Patrick Lebreton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrick Lebreton
Illustration.
Patrick Lebreton en 2020.
Fonctions
Maire de Saint-Joseph
En fonction depuis le
(19 ans, 7 mois et 1 jour)
Élection
Réélection

Prédécesseur Fred K/Bidy
Député français

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 10 juin 2012
Circonscription 4e de La Réunion
Législature XIIIe et XIVe (Cinquième République)
Groupe politique SRC (2007-2016)
NI (2016-2017)
Prédécesseur Christophe Payet
Successeur David Lorion
Conseiller général de La Réunion

(3 ans, 3 mois et 2 jours)
Élection 28 mars 2004
Circonscription Canton de Saint-Joseph-2
Prédécesseur Fred K/Bidy
Successeur Axel Vienne
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Saint-Joseph (La Réunion)
Nationalité Français
Parti politique PS (jusqu'en 2016)
Profession Secrétaire administratif

Patrick Lebreton, né le à Saint-Joseph (La Réunion), est un homme politique français.

Membre du Parti socialiste (PS) jusqu’en 2016, il est maire de Saint-Joseph depuis 2001 et député de 2007 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Joseph d'une famille modeste[1] dans le quartier des Bas de Jean-Petit, Patrick Lebreton fait ses études au collège Joseph Hubert, à Saint-Joseph, puis au lycée Saint-Charles, à Saint-Pierre[2].

À l'issue du baccalauréat, il commence des études d'histoire et de bibliothécaire. Après son DEUG, il entre dans la fonction publique comme secrétaire administratif[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Patrick Lebreton en 2019.

En 1982, il fonde une section des jeunes socialistes à Saint-Joseph[2] et participe activement aux campagnes électorales du PS. Il travaille à la région en contact avec Pierre Lagourgue, obtient une licence de droit public appliqué aux collectivités locales. Il est élu maire de Saint-Joseph en 2001[3] après avoir fait ses armes à Petite-Île au côté de Christophe Payet. Il rompt avec lui à l'occasion des élections régionales de 2004.

Devenu conseiller général entre-temps, il remporte les élections législatives de 2007 dans la quatrième circonscription de La Réunion en captant 58,2 % des voix face à Michel Fontaine, candidat UMP et maire de Saint-Pierre[4]. Vice-président de la communauté de communes du Sud, Patrick Lebreton abandonne alors son mandat de conseiller général mais conserve celui de maire de Saint-Joseph. En tant que député, il s'investit notamment sur le droit au logement[4].

Il est réélu maire de Saint-Joseph après que sa liste a obtenu 75,5 % des suffrages exprimés lors des élections municipales de 2008[5], puis député de la 4e circonscription de La Réunion au premier tour des élections législatives de 2012 avec 51,1 % des voix.

Le , il fait partie des quatre députés du groupe socialiste à voter contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe[6]. Il confirme son vote d'opposition au texte lors du vote définitif, le .

Réélu maire de Saint-Joseph pour un troisième mandat à l’issue des élections municipales de 2014 (sa liste ayant obtenu 55,5 % des suffrages au premier tour), il se présente aux élections régionales de 2015 à La Réunion à la tête d'une liste dissidente avec le Parti communiste réunionnais (PCR)[7], qui arrive en quatrième position au premier tour avec 7,1 % des voix. Pour le second tour, Patrick Lebreton fusionne sa liste avec celle conduite par Huguette Bello[8].

Critiquant le recours du gouvernement Valls à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter le projet de loi El Khomri, il quitte le groupe socialiste à l'Assemblée nationale en 2016[9].

Il est membre de l'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg pour la primaire citoyenne de 2017[10]. Après avoir parrainé Benoît Hamon[11], il appelle à voter pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle[12]. Il ne se représente pas aux élections législatives de 2017, en application de la loi sur le cumul des mandats.

Le , au premier tour des élections municipales à Saint-Joseph, sa liste « Saint-Joseph uni » l'emporte avec 65,5 % des suffrages exprimés[13]. En raison de la crise sanitaire du coronavirus, l'installation du conseil municipal, initialement prévue le samedi suivant l'élection, est reportée. Il est réélu maire le [14].

Candidat à la présidence de la communauté d'agglomération du Sud (CASUD) le suivant, il arrive à l’issue de trois tours de scrutin à égalité avec André Thien Ah Koon, maire du Tampon et président sortant, qui est réélu au bénéfice de l’âge en vertu du Code général des collectivités territoriales[15]. Dans la foulée, Patrick Lebreton annonce sa volonté d’engager une procédure de retrait de Saint-Joseph de la CASUD, déplorant « un immobilisme » et « une intercommunalité centrée autour d’une seule grande commune [Le Tampon] »[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie », sur reunion.rfo.fr (consulté le 24 juin 2007).
  2. a b et c Le Quotidien de La Réunion, vendredi .
  3. « Municipales de Saint-Joseph : La surprise Lebreton », sur clicanoo.re, (consulté le 13 avril 2020).
  4. a et b Le Quotidien de La Réunion, mardi .
  5. Journal de l'île de La Réunion, lundi , p. 12.
  6. « Les députés adoptent le projet de loi sur le mariage pour tous », sur libération.fr, (consulté le 12 février 2013).
  7. « Régionales 2015 : Le parti communiste réunionnais s'allie avec Patrick Lebreton », sur ipreunion.com, (consulté le 27 mai 2020).
  8. « Régionales à La Réunion : accord entre la gauche et le centre pour le second tour », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le 27 mai 2020).
  9. « Patrick Lebreton quitte le groupe socialiste à l'Assemblée nationale », sur zinfos974.com, (consulté le 27 septembre 2018).
  10. « L'organigramme de l'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg dévoilé », sur liberation.fr, (consulté le 3 janvier 2017).
  11. « Patrick Lebreton parraine officiellement Benoît Hamon », sur clicanoo.re, (consulté le 27 mai 2020).
  12. « "Déçu par le résultat national", Patrick Lebreton appelle désormais à voter contre le FN », sur zinfos974.com, (consulté le 27 mai 2020).
  13. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales 2020 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 9 avril 2020).
  14. « St-Joseph : Patrick Lebreton réinstallé officiellement dans son fauteuil de maire », sur zinfos974.com, (consulté le 27 mai 2020).
  15. « Au bénéfice de l’âge, André Thien Ah Koon est réélu président de la CASUD devant Patrick Lebreton », sur La Première, (consulté le 10 juillet 2020).
  16. « Saint-Joseph : Patrick Lebreton veut quitter la Casud », sur ipreunion.com, (consulté le 19 juillet 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]