Promising Young Woman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Promising Young Woman
Titre québécois Une jeune femme pleine de promesses
Réalisation Emerald Fennell
Scénario Emerald Fennell
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Promising Young Woman est un film américain réalisé par Emerald Fennell, sorti en 2020[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Cassie Thomas vit dans l'Ohio avec ses parents. Elle a quitté la faculté de médecine, des années plus tôt, après que sa meilleure amie Nina Fisher a été violée par leur camarade de classe Al Monroe et que l'école et le système judiciaire l'ont abandonnée, et il est sous-entendu qu'elle s'est suicidée.

Depuis, Cassie sort dans les clubs la nuit et feint l'ivresse pour qu'un homme la ramène chez lui et tente de profiter d'elle avant qu'elle ne le confronte. Elle tient un carnet montrant qu'elle a procédé de la sorte avec beaucoup d'hommes.

Au café où elle travaille, Cassie rencontre un ancien camarade de classe, Ryan Cooper, avec qui elle démarre une relation amoureuse. Il l'invite à sortir et mentionne le mariage prochain d'Al. Cassie commence alors à élaborer un plan pour se venger de ceux qu'elle tient pour responsables du viol et de la mort de Nina. Elle invite d'abord à déjeuner une vieille amie, Madison McPhee, qui n'a pas cru l'accusation de Nina, et l'incite à boire beaucoup d'alcool, puis demande à un homme qu'elle a embauché de conduire Madison dans sa chambre d'hôtel pour lui faire peur. Après l'incident, Cassie ignore tous ses appels.

Elle cible ensuite Elizabeth Walker, la doyenne de la faculté de médecine qui a rejeté la plainte de Nina en raison du manque de preuves. Elle incite Amber, sa fille, à monter dans sa voiture en prétendant être maquilleuse pour un groupe qu'elle adore. Elle se rend ensuite à son bureau sous le prétexte de reprendre ses études et l'interroge sur les événements qui ont conduit à l'abandon et à la mort de Nina. Lorsqu'elle justifie ses actions, Cassie lui dit qu'elle a déposé Amber dans un dortoir avec des étudiants en état d'ébriété. Après qu'elle se soit excusée pour son inaction, terrifiée de savoir sa fille en danger, Cassie révèle qu'Amber est en sécurité dans un restaurant local.

Cassie rend ensuite visite à Jordan Green, l'avocat d'Al qui avait harcelé Nina pour qu'elle abandonne ses accusations. Il exprime des remords pour ses actes, après avoir subi une dépression à cause de sa culpabilité. Elle renonce à faire entrer chez lui l'homme qui attendait dehors et qui semble avoir été payé pour venir le tuer. Après avoir rendu visite à la mère de Nina, qui la presse de passer à autre chose, Cassie semble abandonner le reste de ses plans de vengeance, d'autant que sa relation avec Ryan se passe bien.

Un jour, Cassie retrouve Madison qui attend devant sa maison, désespérée de savoir ce qui s'est passé après leur déjeuner. Cassie la rassure en lui expliquant que rien ne s'est passé et qu'elle est désolée de lui avoir fait peur. En réponse, Madison donne à Cassie un vieux téléphone contenant une vidéo du viol de Nina avant de lui interdire de la contacter à nouveau. Elle y découvre Ryan parmi les spectateurs qui semble s'amuser du spectacle. Le choc passé, elle le confronte et menace de rendre publique la vidéo à moins qu'il ne lui dise où se déroulera l'enterrement de vie de garçon d'Al. Il finit par le lui dire, puis se défend d'avoir été autre chose qu'un simple spectateur passif. Devant le refus de Cassie d'accepter ses excuses, il l'insulte de ratée qui cherche à mettre fin à sa carrière ainsi qu'à celle d'Al.

Elle arrive à l'enterrement de vie de garçon d'Al en tant que strip-teaseuse, drogue ses amis et l'emmène à l'étage. Elle le menotte à un lit et finit par se révéler. Cependant, alors qu'elle essaie de se venger en gravant le nom de Nina sur le ventre d'Al, il se libère et l'étouffe violemment. Le lendemain matin, Joe, ami d'Al, le console et l'aide à brûler le corps. Les parents de Cassie signalent sa disparition et la police commence à enquêter. Un détective interroge Ryan qui suggère qu'elle était psychologiquement instable et suicidaire sans rien révéler de ses actions.

En réalité Cassie a envoyé à Jordan Green le téléphone avec la vidéo du viol de Nina, ainsi que des informations sur l'endroit où elle allait et qui serait responsable si elle disparaissait. Grâce à ces informations, la police retrouve ainsi sa dépouille brûlée puis arrête Al le jour du mariage, tandis que Joe s'enfuit. Ryan reçoit plusieurs SMS programmés de Cassie, signés de son nom et de celui de Nina, lui indiquant qu'elle avait tout prévu.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tout le monde s’entendait pour dire que Cassie était une jeune femme pleine d’avenir…jusqu’à ce qu’un évènement inattendu ne vienne tout bouleverser. Mais rien dans la vie de Cassie n’est en fait conforme aux apparences : elle est aussi intelligente que rusée, séduisante que calculatrice et mène une double vie dès la nuit tombée. Au cours de cette aventure passionnante, une rencontre inattendue va donner l’opportunité à Cassie de racheter les erreurs de son passé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, après la première au Festival du film de Sundance le , le film devait sortir le , et en France le . En raison de la pandémie de Covid-19, la sortie est repoussée au aux États-Unis et au en France. Au début du mois de , la sortie française est repoussée indéfiniment, car les salles de cinéma sont toujours fermées. En mars, le studio annonce une sortie du film en France au , puis celle-ci est une nouvelle fois repoussée indéfiniment. Fin avril, la sortie du film en France est fixée au [1].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu un accueil plutôt positif des critiques.

Première indique :« Les amateurs de rape and revenge gore et violent en seront pour leurs frais : la promo de Promising Young Woman a beau promettre une chasse ouverte au mec relou, le propos d'Emerald Fennell est plus subtil. La réalisatrice choisit le registre de la comédie noire, et veut déconstruire -avec plus de pédagogie qu'on ne le mérite- autant les comportements malsains masculins que le genre même du rape and revenge. Résultat, une comédie noire joliment shootée dans des décors banlieusards US à la fois pop et cauchemardesques, qui ne manque pas de piment, avec un casting très bien trouvé -mention spéciale au couple de parents de notre héroïne, joué avec une justesse folle et une sensibilité surprenante par Clancy Brown et Jennifer Coolidge . Mais le film aurait sûrement mérité -à l'instar des spécimens d'homme que Cassie aligne- quelques bons coups de fusil à pompe dans les parties, par-çi-par-là. Ceci dit, la violente noirceur de la fin ne manquera pas de vous laisser une cicatrice, longtemps après la fin du générique. »[1].

Le HuffPost établit un parallèle avec le film français Revenge et livre une analyse du genre rape and revenge notamment sur la place de la nudité et de la violence. Il conclut positivement sur l'absence de ces éléments dans Promising young woman : « “Le film joue sur toute notre compréhension des ‘rape and revenge’ et de ce qu’on pense des victimes de viol qui vont se venger en tuant leur violeur”, ajoute Anaïs Bordages. Dans “Promising Young Woman”, il n’y a aucun flash-back. La traditionnelle humiliation, elle, n’apparaît pas. “On sait ce que c’est un viol, commente la spécialiste. On n’a pas besoin de montrer le viol pour susciter de l’empathie.” La psychologie l’emporte-t-elle sur l’hémoglobine? Il semblerait que oui. »[2].

Par contre, Libération considère que : « Suivant la vengeance d’un personnage de veuve noire au nom de toutes les femmes, Emerald Fennell signe un film complaisant et pénible. »[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Promising Young Woman », sur Premiere.fr (consulté le 27 mai 2021)
  2. « Emerald Fennell prouve qu'un "rape and revenge movie" réalisé par une femme n'a rien à voir », sur Le HuffPost, (consulté le 27 mai 2021)
  3. Camille Nevers, « «Promising Young Woman», retour de femme », sur Libération (consulté le 27 mai 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]