Macaronade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Macaronade
Image illustrative de l’article Macaronade
Macaronade sétoise

Lieu d’origine Sète
Place dans le service Mets principal
Température de service Chaude
Ingrédients Escalopes de paleron de bœuf, assaisonnées à l'intérieur avec de l'ail, du persil, du sel et du poivre, garnissant des macaronis à la sauce tomate
Accompagnement vin rosé
côtes-catalanes, collioure, corbières, saint-chinian et languedoc

La macaronade est une spécialité traditionnelle sétoise, composée de pâtes (macaronis) et de brageoles (un mélange particulier de viande de bœuf — traditionnellement du paleron — et de sauce tomate aromatisée aux herbes de Provence).

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Chaque famille sétoise garde secrète sa propre formule de la macaronade. Il existe en effet une grande diversité de recettes, particulièrement en ce qui concerne le choix de la viande (variantes à base de chair à saucisse, de paupiette de veau, de lardons, etc.)[1],[2].

Un des secrets de la macaronade réside dans la conception de la sauce tomate : en effet, même si ce plat tire son nom des pâtes employées, d'autres types de pâtes peuvent être utilisés, comme des spaghettis de grosse taille (minimum taille 5)[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « macaronade » est sétois, non la spécialité. Il s'agit de pâtes (macaronis, penne rigate, etc.), en sauce tomate, à base de viande ou de poisson. Ce plat a été importé à Sète par les immigrants italiens (pêcheurs) venus au XVIIIe siècle de Gaeta (Italie) et au début du XXe siècle de Cetara, petit village de la province de Salerne (Italie), près de Naples[1].

Le nom « macaronade », prononcé en italien macaronadé, est venu par un mélange de dialecte napolitain avec l'occitan parlé dans le milieu de la pêche sétoise à cette époque (suffixe occitan -ada, lui-même dérivé du latin -ata, qui donne par ailleurs -ée en français, comme dans brandada/brandade, trufada/truffade, etc.). Dans le même ordre d'idées, à Sète on parle de « spaghettade » pour le même plat à base de spaghettis[2].

Accord mets / vin[modifier | modifier le code]

Ce mets s'accompagne d'un vin rosé régional tel que le côtes-catalanes, le collioure, le corbières, le saint-chinian et le languedoc[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]