Nadia Ramassamy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nadia Ramassamy
Illustration.
Nadia Ramassamy en 2017.
Fonctions
Conseillère régionale de La Réunion
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 4 jours)
Élection 27 juin 2021
Président Huguette Bello

(7 ans, 3 mois et 3 jours)
Réélection 13 décembre 2015
Président Didier Robert
Députée française

(5 ans)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 6e de La Réunion
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique app. LR
Prédécesseur Monique Orphé
Successeur Frédéric Maillot
Conseillère départementale de La Réunion

(6 ans, 2 mois et 25 jours)
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Saint-Denis-1
Prédécesseur Nassimah Dindar
Successeur Monique Orphé
Conseillère générale de La Réunion

(6 ans et 4 jours)
Circonscription Canton de Sainte-Suzanne
Prédécesseur Maurice Gironcel
Successeur Maurice Gironcel
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Saint-Denis (La Réunion)
Nationalité Française
Parti politique LR
Diplômée de Université de La Réunion
IEP de Paris
Profession Médecin

Nadia Ramassamy, née le à Saint-Denis de La Réunion, est une femme politique française.

Le , lors des élections législatives, elle est élue députée dans la sixième circonscription de La Réunion sous l'étiquette Les Républicains face à la députée PS sortante Monique Orphé[1]. En , elle est élue à l'unanimité, présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Nadia Ramassamy est née le à Sainte-Clotilde. Elle est la fille de Raymond Ramassamy, agriculteur et promoteur immobilier réunionnais et de Marie-Thérèse Ramassamy née Aroumougom, mère au foyer. Elle est originaire du quartier du Chaudron où elle passe son enfance. Après avoir obtenu son baccalauréat série D au lycée privé catholique Levavasseur de Saint-Denis, elle quitte son île natale pour Lyon en vue d'entamer des études de médecine. À son retour en 1988, elle commence son activité de médecin généraliste libérale à Sainte-Suzanne[2].

Elle obtient également un DESS en droit des collectivités locales à l’université de La Réunion, ainsi qu'un master en management médical et suit des cours à Sciences-Po Paris dans le cadre d’un exécutive master en gestion publique[2].

En parallèle de sa carrière politique, elle continue à pratiquer la médecine à raison de quelques consultations. Elle s'investit notamment durant la pandémie de Covid-19 de 2020[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle se présente pour la première fois en 1995 aux élections cantonales de Sainte-Suzanne, où elle est élue conseillère générale face au sortant, le maire de Sainte-Suzanne, Maurice Gironcel. Elle perd face à ce dernier aux élections cantonales suivantes.

En 2004, elle fonde le parti APMR, Un avenir meilleur pour la population de La Réunion[4].

Après avoir conduit la liste de l'AMPR, elle rejoint la liste de Didier Robert aux élections régionales de 2010, après lesquelles elle devient vice-présidente de la région.

En , elle devient conseillère départementale, en binôme avec Alain Armand, sur le canton du Chaudron et devient vice-présidente chargée de la jeunesse.

En , elle est à nouveau sur la liste de Didier Robert, qui remporte les élections. Elle devient quatrième vice-présidente chargée du logement.

En , elle est élue députée sous l'étiquette Les Républicains face à Monique Orphé, qui dépose un recours au Conseil constitutionnel. La décision est rendue le , rejetant le recours. Elle est membre de la commission des Affaires sociales[5]. Son suppléant est Luçay Sautron[6]. En raison de la loi sur le cumul des mandats, elle démissionne de son mandat de conseillère régionale et de la vice-présidence attachée.

Elle fait néanmoins son retour au conseil régional de La Réunion en 2021, élue sur la liste de Didier Robert, alors qu'elle ne se représente pas aux élections départementales qui ont lieu en même temps[7]. Candidate à sa réélection lors des élections législatives de 2022[8], elle est éliminée dès le premier tour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Elections législatives : Nadia Ramassamy députée la 6ème circonscription - réunion 1ère », réunion 1ère,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « Ramassamy Nadia », sur Réunionnais du Monde,
  3. Tristan Quinault-Maupoil, « Ces élus qui retrouvent le chemin de l'hôpital », Le Figaro, 21-22 mars 2020, p. 17.
  4. Laurent de Boissieu, « Un Avenir Meilleur pour la Population de la Réunion dans la France et dans l'Europe (AMPR) », sur France Politique, (consulté le ).
  5. « Nadia Ramassamy », sur Le Figaro.fr (consulté le )
  6. « Mme Nadia Ramassamy - Réunion (6e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  7. Nicolas Payet, « Le nouveau visage de la Région », sur zinfos974.com, (consulté le ).
  8. « Elections législatives 2022 », sur www.resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]