Jean-Louis Lagourgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Louis Lagourgue
Illustration.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 14 jours)
Élection 24 septembre 2017
Circonscription La Réunion
Groupe politique LIRT
Conseiller régional de La Réunion
En fonction depuis le
(11 ans, 2 mois et 21 jours)
Élection 21 mars 2010
Réélection 13 décembre 2015
Premier vice-président du conseil régional de La Réunion

(7 ans, 10 mois et 21 jours)
Élection
Réélection
Président Didier Robert
Prédécesseur Camille Sudre
Successeur Olivier Rivière
Président de la communauté intercommunale du Nord de La Réunion

(2 ans et 13 jours)
Élection
Prédécesseur Ericka Bareigts
Successeur Maurice Gironcel

(2 ans et 16 jours)
Élection
Prédécesseur René-Paul Victoria
Successeur Maurice Gironcel
Conseiller général de La Réunion

(6 ans, 11 mois et 26 jours)
Élection 21 mars 2004
Circonscription Canton de Sainte-Marie
Prédécesseur Axel Kichenin
Successeur Richard Nirlo

(5 ans, 11 mois et 20 jours)
Élection 29 mars 1992
Circonscription Canton de Sainte-Marie
Prédécesseur Axel Kichenin
Successeur Axel Kichenin
Maire de Sainte-Marie

(27 ans, 11 mois et 15 jours)
Prédécesseur Axel Kichenin
Successeur Richard Nirlo
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Sainte-Marie (La Réunion)
Nationalité Français
Parti politique DVD, OR[1], NC
Profession Directeur commercial

Jean-Louis Lagourgue, né le à Sainte-Marie (La Réunion), est un homme politique français. Maire de Sainte-Marie de 1990 à 2018, il est conseiller régional de La Réunion depuis 2010 et sénateur depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérant de société, Jean-Louis Lagourgue est élu maire de Sainte-Marie en 1990 à la suite de l'annulation des élections municipales de 1989. Il bat le maire sortant Axel Kichenin (divers gauche) lors du scrutin partiel. Il reste à la tête de la commune jusqu'en 2018, année où il doit quitter ses fonctions après son élection au Sénat[2].

Il est en outre président de l'Association des maires de La Réunion de 1996 à 2008 et président de la communauté intercommunale du Nord de La Réunion (CINOR) de 2004 à 2006 et de 2010 à 2012.

Au niveau départemental, il est conseiller général pour le canton de Sainte-Marie de 1992 à 1998 et de 2004 à 2011. Pressenti pour prendre la présidence du conseil général de La Réunion en 2008, il reçoit le soutien de plusieurs élus de droite, sous la conduite de René-Paul Victoria. Contre toute attente, le quorum n'est pas atteint le jour de l'élection alors qu'il est seul candidat[3]. Le , la centriste Nassimah Dindar est reconduite à la tête de la collectivité grâce aux voix de la gauche et du MoDem, provoquant le départ de l'UMP d'une trentaine d'élus locaux[4]. À la suite de cet épisode, Jean-Louis Lagourgue participe à la fondation du mouvement de Didier Robert, Objectif Réunion (OR), avec René-Paul Victoria et Michel Fontaine[1],[5].

Conseiller régional depuis 2010, il devient premier vice-président du conseil régional de La Réunion[6] et président de la commission permanente du conseil régional. Il est remplacé à ce poste par Olivier Rivière le [7].

Il est élu sénateur de La Réunion lors des élections sénatoriales de 2017[8].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Au Sénat[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  •  : président de l'Association des maires de La Réunion[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]