Pieter Lastman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lastman.
image illustrant un peintre image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un peintre néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pieter Lastman
Pieter Pietersz. Lastman 002.jpg

L'Ange et Tobie avec le poisson

Naissance
Décès
Activité
Élèves

Pieter Lastman ou Pieter Pietersz Lastman (Amsterdam, 1583 - idem, 1633) est un peintre néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1604 et 1607 environ, Lastman a voyagé en Italie, où il a été influencé par Le Caravage (comme le furent les peintres de l'école d'Utrecht quelques années plus tard) et par Adam Elsheimer.

Lastman fut le peintre d'Amsterdam le plus important et le plus influent de sa génération. Il déclinait les commandes, choisissant librement ses sujets, privilégiant les conversations et les confrontations soudaines. Il y associe la grandeur italienne à l'esprit malin et humoristique du réalisme néerlandais[1]. Dans ce pays protestant, il n'avait matière à composer de grands tableaux d'autels comme le fera Rubens[2], mais dans l'espace réduit de ses tableaux, il parvient à une extraordinaire concentration de vie et à la recherche du détail[3].

Il a eu comme élèves Rembrandt pendant 6 mois et Jan Lievens. Il semble que Rembrandt n'ait jamais visité lui-même l'Italie, mais ait été influencé par le biais de Lastman.

Pieter Lastman fait partie d'un groupe d'artistes que l'on nomme les pré-rembranesques, c'est-à-dire les peintres avant Rembrandt, de sensibilité proche des débuts du maître :

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Erika Langmuir, National Gallery : Le Guide, Flammarion, , 335 p. (ISBN 2-08-012451-X), p. 213-214
  2. a et b Alexis Donetzkoff, « Chefs-d’œuvre du musée des beaux-arts de Lille », Beaux Arts, no Hors série,‎ , p. 16
  3. a et b Jean Philippe Breuille, « Dans la Lumière de Rembrandt », Le Monde de la Peinture, no 2,‎
  4. Emile Meijer, Les Trésors du Rijksmuseum Amsterdam, Scala Books, (ISBN 2-86656-022-1), p. 50
  5. Vincent Pomarède, 1001 peintures au Louvre : De l’Antiquité au XIXème siècle, Musée du Louvre Editions, , 589 p. (ISBN 2-35031-032-9), p. 440
  6. Ânesse de Balaam, Collection Feigen
  7. Collection Richard L. Feigen

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :