Nadia Ramassamy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramassamy.

Nadia Ramassamy
Illustration.
Nadia Ramassamy en 2017.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans et 29 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 6e de La Réunion
Législature XVe
Groupe politique app. LR
Prédécesseur Monique Orphé
Conseillère départementale de La Réunion
En fonction depuis le
(4 ans, 3 mois et 18 jours)
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Saint-Denis-1
Prédécesseur Nassimah Dindar
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Saint-Denis (La Réunion)
Nationalité Française
Parti politique Sans étiquette
Diplômée de Université de La Réunion
IEP de Paris
Profession Médecin

Nadia Ramassamy, née le à Saint-Denis de La Réunion, est une femme politique française. Le , lors des élections législatives, elle est élue députée dans la sixième circonscription de La Réunion sous l'étiquette Les Républicains face à la députée PS sortante Monique Orphé[1].

Elle est vice-présidente de la région Réunion à partir de 2010 et vice-présidente du département de la Réunion à partir de 2015.

En décembre 2017, elle est élue à l'unanimité, présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Nadia Ramassamy est née le 17 mai 1961 à Sainte-Clotilde ; elle est mère de 4 enfants, issus de son mariage avec Dany Nillameyom. Elle est la fille de Raymond Ramassamy, agriculteur et promoteur immobilier réunionnais et de Marie-Thérèse Ramassamy née Aroumougom, mère au foyer. Elle est originaire du quartier du Chaudron où elle passe son enfance jusqu'à son départ pour Lyon en vue d'entamer des études de médecine. Après avoir obtenu son baccalauréat série D au lycée privé catholique Levavasseur de Saint-Denis, elle quitte son île natale. Après une dizaine d'années d'études, elle est diplômée médecin généraliste.

Elle débute son activité libérale à Sainte-Suzanne.

La ville de Sainte-Suzanne marque un point de départ de son parcours et de son action politique.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle se présente pour la première fois en 1995 aux élections cantonales de Sainte-Suzanne, où elle est élue conseillère générale face au sortant, le maire de Sainte-Suzanne, Maurice Gironcel. Elle perd sa place face à ce dernier aux élections cantonales suivantes. Elle rejoint la liste de Didier Robert aux élections régionales de 2010, après lesquelles elle devient vice-présidente de la région. En mars 2015, elle devient conseillère départementale en binôme, avec Alain Armand, sur le canton du Chaudron et devient vice-présidente chargée de la jeunesse. En décembre 2015, elle est à nouveau sur la liste de Didier Robert, qui remporte les élections. Elle devient quatrième vice-présidente chargée du logement. En juin 2017, elle est élue députée face à Monique Orphé, qui dépose un recours au Conseil constitutionnel. La décision est rendue le 2 février 2018, rejetant le recours.

En raison de la loi sur le cumul de mandat, elle devra démissionner d’un de ses mandats électifs et de la vice-présidence attachée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Elections législatives : Nadia Ramassamy députée la 6ème circonscription - réunion 1ère », réunion 1ère,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]