Nouilhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nouilhan
Image illustrative de l'article Nouilhan
Blason de Nouilhan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Arrondissement de Tarbes
Canton Canton de Vic-en-Bigorre
Intercommunalité Communauté de communes de Vic-Montaner
Maire
Mandat
Jean-Louis Magni
2014-2020
Code postal 65500
Code commune 65330
Démographie
Gentilé Nouilhanais - Nouilhanaises
Population
municipale
200 hab. (2012)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 25′ 28″ N 0° 02′ 22″ E / 43.4244, 0.039443° 25′ 28″ Nord 0° 02′ 22″ Est / 43.4244, 0.0394
Altitude Min. 188 m – Max. 203 m
Superficie 4,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Nouilhan

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Nouilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nouilhan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nouilhan
Liens
Site web http://www.nouilhan.fr/

Nouilhan est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées en région Midi-Pyrénées.

Les habitants de Nouilhan se nomment les Nouilhanais et les Nouilhanaises.

Nouilhan adhère à la Communauté des Communes Vic Montaner.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune de Bigorre située entre Maubourguet (5,6km) et Vic en Bigorre (5,8km) qui est en limite du département des Pyrénées-Atlantiques.

La grande ville la plus proche de Nouilhan est Tarbes et se trouve à 21 kilomètres au nord à vol d'oiseau.

Accès[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes départementales D935, D56, D7 et D4.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Nouilhan est limitrophe de six autres communes dont Lafitole au nord-est par un simple quadripoint, aux Aléas.

Carte de la commune de Nouilhan et des proches communes.
Communes limitrophes de Nouilhan
Larreule Maubourguet Lafitole
Caixon Nouilhan Gensac
Vic-en-Bigorre

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Nouilhan se situe au sud du Bassin aquitain, vaste région géologique sédimentaire du Sud-Ouest de la France, à proximité de la chaîne des Pyrénées dont les contreforts (le piémont pyrénéen) sont à environ 50 km au sud de la commune, et dans la vallée de l'Adour avant son inflexion vers l'Atlantique.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière nommée l’Echez, qui coupe le territoire communal en deux. De cette rivière sont dérivés deux canaux artificiels à l’Ouest entourant une partie du village.

Le village s’organise, en deux quartiers distincts de part et d’autre de la rivière.

Chemin et petit canal en amont du lavoir.

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[1] qui rapporte les dénominations historiques du village :

Dénominations historiques :

Étymologie : De préférence nom de domaine aquitano-romain. De Nobilis + suffixe anum (= domaine de Nobilis).

Nom occitan : Nolhan

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’or à la barre ondée d’azur accompagnée en chef d’un léopard de gueules et en pointe d’un chêne au naturel, au pont isolé de cinq arches aussi d’or, maçonné de sable, brochant en abîme sur la barre[2].
Commentaires : Ce blason est officiel (vérifié auprès de la mairie).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Christian Laporte    
2001 2014 Jean Duval    
2014 2020 Jean-Louis Magni    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Nouilhan appartient à la communauté de communes de Vic-Montaner qui a la particularité de réunir 21 communes de Bigorre (département des Hautes-Pyrénées) et du Béarn (département des Pyrénées-Atlantiques).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 200 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
165 189 346 334 288 302 314 331 322
1856 1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901
259 241 238 235 227 209 220 210 216
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
206 189 192 180 182 192 194 191 184
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2012
187 163 154 182 175 178 181 205 200
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logements[modifier | modifier le code]

Le nombre de logements à Nouilhan s'élevait à 98 en 2009. Ces logements étaient répartis de la façon suivante : 86 résidences principales, 5 résidences secondaires et 7 logements vacants. Sur les 86 résidences principales, 75 étaient occupées par leurs propriétaires, soit environ 87 %.

Économie.[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

Les 88 actifs habitant la commune de Nouilhan en 2011 représentent 68% des 15-64 ans (total de la strate : 129 personnes). De plus, on comptabilise 37 personnes exerçant leur métier dans la commune de Nouilhan.

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Établissements Nouilhan (65330)
Nombre d'établissements actifs au 31 décembre 2012 31
Part de l'agriculture, en % 35,5
Part de l'industrie, en % 3,2
Part de la construction, en % 22,6
Part du commerce, transports et services divers, en % 32,3
dont commerce et réparation automobile, en % 12,9
Part de l'administration publique, enseignement, santé et action sociale, en % 6,5
Part des établissements de 1 à 9 salariés, en % 19,4
Part des établissements de 10 salariés ou plus, en % 3,2

Champ : ensemble des activités.

Source : Insee, CLAP (connaissance locale de l'appareil productif).

Équipements et infrastructures[modifier | modifier le code]

  • La mairie ou maison communale se situe route de la Fontaine sur l’axe principale de la commune de Nouilhan.
  • Une aire de repos et de pique-nique a été aménagée en orée du bois, le long de la D935, pour la halte des automobilistes.
  • Une salle des fêtes ou foyer rural est présente au sein de la commune.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes à propos de la commune[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes Pyrénées intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Conseil Général des Hautes Pyrénées, 2000.
  2. "Bigorre M"
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.