Macronade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le terme macronade (ou parfois macronnerie ou macronerie) est un néologisme politique utilisé pour qualifier ou critiquer certaines expressions de l'homme politique et président de la République française Emmanuel Macron. En particulier, certaines déclarations ou petites phrases prononcées lors d’interventions publiques donnent prise à certaines polémiques.

Origine de l'expression[modifier | modifier le code]

Le terme de macronade est utilisé dès juillet 2015. Il aurait été inventé par Julien Dray[1],[2]. Il devient plus répandu à partir de l'élection d'Emmanuel Macron comme président de la République. Sa démission du ministère de l'Économie et des Finances en 2016 avait déjà donné lieu à une rétrospective des macronades par le HuffPost[3]. Le terme de « macronerie » est utilisé dans les rangs socialistes, « le suffixe renvoyant cette fois directement à ânerie[4] ».

Analyse[modifier | modifier le code]

La perception des macronades évolue avec le temps. Durant la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron de 2017, ces phrases sont vues positivement comme une marque de sincérité et de franc parler. Une étude de l'institut Odoxa indique que 62 % des Français considèrent qu'Emmanuel Macron avait raison de s'exprimer ainsi lors de la campagne[5]. Les macronades rythment l'élection présidentielle de 2017 et sont citées dans différents livres au sujet de la campagne[6].

Le directeur de l'IFOP Frédéric Dabi écrit en 2018 que « les Français ont perçu dans ces propos [les macronades] une approche paternaliste et de la dureté »[7].

Postérité[modifier | modifier le code]

Cécile de Kervasdoué et Benjamin Laurent écrivent en mai 2016 une chanson qu'ils diffusent sur France Musique[8],[9] :

« Achetez vite ma macronade / Elle guérit tous les malades / Et empêche toutes les bastonnades / Elle provoque des embrassades / Rejoignez-nous chers camarades / Car nous sommes tous en croisade / Pour éviter la débandade / Il y a ma macronaaade »

Certaines macronades, ou l'« esprit de la macronade » entrent dans la culture populaire. Le film Le Retour du héros (2018) en intègre une dans ses dialogues[10]. Khaled Freak a remixé plusieurs macronades[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A quoi servent les petites phrases d'Emmanuel Macron? », sur 20minutes.fr (consulté le )
  2. « Photos. Provocation ou maladresse : Macron, champion des « macronades » », L'Obs, (consulté le ).
  3. « Ces "macronades" qui ont embarrassé Hollande », sur huffingtonpost.fr, (consulté le )
  4. Nathalie Raulin, « Macronite », sur liberation.fr, (consulté le ).
  5. « Les "Macronades" du Chef de l'Etat se retournent contre lui, découvrez ses dix phrases choc », sur midilibre.fr (consulté le )
  6. Marylène Vincent, 2017 La folle élection, MGMD, (lire en ligne)
  7. « Ce que pensent les Français des petites phrases de Macron - Challenges », sur challenges.fr (consulté le )
  8. (nl) Niek Pas, Macron en de nieuwe Franse revolutie, Wereldbibliotheek, (ISBN 978-90-284-4282-5, lire en ligne)
  9. « La Macronade », sur France Musique (consulté le )
  10. « Une macronade dans le nouveau film de Jean Dujardin », sur closermag.fr,
  11. Emmanuel Macron  : ses "petites phrases" (choc) (Macronades)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]