Pierre Lagourgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagourgue.
Pierre Lagourgue
Fonctions
Président du Conseil régional de La Réunion
Prédécesseur Marcel Cerneau
Successeur Camille Sudre
Prédécesseur Mario Hoarau
Successeur Auguste Legros
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sainte-Marie
Date de décès (77 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française

Pierre Lagourgue est un homme politique réunionnais né le à Sainte-Marie et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Gendre de Roger Payet, marié à une amie d'enfance de Jacques Vergès prénommée Monique, médecin radiologue de profession, il est l'oncle de Jean-Louis Lagourgue, actuellement maire de Sainte-Marie.

Centriste en politique, il devient conseiller général en 1958 et président du conseil général à la suite de Marcel Cerneau en 1967. Il conserve ce poste jusqu'en 1982, date à laquelle Auguste Legros lui succède.

Dès les années 1970, il propose en fin de compte à la droite insulaire une autre voie que celle proposée par Michel Debré, duquel il s'éloigne peu à peu. Élu député en 1978, poste qu'il occupe jusqu'en 1981, il profite d'entrées à Matignon pendant le gouvernement de Raymond Barre, également d'ascendance réunionnaise.

Successeur de Mario Hoarau à ce poste, il est par la suite président du conseil régional de La Réunion, où il est élu dès 1983[1], de 1986 à 1992, date à laquelle Camille Sudre le remplace. Le 27 septembre 1992, il est élu sénateur (Union centriste) ; il meurt pendant son mandat, en 1998.

Il fut élu en tant que membre de l'UDF[2] et du RPR[3], et il a aussi été élu président de la région avec une liste France Réunion Avenir en 1986[4].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Conseiller général de La Réunion à compter de 1958.
  • Président du conseil général de La Réunion de 1967 à 1982.
  • Député de La Réunion du 12 mars 1978 au 22 mai 1981.
  • Président du conseil régional de La Réunion du 21 mars 1986 au 27 mars 1992.
  • Sénateur du 27 septembre 1992 au 16 février 1998.

Postérité[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de sites publics de La Réunion ont été baptisés en son honneur depuis son décès :

Un avion de la compagnie aérienne réunionnaise Air Austral porte également son nom.

Références[modifier | modifier le code]