Musée de Flandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée départemental de Flandre
Cassel musee flandres.jpg
Informations générales
Ouverture
1964
Fermeture
1997 - 2010
Site web
Collections
Collections
Peintures, gravures, sculptures, flamandes
Bâtiment
Protection
Classé MH
Localisation
Pays
Commune
Adresse
26 Grand Place
59670 Cassel
Coordonnées
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Musée départemental de Flandre situé à Cassel dans le Nord a rouvert ses portes le 23 octobre 2010, après treize années de fermeture. D'importants travaux de restauration ont permis de redonner une nouvelle jeunesse à l'Hôtel de la Noble -Cour qui abrite le musée depuis 1964. Siège de la l'ancienne châtellenie de Cassel et doté d'une cour, ce bâtiment qui domine la place frappe par sa façade conjuguant architecture flamande et éléments de vocabulaire de la Renaissance italienne. Les collections très hétéroclites, composées d'environ 6000 pièces, permettent de donner à voir sur la diversité de la culture flamande. Le parcours a donc été pensé non pas de manière chronologique ou thématique mais sous la forme de diptyques (Soumission et colère, Entre Terre et Ciel, Mesure et Démesure, Ostentation et Dérision) qui favorisent le dialogue entre les domaines artistiques (peinture, sculpture, gravure, objets...). Cette approche culturelle permet aussi décloisonner les points de vue et d'intégrer dans le parcours permanent l'art contemporain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée d’art, d’histoire et du Folklore de Cassel a été inauguré dans l’Hôtel de la Noble Cour en 1964. Initialement musée municipal, il a été départementalisé en 1997 et aussitôt fermé. En 2007, la décision de le rouvrir est définitivement adoptée et la construction de nouvelles réserves engagée. Parallèlement aux travaux de rénovation du bâtiment et de l'espace muséal, le département du Nord initie une politique volontariste d’acquisition pour renforcer les collections de peinture ancienne et de gravures et y adjoindre un volet art contemporain.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

L’Hôtel de la Noble Cour qui abrite le musée date du XVIe siècle. Siège de l'ancienne châtellenie de Cassel et de la Cour de Justice de Cassel jusqu'à la révolution, il a été classé monument historique en 1910[1]. En 1914, l’état-major des armées alliées réquisitionne l’Hôtel. Le général Foch y installe son bureau d'octobre 1914 à juin 1915 pour y suivre la bataille des Flandres. Les travaux de rénovation qui ont précédé la réouverture du musée sont évalués à 13,5 millions d'euros[2]. La surface d'exposition couvre environ 1 000 m2.

Collections[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Anonyme, Termonde, La Vierge au donateur Joos vanden Damme, 1484
  • Pieter Coeke d'Alost, La Sainte Trinité, première moitié du XVIe siècle|
  • Jan van Dornike, L'Arrestation du Christ, premier tiers du XVIe siècle
  • Joachim Patinier et Quentin Metsys, Paysage avec saint Christophe portant l'Enfant Jésus, début du XVIe siècle
  • Ambrosius Benson (entourage de), Scène galante, 1545-1560
  • Simon de Vos, Scène galante, vers 1640
  • Jan Fyt, Trophée de chasse avec un lièvre et des oiseaux convoité par un chat, 1645
  • Erasmus de Bie, Procession de chars sur la Place du Meir à Anvers, 1670
  • Roelandt Savery, Paysage avec un château animé de personnages, début du XVIIe siècle
  • David II Teniers, La Visite de saint Antoine à saint Paul, milieu du XVIIe siècle
  • Lodewijk de Deyster, Moïse et les filles de Jethro ; La Rencontre de Jacob et Rachel, fin du XVIIe siècle
  • Alexis Bafcop, Le Carnaval de Cassel, 1876
  • Francis Tattegrain, Les Casselois dans le marais de Saint-Omer se rendant à la merci du duc Philippe le Bon le 04 janvier 1430, 1887


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Vézilier (dir.), Musée départemental de Flandre Cassel. Catalogue des œuvres choisies, Silvana Editoriale, 2010, (ISBN 9788836618057).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :