Charles Ogé Barbaroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Barbaroux
M. Barbaroux, sénateur.jpg
Fonctions
Sénateur
-
Député français
-
Procureur général
Cour d'appel de Saint-Denis
-
Conseiller d'État
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Charles Ogé Barbaroux
Nationalité
Formation
Activité
Père
Autres informations
Membre de
Distinction

Charles Barbaroux est un homme politique français né à Marseille le 16 août 1792 et mort à Vaux-sur-Seine le 5 juillet 1867.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Fils de Charles Jean Marie Barbaroux, il fait ses études au lycée Louis-le-Grand, avant de partir à Marseille pour finir sa scolarité au lycée Thiers[1]. Une fois le baccalauréat obtenu, il s'inscrit à la Faculté de droit d'Aix.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

  • Marié le 24 septembre 1816 à Nîmes, avec Nina Granier. Ils ont un fils, Charles Jean Washington Barbaroux (1820-1901), juge au Tribunal de la Seine puis Conseiller à la Cour de Paris.
  • Marié le 7 décembre 1836 à Saint-Denis (La Réunion), avec Mélanie Lafitte

Parcours[modifier | modifier le code]

Il est nommé magistrat au parquet de Marseille pendant les Cent-Jours mais n'occupe pas le poste.

Il travaille ensuite à la cour royale de Nîmes.

Il est élu à l'Académie du Gard le 2 février 1820[2].

Il devient Procureur général du Roi à l'île Bourbon de 1831 à 1848[3] puis se fait élire député de La Réunion le 28 octobre 1849 jusqu'au 2 décembre 1851.

Il est Conseiller d'Etat.

Il est nommé Sénateur sous le second Empire le 8 février 1858 jusqu'au 5 juillet 1867.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'ordre royal de la Légion d'Honneur, le 10 mai 1836
  • Officier de l'ordre royal la Légion d'Honneur, le 7 janvier 1844
  • Commandeur de la Légion d'Honneur, le 26 octobre 1849
  • Ordre de la Croix de Juillet, le 30 avril 1831

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Une rue de Vaux-sur-Seine (chemin Barbaroux) porte son nom

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie universelle et portative des contemporains; ou, Dictionnaire historique des hommes vivants et des hommes morts depuis 1788 jusqu'à nos jours : qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, Chez l'Éditeur, (lire en ligne)
  2. https://academiedenimes.org/site/wp-content/uploads/2013/04/LISTE-ALPHABETIQUE-DES-FAUTEUILS.xls
  3. « Les magistrats coloniaux face à l'esclavage : l'exemple de Charles Ogé Barbaroux, procureur général du roi à l'île Bourbon (1831-1848) », Benoît Jullien, in Contributions à l'histoire de l'esclavage, Revue historique des Mascariegnes, n°2, 2000, pages 117 à 132.

Liens externes[modifier | modifier le code]