Roelandt Savery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roelandt Savery
Roelant Savery - het gulden cabinet.png

Portrait gravé de Roelant Savery dans le Het Gulden Cabinet de Cornelis de Bie (1662).

Naissance
Décès
Activités
Maîtres
Œuvres réputées
Compléments
Inventeur du « portrait » d'un animal isolé et le créateur des bouquets comme genre de peinture.
Oiseaux dans un paysage.
Troupeaux dans les ruines (Grand Curtius, Liège).

Roelandt Savery, né à Courtrai en 1576 et enterré le à Utrecht, est un peintre flamand de la Renaissance. Il est l'un des premiers artistes à avoir figuré le « portrait » d'un animal isolé et semble bien être le créateur des bouquets comme genre de peinture en 1603.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il eut comme premier maître son frère Jacob Savery, qui fut aussi maître de Joos Goemare, jeune Courtraisien qui épousa Marie, la sœur de Roelandt et de Jacob.

Roelandt Savery met son pinceau, de 1603 à 1613, au service des empereurs d'Allemagne à la cour de Rodolphe II où il étudie sa ménagerie d'animaux exotiques. Il peint des pélicans, des autruches, des chameaux, et même le dodo, animal éteint. Il est le premier peintre flamand à proposer des animaux seuls. Entre 1606 et 1608, il séjourne au Tyrol. À la mort de Rodolphe II, il se met au service de l'empereur Mathias en qualité de "peintre de chambre" et le suit à Vienne, Salzbourg, Munich et Brixen. En 1618 Savery est à Haarlem et en 1619 à Utrecht. Il y passe les vingt dernières années de sa vie[1].

Il semble maintenant être considéré comme l'auteur d'un corpus d'une vingtaine de dessins "Le Maitre des Paysages de Montagne" attribué au siècle dernier à Pieter Brueghel l'Ancien[2].

Savery était ami des peintres de natures mortes Balthasar van der Ast et Ambrosius Bosschaert.

Selon le biographe Houbraken, qui fait de Guilliam van Nieuwelandt l'un de ses élèves, Roelandt Savery serait mort fou[3].

L'Œuvre peint[modifier | modifier le code]

  • Paysage avec la Tentation de Saint Antoine (1617), acquis par le J.Paul Getty Museum en 2009.
  • Paysage avec animaux, (vers 1618), huile sur bois, 60 × 80,5 cm, aux Musées royaux des beaux-arts, à Bruxelles.
  • Bouquet de fleurs (vers 1610), huile sur bois, 26,6 × 18,4 cm, au Palais des beaux-arts, à Lille.
  • Les Animaux sortant de l'Arche de Noé (1619). – Vendue 736 000 € en juin 2004.
  • Paysage paradisiaque (vers 1625-1630), peinture à l'huile sur panneau, 68 × 103,5, Maastricht, Bonnefantenmuseum (prêt à long terme Instituut collectie Nederland)[4].
  • Orphée charmant les animaux (1626).
  • Le paradis terrestre, au Musée royal des beaux-arts, à Anvers.
  • Paysage de forêt avec animaux, Musée des beaux-arts de Strasbourg.

L'Œuvre dessiné[modifier | modifier le code]

Paysan debout vu de dos, "Sur le vif" v. 1605-1610, Rotterdam.

Les dessins "naer't leven" - "Sur le vif" v. 1605-1610, forme un groupe de huit dessins, précédemment attribué à Pierre Bruegel l'Ancien.

  • Museum Boijmans Van Beuningen
    • Paysan debout vu de dos (19,3 × 12,4 cm)
    • Paysan vu demi-face (19,4 × 14 cm)
    • Deux Paysans debout (17,6 × 12,9 cm)
    • Deux Mendiants et une Coiffure de Femme (15,5 × 20,7 cm)
    • Trois Paysans (15,3 × 20 cm)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Kervyn de Meerendré, Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle, Renaissance du Livre, 1994.
  2. Rotterdam 2001, Pieter Bruegel the Elder, The Drawings, Yale University press.
  3. The Oxford Dictionary of Art.
  4. Augenspiel, catalogue d'exposition, Maastricht, Bonnefantenmuseum, (2011).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 125
  • (de) Kurt Erasmus, Roelandt Savery, sein Leben und seine Werke, Halle, 1908. – Littérature grise.
  • (nl) Paul Eeckout, Roelandt Savery, Ghent. – Catalogue d'exposition dont la fiabilité, surtout en ce qui concerne les dessins, est douteuse.
  • (nl) K.G. Boon, « Roelandt Savery te Praag », dans Bulletin van het Rijksmuseum, IX, no 4 (1961), p. 145-148.
  • (de) Jelena Fechner, « Die Bilder von Roelandt Savery in der Eremitage », dans Jahrhuch des Kusthistorischen Instituts der Universität Graz, II (1966/67), p. 93-99.
  • (nl) Roelandt Savey 1576-1639, Catalogue d'exposition, Prague, Galerie Narodni (8/12/2010-20/03/2011) et Courtrai, Broelmuseum (21/04/2011-11/11/2011), Snoek, s.d.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :