Vanessa Miranville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vanessa Miranville
Illustration.
Fonctions
Maire de La Possession
En fonction depuis le
(8 ans, 4 mois et 6 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Roland Robert
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance La Possession (La Réunion)
Nationalité Française
Parti politique EÉLV (jusqu’en 2011)
Profession Enseignante

Vanessa Miranville
Maires de La Possession

Vanessa Miranville, née le à La Possession (La Réunion), est une femme politique française. Elle est maire de sa ville natale depuis 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Après des études à Toulouse et Paris, Vanessa Miranville est reçue première au CAPES de mathématiques en 2004[1]. Elle obtient ensuite l’agrégation et enseigne au collège Raymond-Vergès de La Possession[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle s’implique de manière officielle dans le mouvement jeune des Verts à Toulouse. Parallèlement, elle s’engage à l’âge de 20 ans auprès de Greenpeace et du WWF[3]. À son retour à La Réunion, elle adhère au parti devenu Europe Écologie Les Verts (EÉLV). Elle travaille sur la problématique des déchets ménagers, co-fondant l’association Recyclali[3], et devient porte-parole du parti à La Réunion[3]. Elle se voit proposer la deuxième place sur la liste EÉLV lors des élections régionales de 2010[4].

En 2011, candidate aux élections cantonales dans le canton de La Possession[5], elle s'incline face à son adversaire, le conseiller général sortant Roland Robert, qui l'emporte dès le premier tour en recueillant 57,5 % des suffrages contre 26,1 %[6]. Elle quitte EÉLV la même année[7] puis crée son propre parti politique, Possession écologie solidaire (PES), en préparation de sa candidature aux élections municipales de 2014 à La Possession[8],[9].

À l’issue de ce scrutin, elle devient la seule femme maire de La Réunion, après que sa liste a obtenu 56,5 % (soit 8 098 voix) contre 6 241 voix à son opposant, le maire sortant Roland Robert[10]. Elle est élue dans la foulée 3e vice-présidente du Territoire de la Côte Ouest (TCO)[11]. En 2015, son mouvement devient Citoyens de La Réunion en action (CREA)[12],[13].

Candidate aux élections sénatoriales de 2017 à La Réunion[14], la liste sur laquelle elle figure recueille 2,3 % des suffrages[15].

En , elle annonce qu’elle sera candidate aux élections municipales de 2020 à La Possession[16]. Sa liste arrive en tête du premier tour avec 45,2 % des voix, devançant largement celle de Philippe Robert, fils de l’ancien maire Roland Robert (29,1 %)[17]. Elle l’emporte avec 64,8 % au second tour, le [18], puis est réélue maire lors de l'installation du conseil municipal, le suivant[19],[20].

En , Vanessa Miranville annonce sa candidature aux élections régionales de 2021 à La Réunion[21]. Elle présente en un programme axé sur l’écologie et la démocratie participative, proposant notamment une révision de l’octroi de mer, l’augmentation du nombre de logements sociaux et une consultation citoyenne sur la fin du chantier de la nouvelle route du Littoral[22]. Arrivée quatrième, elle échoue de peu à pouvoir maintenir sa liste au second tour avec 9,9 % des voix[23].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vanessa Miranville, première au Capes de mathématiques », sur Clicanoo.re, (consulté le ).
  2. « Vanessa Miranville, 31 ans, une surdouée de la politique à La Réunion », sur RFI, (consulté le ).
  3. a b et c « Vanessa Miranville, le parcours atypique de la seule femme maire de La Réunion », sur zinfos974.com, (consulté le ).
  4. « Les 47 candidats d’Europe Écologie », sur lareunion.eelv.fr (consulté le ).
  5. « Cantonales – Vanessa Miranville : “Il n’y a pas de transparence à La Possession” », sur Zinfos974, (consulté le ).
  6. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections cantonales 2011 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Vanessa Miranville quitte les Verts », sur Clicanoo.re, (consulté le ).
  8. « Vanessa Miranville lance son groupe politique », sur Clicanoo.re, (consulté le ).
  9. « Vanessa Miranville officiellement candidate à La Possession », sur Zinfos974, (consulté le ).
  10. « Maire de La Possession (974) – nom, prénom, âge, date de naissance et la profession du maire de La Possession », sur mon-maire.fr, (consulté le ).
  11. « TCO : élection sans surprise de Joseph Sinimalé », sur La Première, (consulté le ).
  12. « La Possession: Le parti "La Réunion en action" de Vanessa Miranville lancé », sur Zinfos974, (consulté le ).
  13. « Le Mouvement citoyen devient "La Réunion en action" », sur Linfo.re, (consulté le ).
  14. « Vanessa Miranville dévoile sa liste pour les sénatoriales », sur Zinfos974, (consulté le ).
  15. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections sénatoriales 2017 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Vanessa Miranville candidate aux prochaines municipales », sur Zinfos974, (consulté le ).
  17. « Municipales à La Possession : Vanessa Miranville affrontera Philippe Robert au 2ème tour [RESULTATS] », sur La Première, .
  18. « La Possession : Vanessa Miranville élue avec 64,75 des suffrages », Le Quotidien de La Réunion,‎ (lire en ligne).
  19. « [Politique] Vanessa Miranville élue sous les regards de Didier Robert, de Tak et d'Huguette Bello », sur Clicanoo.re, (consulté le ).
  20. « Pour son investiture, Vanessa Miranville reprend "Imagine" de John Lennon », sur Clicanoo.re, (consulté le ).
  21. « Elections : Régionales : Vanessa Miranville annonce officiellement sa candidature », sur ipreunion.com, (consulté le ).
  22. « Candidate aux élections régionales, Vanessa Miranville présente son programme », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  23. « Elections régionales 2021 : La Réunion - Résultats de la région au 1er tour », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  24. N.P, « “Une femme d'ici et maintenant” : Gilette Aho sort un livre sur Vanessa Miranville », sur Zinfos974, (consulté le ).