Au moins 34 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10]13 donnés par la Slovaquie et 14 de Pologne entre mars et mai 2023[8].
Soukhoï Su-27 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de chasse 16 Su-27S
Su-27C
Su-27P
Su-27UP
831e brigade d'aviation tactique (base aérienne de Myrhorod)
Université nationale de la Force aérienne Ivan Kojedoub (Kharkiv)
39e brigade d'aviation tactique (base aérienne d'Jytomyr-Ozerne)
Au moins 13 perdus lors de l'invasion de 2022-2023[10]
Attaque au sol
Soukhoï Su-25 Drapeau de l'URSS Union soviétique Attaque au sol 19 + 18 Su-25UB
Su-25K
Su-25UTG
Su-25M1
Su-25UBM1
299e brigade d'aviation tactique (Nikolaïev-Koulbakino) Au moins 23 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10].

Entre mai et août 2022, 18 Su-25 ont été données par la Bulgarie et la Macédoine du nord[8].

Bombardiers
Soukhoï Su-24 Drapeau de l'URSS Union soviétique Bombardier 12 Su-24M
Su-24MK
Su-24MR
7e brigade d'aviation tactique (Starokostiantyniv) Au moins 25 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10].
Avions-école
Aero L-39 Albatros Drapeau de la Tchéquie Tchéquie Avion d'entraînement 47 L-39M1 40e brigade d'aviation tactique (Vassylkiv)
114e brigade d'aviation tactique (Ivano-Frankivsk)
204e brigade d'aviation tactique (Sébastopol-Belbek)
203e brigade école (Tchouhouïv)
299e brigade d'aviation tactique (Nikolaïev-Koulbakino)
Université nationale de la Force aérienne Ivan Kojedoub (Kharkiv)
Au moins 11 perdus lors de l'invasion de 2022-2024
Avion de reconnaissance
Saab 340 AEW&C Drapeau de la Suède Suède Avion de reconnaissance 2 ASC 890 En cours de transfert[11].
Antonov An-30 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de reconnaissance 3
Avions de transport
Antonov An-26 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 22 15e brigade d'aviation de transport (Kiev-Boryspil)
203e brigade école (Tchouhouïv)
456e brigade d'aviation de transport (Vinnytsia)
4 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10]
Antonov An-24 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 13 An-22 15e brigade d'aviation de transport (Kiev-Boryspil)
456e brigade d'aviation de transport (Vinnytsia)
1 perdu lors de l'invasion de 2022-2024
Iliouchine Il-76 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion de transport 7 25e brigade d'aviation de transport (Melitopol) Au moins 3 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10]
Antonov An-70 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 1
Antonov An-72 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 1
Antonov An-74 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 1 2 perdu lors de l'invasion de 2022-2024
Hélicoptères
Mil Mi-8 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport 48 + 36 Mi-8MSB-V, Mi-8MTV 15e brigade d'aviation de transport (Kiev-Boryspil), 456e brigade d'aviation de transport (Vinnytsia), 203e brigade école (Tchouhouïv), 11e (Kherson-Hornobaivka), 12e (Kalyniv), 16e (Brody) et 18e brigades (Poltava) d'aviation de l'armée Au moins 36 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10], 20 donnés par les États-Unis en avril 2022, 14 donnés par la Croatie en mai 2023, 2 donnés par la Lituanie en août 2023.
Mil Mi-24 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère d'attaque 35 + 29 11e brigade (Kherson-Hornobaivka), 12e brigade (Kalyniv), 16e brigade (Brody) et 18e brigade (Poltava) d'aviation de l'armée Au moins 11 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10] 4 donnés par la Tchéquie en mai 2022, 12 donnés par la Macédoine du Nord en mars 2023, 13 donnés par la Pologne en juin 2023.
Airbus Super-Puma Drapeau de la France France Hélicoptère de transport 21 Au moins 1 perdu lors de l'invasion de 2022-2024[10]
Mil Mi-2 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport 17 + 3 Au moins 5 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10] 1 donné par la Slovaquie en juin 2022, 2 donnés par la Lettonie en août 2022
Mil-Mi-17 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport 11 + 8 Au moins 2 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10] 4 donnés par la Slovaquie en juin 2022, 4 donnés par la Lettonie en août 2022
Mil Mi-26 Drapeau de l'URSS Union soviétique Hélicoptère de transport 11 12e brigade d'aviation de l'armée (Kalyniv)
Sikorsky S61 Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Hélicoptère de transport 9 3 donnés par le Royaume-Uni en janvier 2023, 6 donnés par l'Allemagne en février 2024.
Drones
RQ-11 Raven Drapeau des États-Unis États-Unis UAV 72
Bayraktar TB2 Drapeau de la Turquie Turquie UAV 47 Au moins 28 perdus lors de l'invasion de 2022-2024[10]
Bird-Eye 400 Drapeau d’Israël Israël UAV 2
S-300PS SAM système de défense anti-aérien.

Défense anti-aérienne

[modifier | modifier le code]
Nom Origine Type En service Notes
Missiles antiaériens
S-300PT et S-300PS[12] Drapeau de l'URSS Union soviétique système SAM mobile 250[13],[14] 68 perdus lors de l'invasion de 2022[15]
9K33 Osa - 9K35 Drapeau de l'URSS Union soviétique système SAM mobile 100[16] 46 perdus lors de l'invasion de 2022[15]
2K12 Koub Drapeau de l'URSS Union soviétique système SAM mobile 89[17]
9K37 Buk Drapeau de l'URSS Union soviétique système SAM mobile 72[13] 19 perdus lors de l'invasion de 2022[15]
S-125 Neva/Pechora[12] Drapeau de l'URSS Union soviétique système SAM mobile 8[18]
Flakpanzer Gepard Drapeau de l'Allemagne Allemagne véhicule antiaérien 3[19].
MIM-104 Patriot Drapeau des États-Unis États-Unis batterie de missiles sol-air 3 (?)[20],[21].
Crotale (missile) Drapeau de la France France système Missile sol-air mobile 2[22],[23].
NASAMS Drapeau de la Norvège Norvège batterie de missiles sol-air inconnu[24]. 1 perdu lors de l'invasion de 2022[25]
Aspide Drapeau de l'Italie Italie batterie de missiles sol-air inconnu[26].

Drone de combat

[modifier | modifier le code]
Nom Origine Type En service Notes
Drone de combat
A1-SM Furia Drapeau de l'Ukraine Ukraine Drone de combat 78+ 78 perdus lors de l'invasion de 2022[25]
Tupolev Tu-143 Drapeau de l'URSS Union soviétique Drone de combat 66
Leleka-100 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Drone de reconnaisance 55+ 55 perdus lors de l'invasion de 2022
Tupolev Tu-141 Drapeau de l'URSS Union soviétique Drone de combat 50
Spectator MP-1 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Drone de combat 33 6 perdus lors de l'invasion de 2022
Nom Origine Types Opérateur Notes
Missile longue portée
Storm Shadow SCALP-EG Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Missile de croisière Soukhoï Su-24 Donné d'abord par le Royaume-Uni en mai 2023, la France en a donné en juillet 2023[27]
Missile air-air
R-73 Drapeau de l'URSS Union soviétique Courte Portée Su27, MiG-29 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.

La Pologne annonce un don de 100 R-73 en février 2022[28].

R-60 Drapeau de l'URSS Union soviétique Courte Portée Su27, MiG-29 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.
R-27 Drapeau de l'URSS Union soviétique Courte Portée Su27, MiG-29 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.
AIM-9 Sidewinder Drapeau des États-Unis États-Unis Courte Portée pas encore opérationnel Donné par le Canada et les États-Unis[8]
AIM-7 Sparrow Drapeau des États-Unis États-Unis Moyenne Portée pas encore opérationnel Le Canada en a donné 287[8]
AIM-120 AMRAAM Drapeau des États-Unis États-Unis Moyenne Portée pas encore opérationnel en octobre 2022 le Royaume-Uni annonce la livraison d'AIM-120[29]
Missile air-sol
Kh-25 Drapeau de l'URSS Union soviétique Missile télécommandé Soukhoï Su-24 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques[30].
AGM-88 HARM Drapeau des États-Unis États-Unis Missile anti-radar Su27, MiG-29 Donnés par les États-Unis en août 2022[8]

D'abord opérer sur MiG-29, en septembre 2022 des Su-27 sont vu avec les AGM 88[31]

Leurre
ADM-160 MALD Drapeau des États-Unis États-Unis Missile leurre ? Ce missile a été utilisé vers Louhansk en mai 2023
Bombe guidée
MAM-L et MAM-C Drapeau de la Turquie Turquie Bombe légère gidée Bayraktar TB2 Utilisé depuis octobre 2021. En mars 2022 la société Baykar annonce une livraison supplémentaire de bombe[8]
Joint Direct Attack Munition Drapeau des États-Unis États-Unis Bombe lourde guidée MiG-29, MiG-29 Début 2023 les États-Unis annoncent la livraison de JIDAM-ER avec une portée de 70 km et pesant 226 kg opérationnel fin avil 2023 avec une utilisation confirmée lors de la Bataille de Bakhmout[32].
Armement air-sol modulaire Drapeau de la France France Bombe Légère Guidée MiG-29 La France s'est engagée à fournir à l’Ukraine une cinquantaine de bombes A2SM par mois en 2024 Pour un total de 1200 Bombes. Première utilisation prouvée le 5 mars 2024

Le 27 Mars, un Mig 29 ukrainien est vu avec deux bombes

Bombe non guidée
OFAB-100-120 Drapeau de l'URSS Union soviétique Bombe non guidée MiG-29, MiG-29 Su-25 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques. 42 kg d'explosifs[33]

En août 2022 la Macédoine du Nord livre un nombre inconnu de FAB 100[34]

FAB 250 Drapeau de l'URSS Union soviétique Bombe non guidée MiG-29, MiG-29 Su-25 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques. 100 kg d'explosifs[33]

En août 2022 la Macédoine du Nord livre un nombre inconnu de FAB 250[34]

Roquette non guidée
Zuni Drapeau des États-Unis États-Unis Roquette de 36 kg Su-25 4000 Zuni livrée à l'Ukraine par les États-Unis.

opérationnels en mai 2023, elles sont données pour pallier le manque de roquettes d'origine soviétique

S-8 Drapeau de l'URSS Union soviétique Roquette de 11,5 kg Su-25, Mi-8,Mi-17,MI-24 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.

En août 2022 la Macédoine du Nord livre quelques S-8[34]

S-13 Drapeau de l'URSS Union soviétique Roquette de 57 kg Su-25, Mi-8,Mi-17,MI-24 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.

Quelques roquettes livrées par la Macédoine du Nord.

S-24 Drapeau de l'URSS Union soviétique Roquette de 123 kg Su-25,MI-24[35] Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.
S-25 Drapeau de l'URSS Union soviétique Roquette de 370 kg Su-25, Su-27 Hérités des stoks des Forces aériennes soviétiques.
Hydra-70 Drapeau des États-Unis États-Unis Roquettes de 6 kg MI-24 En août 2023 ces roquettes étaient opérationnels sur des MI-24 fournies par la République tchèque[36]

Commandant de la Force aérienne

[modifier | modifier le code]
Croix de l'Armée de l'Air décernée par le Ministère de la Défense depuis 2022.

Le président de l'Ukraine est « commandant en chef suprême des forces armées ukrainiennes » (Верховним Головнокомандувачем Збройних Сил України)[37] ; sous ses ordres, il a le ministre de la Défense comme commandant en chef jusqu'à 2020 (si ce dernier est un civil, c'est le chef de l'état-major général, Начальник Генерального штабу, qui prend cette fonction). Depuis 2020, ce poste est confié au commandant en chef des forces armées ukrainiennes.

Sous leurs ordres se trouvent les cinq commandants (командувач) de l'armée de terre, de la marine, de la force aérienne, des forces d'assaut aérien et des forces d'opérations spéciales. Le commandant de l'armée de l'air fut successivement :

  • de 1992 à 1993, le lieutenant-général de l'aviation (генерал-лейтенант авіації) Valery Opanasovitch Vasiliev (Валерій Опанасович Васильєв) ;
  • de 1993 à 1999, le colonel-général de l'aviation (генерал-полковник авіації) Volodymyr Mikhailovitch Antonets (Володимир Михайлович Антонець) ;
  • de 1999 à 2002, le colonel-général Victor Ivanovitch Strelnikov (Віктор Іванович Стрельников) ;
  • de 2002 à 2004, le lieutenant-général Yaroslav Ilitch Skalko (Ярослав Ілліч Скалько) ;
  • de 2004 à 2007, le colonel-général Anatoliy Yakovitch Toropchyn (Анатолій Якович Торопчин) ;
  • de 2007 à 2010, le colonel-général Ivan Rousnak (Іван Степанович Руснак) ;
  • de 2010 à 2012, le colonel-général Serhiy Ivanovitch Onychtchenko (Сергій Іванович Онищенко) ;
  • de 2012 à 2015, le colonel-général Youriy Avramovitch Baïdak (Юрій Аврамович Байдак) ;
  • de 2015 à 2021, le colonel-général Serhiy Drozdov (Сергій Семенович Дроздов) ;
  • depuis 2021, le lieutenant-général Mikola Mikolayovitch Olechtchouk (Микола Миколайович Олещук).

Structure des grades

[modifier | modifier le code]
  • Tableau des grades des militaires du rang et des sous-officiers.
Code OTAN OR-1 OR-2 OR-4 OR-6 OR-7 OR-8 OR-9
Grade Солдат Старший солдат Молодший сержант Сержант Старший сержант Старшина Прапорщик Старший прапорщик
Equivalent Soldat Aviateur Aviateur de 1re classe Sergent junior Sergent Sergent principal Sergent-chef Adjudant Adjudant-chef
  • Tableau des grades des officiers.
Code OTAN Élève-officier OF-1 OF-2 OF-3 OF-4 OF-5 OF-6 OF-7 OF-8 OF-9
Grade Курсант Молодший лейтенант Лейтенант Старший лейтенант Капітан Майор Підполковник Полковник Генерал-майор Генерал-гейтенант Генерал-полковник Генерал армії України
Équivalent Élève-officier Sous-Lieutenant Lieutenant Lieutenant principal Capitaine Major Lieutenant-colonel Colonel Brigadier Général Major Général Lieutenant Général Colonel Général

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) « The conventional imbalance & debate on Russian non strategic nuclear weapons », The European leadership network.
  2. Trendafilovski, Vladimir (March 2006). "Ukrainian Reforms". Air Forces Monthly (216): 32–39.
  3. La république socialiste soviétique d'Ukraine est la fusion de la république soviétique d'Ukraine avec la république soviétique d'Odessa, la république soviétique de Donetsk-Krivoï Rog et la république socialiste soviétique autonome de Crimée.
  4. Nicolas Werth, Histoire de l'Union soviétique : de l'Empire russe à l'Union soviétique 1900-1990, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Thémis », , 547 p. (ISBN 2-13-043572-6), p. 136.
  5. (en) « Le Flanker : un succès à l'export », Air Fan, no #343,‎ , p. 52
  6. « http://www8.brinkster.com/vad777/sng/ukraine/ukraine_vvs_chasti.htm »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  7. (en) « The Military Balance 2008 », International Institute for Strategic Studies.
  8. a b c d e f et g Oryx, « Answering The Call: Heavy Weaponry Supplied To Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  9. (en) William Echols, « Ukraine Did Not Release Video Confirming Delivery of F-16s », sur Polygraph.info, (consulté le )
  10. a b c d e f g h i j k et l Oryx, « Attack On Europe: Documenting Equipment Losses During The 2022 Russian Invasion Of Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  11. La Suède va donner ses avions de détection avancée Saab 340 AW&C à l’Ukraine
  12. a et b « Ukraine - Air Force Equipment », globalsecurity.org, (consulté le ).
  13. a et b (en) International Institute for Strategic Studies, The Military Balance 2019, Routledge, (ISBN 1857439880), p. 214
  14. « Нові частини ППО стають на захист України », Український мілітарний портал,‎ (consulté le ).
  15. a b et c Oryx, « Attack On Europe: Documenting Equipment Losses During The 2022 Russian Invasion Of Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  16. Ruslan Rudomskii, « Як змінилася українська армія за рік », Depo.ua,‎ (consulté le ).
  17. « Україна представила на виставці в Польщі модернізований комплекс ППО "Квадрат-2Д" » [archive du ],‎ (consulté le ).
  18. Valentyn Badrak, « Нове дихання для ЗРК », День,‎ (consulté le ).
  19. the gaurdian en anglais
  20. « Guerre en Ukraine : 4 choses à savoir sur la batterie antimissiles américaine Patriot », sur Les Echos, (consulté le ).
  21. « L'Allemagne va envoyer un système de défense antiaérienne Patriot à l'Ukraine », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  22. Pascal Samama, « La France pourrait fournir à l'Ukraine 3 ou 4 systèmes anti-aériens Crotale », sur BFM BUSINESS, (consulté le ).
  23. « Sébastien Lecornu, ministre des Armées : « Notre objectif est d’avoir 100 000 réservistes » », sur lejdd.fr, (consulté le ).
  24. (en-US) « Full transcript: Ukrainian President Volodymyr Zelenskyy on "Face the Nation," Sept. 25, 2022 », sur cbsnews.com (consulté le ).
  25. a et b Oryx, « Attack On Europe: Documenting Ukrainian Equipment Losses During The Russian Invasion Of Ukraine », sur Oryx (consulté le )
  26. le monde .fr
  27. Oryx, « A Cuppa For Conquest: UK Military Aid To Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  28. Oryx, « Answering The Call: Heavy Weaponry Supplied To Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  29. (en) « Britain to donate air defence missiles to Ukraine », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. (en) « How is Ukraine's fearsome Su-25 Frogfoot fleet helping to turn the tide of the war? », sur key.aero, (consulté le ).
  31. « [Ukraine/Russie] La RECONQUÊTE a-t-elle commencé ? Perspectives pour la suite de la guerre » (consulté le ).
  32. « [UKRAINE / RUSSIE] L'Ukraine remporte la campagne d'hiver et prépare sa contre-offensive » (consulté le ).
  33. a et b (en) « ANALYSIS: What is the current status of the Ukrainian Air Force? », sur key.aero, (consulté le ).
  34. a b et c Oryx, « Small Country, Great Deeds: North Macedonia’s Military Aid To Ukraine », sur Oryx (consulté le ).
  35. Matthieu GALLET, « S-24 ARS-240 », sur AviationsMilitaires.net (consulté le ).
  36. (en) Joseph Trevithick, « Ukraine's Mi-24 Hinds Now Armed With U.S. 70mm Hydra Rockets », sur The Drive, (consulté le ).
  37. Article 106, paragraphe 17, de la Constitution ukrainienne de 1996 : (uk) « Конституція України », sur zakon.rada.gov.ua (consulté le ).
Mig-21 du monument à la Force aérienne.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]