André-Maurice Pihouée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André-Maurice Pihouée
Illustration.
Fonctions
Député français

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Circonscription 4e de La Réunion
Législature Xe (Cinquième République)
Groupe politique RPR
Prédécesseur Élie Hoarau
Successeur Élie Hoarau
Biographie
Date de naissance (88 ans)
Lieu de naissance Le Port (La Réunion)
Nationalité Français
Parti politique RPR
UMP
Profession Radiologue

André-Maurice Pihouée, né le au Port (La Réunion), est un homme politique français. Il est député de 1993 à 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Radiologue de profession, il est élu député dans la 4e circonscription de La Réunion lors des élections législatives de 1993. Alors que son mandat est écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac, il est battu par Élie Hoarau et quitte l'Assemblée nationale le [1],[2].

Il est également conseiller général pour le canton de Saint-Pierre-2 de 1984 à 2015 et un temps vice-président du conseil général de La Réunion. Tête de liste aux élections régionales partielles de 1993 (soutenu par le RPR), il obtient 14,8 % des voix et 7 élus, alors qu'il est concurrencé à droite par le député André Thien Ah Koon[3].

De nouveau candidat lors des élections régionales de 1998 face à deux autres listes de droite dites « départementalistes » (celles de Jean-Paul Virapoullé et de Margie Sudre)[4], il s'incline avec 14,2 %, obtenant 8 élus au conseil régional[5].

Président de la fédération réunionnaise du RPR, il démissionne en , sur fond de désaccord avec l'état-major du parti. En 2008, il quitte le groupe UMP au conseil général pour protester contre la réélection de Nassimah Dindar à la tête de l'institution par une coalition de gauche, du MoDem et divers droite[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « André-Maurice Pihouée », sur assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  2. « Les résultats outre-mer », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  3. « Une élection régionale partielle : la liste Free-DOM perd quatre sièges à La Réunion », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. « Le sénateur Lauret donne le coup d'envoi », Journal de l'île de La Réunion,‎ (lire en ligne).
  5. Laurent de Boissieu, « Élections régionales et départementales à La Réunion », sur france-politique.fr (consulté le ).
  6. « André-Maurice Pihouée », sur reunionnaisdumonde.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]