David Lorion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lorion.

David Lorion
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 5 mois et 10 jours)
Élection 17 juin 2017
Circonscription 4e de La Réunion
Législature XVe
Groupe politique LR
Prédécesseur Patrick Lebreton
Conseiller régional de La Réunion

(7 ans, 3 mois et 28 jours)
Adjoint au maire de Saint-Pierre

(16 ans et 4 mois)
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Saint-Pierre (La Réunion)
Nationalité Française
Parti politique LR
Profession Géographe

David Lorion, né le à Saint-Pierre de La Réunion, est un géographe et homme politique français. Depuis le , il est député Les Républicains de la quatrième circonscription de La Réunion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

David Lorion est né le 15 octobre 1964 à Saint-Pierre de La Réunion. Ainé d’une fratrie de trois enfants, il a grandi dans le quartier de la Ravine Blanche[1], où son père possédait une entreprise de transport routier et sa mère était directrice de l’école Barquisseau, rue de La Cayenne (devenue depuis l’école maternelle Marie Curie)[2],[3].

David Lorion est marié et père de 3 enfants[2].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Agrégé de géographie, David Lorion a d’abord enseigné au lycée Pierre Poivre de Saint-Joseph (La Réunion), de 1992 à 1998.

Sa thèse, soutenue en 2000 à l’université de Paris-X (Nanterre), porte sur “Inondations et aménagements à l'île de La Réunion”[4]. Il y expose notamment la nécessité “une véritable culture du risque d'inondation”, dans une île sujette à des précipitations exceptionnelles, et où le relief rend très vulnérables les zones densément peuplées.

Docteur d'État[Information douteuse] [?] en géographie en 2004, il est depuis maître de conférences et chercheur au sein du laboratoire de géographie à l'Université de La Réunion[5],[3]. Ses travaux et recherches ont notamment porté sur l'eau et les risques climatiques dans les îles de l'océan Indien.

Il a participé à l’ouvrage Insularité et développement durable[6] (Éditions de l’Institut de recherche pour le développement, 2011)[7],[8].

Il a souhaité conserver son activité de maître de conférences après son élection à l’Assemblée nationale[9].

David Lorion anime un site internet de géographie, où ses cours universitaires sont en accès libre (http://www.david-lorion.fr/[1]).

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Élu municipal[modifier | modifier le code]

David Lorion débute en politique en soutenant les campagnes électorales d’André-Maurice Pihouée, député RPR de la quatrième circonscription de La Réunion entre 1993 et 1997, conseiller général depuis 2001[10].

Aux élections municipales de 2001, il figure sur la liste présentée par Michel Fontaine à Saint-Pierre, qui l’emporte au premier tour[11] face à celle du sortant Élie Hoarau (Parti communiste réunionnais), maire de la ville depuis 1984.

David Lorion est nommé 7e adjoint au maire de Saint-Pierre, chargé de l’aménagement du territoire. En 2007, après la réélection de Michel Fontaine, il devient 3e adjoint, chargé de l’urbanisme. Après les élections municipales de 2014, à nouveau remportées par la liste de Michel Fontaine, il en devient le 1er adjoint, délégué aux affaires financières, foncières et à l’aménagement[10]. Il siège également en tant que conseiller communautaire à la Communauté intercommunale des Villes solidaires (CIVIS), qui regroupe 6 communes du sud de l’île, dont Saint-Pierre.

Dans le cadre de ces fonctions à la mairie de Saint-Pierre, David Lorion a supervisé la rénovation urbaine des quartiers de Ravine Blanche et Bois d’Olives, des ZAC du Mail (centre ville) et de Canabady, des jardins de la plage, de la zone industrielle numéro 4, et de l’aéroport de Saint-Pierre-Pierrefonds[12].

Après avoir été élu député, David Lorion a démissionné en juillet 2017 de son poste d’adjoint au maire de Saint-Pierre, en application de la loi sur le cumul des mandats[13], tout en demeurant au conseil municipal[9].

Élu régional[modifier | modifier le code]

Le 21 mars 2010, David Lorion est élu conseiller régional de La Réunion[14], après la victoire, dans une triangulaire, de la liste UMP conduite par Didier Robert, vainqueur du président sortant Paul Vergès (Parti communiste réunionnais)[15]. Il est réélu lors des élections régionales de 2015, à nouveau remportées par la liste de Didier Robert[16].

De 2010 jusqu’à sa démission en juillet 2017 (en application de la loi sur le cumul des mandats), David Lorion est vice-président du Conseil régional, chargé de l’aménagement du territoire[17], chargé notamment de la révision du Schéma d'aménagement régional (SAR) de La Réunion.

Député[modifier | modifier le code]

Le 13 mai 2017, David Lorion annonce sa candidature, en tant que représentant du parti Les Républicains, aux élections législatives dans la 4e circonscription de la Réunion. Il est soutenu par le maire de Saint-Pierre Michel Fontaine et le président du conseil régional, Didier Robert[18].

Arrivé en tête du premier tour, il l’emporte facilement au second tour (54,4 %) face à la candidate divers gauche Virginie Gobalou, soutenue par le député sortant (ex-PS) Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph, qui ne se représentait pas[19].

Membre du groupe LR à l’Assemblée nationale, il siège à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Il est également membre de la Délégation aux outre-mer[20] et de la mission d'information sur la gestion des évènements climatiques majeurs dans les zones littorales de l'hexagone et des Outre-mer[21].

En octobre 2017, il apporte son parrainage, pour la présidence des Républicains, à la candidature de Laurent Wauquiez[22], élu par scrutin électronique le 10 décembre suivant.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Diabète[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, à l’occasion d’une visite à La Réunion de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, David Lorion publie une tribune dans la presse où il alerte sur la surreprésentation sur l’île de certaines maladies métaboliques tel le diabète, et sur les insuffisances du service public hospitalier[23].

Défense de l’octroi de mer[modifier | modifier le code]

Lors de la discussion du projet de loi de finances 2018 à l’Assemblée nationale, David Lorion exprime son souhait de “conserver des mesures protectionnistes sur nos produits locaux”, alors que de nombreux pays font pression pour que soit supprimé l’octroi de mer dans les collectivités d’outre-mer françaises[24].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pendant et après la campagne législative de 2017, David Lorion a exprimé sa volonté de pousser au développement de l’aéroport de Saint-Pierre-Pierrefonds, projet commencé en tant qu’adjoint au maire de Saint-Pierre, ainsi que du réaménagement du port de Saint-Pierre afin de permettre l’accueil d’un nombre de croisiéristes en pleine expansion depuis quinze ans[25].

Environnement aux îles Eparses[modifier | modifier le code]

Fin septembre 2017, en commission du développement durable à l’Assemblée nationale, David Lorion a demandé au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, l’interdiction définitive des permis exclusifs de recherche en hydrocarbures dans les Îles Éparses (notamment l’île Juan de Nova), zones menacées de biodiversité[26].

Fonction publique[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, David Lorion demande au gouvernement de publier le décret permettant aux fonctionnaires non titularisés, dont 13.500 travaillent à La Réunion, de pouvoir l’être grâce au dispositif de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP), prévu par une loi de 2007 jamais appliquée[27].

En décembre 2017, David Lorion a demandé au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb que, dans les territoires ultra-marins, un certain nombre de postes ouverts dans la police soient réservés aux fonctionnaires ayant leurs attaches dans le territoire (prise en compte du “centre des intérêts matériels et moraux”, CIMM)[28].

Budget de l’Outremer[modifier | modifier le code]

Le 9 octobre 2017, David Lorion a co-signé avec 15 autres députés d’outre-mer de tous les partis un communiqué s’alarmant de la baisse du budget de l’Agence de l'Outre-mer pour la mobilité (Ladom), organisme public chargé d'accompagner les migrations des résidents de l'outre-mer cherchant une qualification ou une insertion professionnelle ailleurs[29]. David Lorion a aussi dénoncé la fin de la défiscalisation de l'impôt sur le revenu dans le logement social, en vigueur depuis 1986 (loi Pons), dispositif supprimé à partir du 1er janvier 2018[24].

Publications[modifier | modifier le code]

David Lorion, Olivier Naria, « Saint-Pierre de la Réunion. Le développement touristique au cœur du projet urbain », in Ville, urbanisme et tourisme, Les Cahiers Espaces, mars 2010[30].

David Lorion, « L’eau, pilier du développement durable en milieu insulaire », in Taglioni, F. (dir.), Insularité et développement durable, Montpellier, IRD Éditions, décembre 2013[31].

David Lorion, Les impacts du changement climatique dans la région du Sud ouest de l'Océan Indien et les pays de la Commission de l'Océan Indien. Communication FIG Saint-Dié, 2011.

David Lorion, Robert Unterner, Jean-Louis Nédellec, « Érosion insulaire et mouvements de versants, risques induits et modes de prévention », BRGM Géosciences, n°14, 2011[32].

David Lorion, « De l’utopie sécuritaire à la gestion intégrée des bassins versants dans un territoire européen insulaire et tropical : l’exemple de l’île de la Réunion ».  Colloque international 11-13 juillet 2013, Sion (Valais, Suisse), Hydrosystèmes continentaux et territoires européens confrontés aux différentes lois sur l’eau, CNFG, UNIL[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Salon du livre Athéna : David Lorion, l'inspirateur », Clicanoo.re,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  2. a et b « La Réunion: David Lorion, la géographie et la politique », sur African Medias (consulté le 14 décembre 2017)
  3. a et b « Mon Parcours - David Lorion », David Lorion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  4. Lorion, David, « Inondations et aménagements à l'île de la Réunion », http://www.theses.fr/,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  5. a et b « Chercheurs Titulaires - CREGUR », sur new-oies.univ-reunion.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  6. Taglioni, François, (1964- ...)., Insularité et développement durable, IRD, 2011, cop. 2011 (ISBN 9782709917094, OCLC 801139196, lire en ligne)
  7. « Books Openedition » (consulté le 14 décembre 2017)
  8. François Taglioni, Insularité et développement durable, IRD, (ISBN 9782709917094, lire en ligne)
  9. a et b « Fiche nominative «  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  10. a et b Zinfos974, « L'universitaire, David Lorion, élu député de la 4e circonscription », Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  11. « Elections municipales à Saint-Pierre », sur Annuaire-Mairie (consulté le 14 décembre 2017)
  12. Prisca Bigot - Ludovic Grondin, « David Lorion affiche ses ambitions pour la 4e circonscription », Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  13. « Le député David Lorion démissionne – Free Dom », sur freedom.fr, (consulté le 14 décembre 2017)
  14. « Les conseillers régionaux de la Réunion élus en 2010 - Politiquemania », sur www.politiquemania.com (consulté le 14 décembre 2017)
  15. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections régionales 2010 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Regionales/elecresult__regionales_2010 (consulté le 14 décembre 2017)
  16. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections régionales 2015 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Regionales/elecresult__regionales-2015 (consulté le 14 décembre 2017)
  17. « Stratégie urbaine intégrée de développement durable de la CIVIS »
  18. « David Lorion reçoit l'investiture d'Objectif Réunion dans la 4e circonscription », Clicanoo.re,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  19. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2017 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017 (consulté le 14 décembre 2017)
  20. Assemblée Nationale, « M. David Lorion - Réunion (4e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  21. Assemblée Nationale, « Composition de la mission d'information sur la gestion des évènements climatiques majeurs dans les zones littorales de l'hexagone et des Outre-mer au 14 décembre 2017 - 15e législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  22. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  23. « Tribune libre - Lettre de David Lorion à la ministre de la Santé : "Je souhaite vous alerter sur les fragilités du système de santé à La Réunion" », Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  24. a et b « La loi de finances 2018 inquiète David Lorion », Clicanoo.re,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  25. Laurence Gilibert laurence.gilibert@zinfos974.com, « Le port de St-Pierre sera aménagé pour accueillir les croisiéristes », Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  26. Zinfos974, « Hydrocarbures aux Îles Éparses : Le député David Lorion interpelle Nicolas Hulot », Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  27. Assemblée Nationale, « Question n°2086 - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  28. N.P, « Mutation des fonctionnaires de Police: "Le CIMM doit être un élément reconnu" », Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  29. « Seize députés des Outre-mer s'inquiètent de la baisse du budget de LADOM - outre-mer 1re », outre-mer 1re,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  30. Saint-Pierre de la Réunion. Le développement touristique au cœur du (lire en ligne)
  31. « L’eau, pilier du développement durable en milieu insulaire »
  32. « Erosion insulaire et mouvements de versants »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]