Révolution (essai)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Révolution
Image illustrative de l’article Révolution (essai)
Emmanuel Macron en 2017.

Auteur Emmanuel Macron
Pays France
Genre Essai
Éditeur XO éditions
Date de parution 24 novembre 2016
Nombre de pages 268

Révolution est un essai publié par Emmanuel Macron le , alors qu'il est candidat à l'élection présidentielle de 2017.

Livre[modifier | modifier le code]

Intitulé Révolution, l'ouvrage porte en jaquette le slogan « C'est notre combat pour la France »[1].

Contexte et contenu[modifier | modifier le code]

Dans le contexte de la campagne présidentielle de 2017, le candidat Emmanuel Macron présente, pour la première fois dans cet essai politique, son histoire personnelle, ses inspirations, sa vision sur l'avenir de la France, dans un monde qui doit connaître, selon l'auteur, « une grande transformation comme il [ce pays] n'en a pas connu depuis l'invention de l'imprimerie et la Renaissance »[2].

Dans son ouvrage dénommé Macron, mirage ou miracle, le politologue et historien des idées, Pierre-André Taguieff indique que le candidat Emmanuel Macron se définit dans son essai Révolution comme un homme de « pour » et précise dans cet ouvrage qu'il veut dépasser les clivages politiques, mais aussi, « aller plus loin pour la nécessaire refondation du pays »[3].

Le magazine Capital, mensuel français traitant d'économie, retient sept grandes lignes dans cet ouvrage et correspondant aux sept principaux objectifs du candidat Macron[4] :

Résumé[modifier | modifier le code]

Lycée La Providence d'Amiens où Emmanuel Macron fit connaissance de sa future épouse
François Hollande en 2014

L'ouvrage commence avec cet avant-propos de l'auteur[5] :

« Affronter la réalité du monde nous fera retrouver l'espérance. D'aucuns pensent que notre pays est en déclin, que le pire est à venir, que notre civilisation s'efface. Que le repli ou la guerre civile constituent notre seul horizon... »

Après cette courte introduction, le texte de l'essai se découpe en seize chapitres. Le premier chapitre précise que la rédaction de ce récit dans sa partie biographique commence durant l'été 2015; l'auteur y évoque sa jeunesse, une grand-mère enseignante, son enfance dans les livres, ainsi qu'une vie « immobile » dans une ville de province française. L'auteur relate, dès cette période, sa rencontre avec sa future épouse Brigitte qu'il a connue lorsqu'il était lycéen, relation qualifiée « d'amour clandestin ». Il aborde également ses études à l'ENA et son passage à la banque Rothschild[6].

Dans un autre chapitre, Emmanuel Macron évoque son entrée dans la politique puis sa rencontre avec le président François Hollande et se défend de toute tentative de trahison qu'il aurait pu avoir à l'égard de l'ancien président socialiste.

Ensuite, dans les chapitres suivants, le candidat à l'élection présidentielle explique sur plus de 200 pages sa vision de la France et son programme et précise qu'il s'agit d'« une révolution démocratique » qu'il a entrepris de « dessiner ». il évoque une forme de libéralisme politique, mais qu’il veut nuancer en y associant de la protection sociale, tout en précisant qu'il ne défend pas les thèses de ce qu'il nomme l'ultra libéralisme.

L'auteur aborde également le thème des relations internationales. Il indique « vouloir refonder l'Europe  » et aborde la question de désigner un ministre des Finances de la zone euro. L'auteur estime en outre, dans un autre chapitre, que la France « est engagée sur trop de terrains de guerre »[7].

Le candidat évoque sa future fonction et déclare être conscient de « l'évidence de la charge » et de « la gravité de notre époque » , tout en précisant qu'« un président n'est pas seulement investi d'une action. »

À la fin de son ouvrage, Emmanuel Macron explique que le travail lié à cette action prendra dix années[8].

Ventes[modifier | modifier le code]

Révolution figure parmi les meilleures ventes de livres en France à la fin de l'année 2016 avec plus de 69 000 ventes, soit la sixième position parmi les livres de personnalités politiques[9],[10],[11].

Statistiques de l'édition française pour ce livre, selon le site EDISTAT[12]
Classement Nombre d'ouvrages classés Meilleur classement Semaines de présence Entrée Sortie
Palmarès Pro 193 5e (1 semaine) 24 21/11/2016 29/05/2017
Top 50 essais et références 50 1er (3 semaines) 28 21/11/2016 05/06/2017

Réception critique[modifier | modifier le code]

Philippe Lemoine

Lors de la sortie du livre, le journaliste William Gallibert, en direct sur l'antenne de la radio privée généraliste française Europe 1, présente le texte d'Emmanuel Macron en citant quelques passages et qualifiant celui-ci de « vision socio-libérale », en insistant sur la preuve d'une réelle coupure du candidat avec le président Hollande, alors en exercice[13].

À la même date, le magazine d'actualité hebdomadaire français Le Point, par la plume du journaliste Marc Vignaud, présente l'ouvrage comme traçant un « chemin social-libéral enthousiasmant mais encore trop flou. » Le journaliste insiste sur la ligne médiane du candidat, positionnée entre droite et gauche, mais dont « le projet n'est ni détaillé, ni chiffré. »[14].

En , Philippe Lemoine, en référence à l'ouvrage d'Emmanuel Macron, est l'auteur d'un livre dénommé Une Révolution sans les Français, présenté par le journal Libération comme « un réquisitoire feutré » et « sans appel », dont la thèse est que « le Président n’a pas compris les effets du bouleversement technologique en cours qui pousse non à la verticalité, mais au contraire à la réconciliation... »[15].

Durant le mouvement des Gilets jaunes, l'historien Gérard Noiriel, qui a analysé ce qu'il qualifie de « livre-programme », relève : « J’ai été frappé de constater que les classes populaires n’y avaient quasi aucune place. Dans son panthéon, il n’y a ni Jaurès ni Blum. Qu’un président chargé de représenter tout le peuple français puisse oublier à ce point les classes populaires en dit long sur une forme d’ethnocentrisme qui se retourne violemment contre lui. Ce n’est pas vraiment du mépris, c’est un aveuglement de classe »[16].

Postérité[modifier | modifier le code]

Quelques mois après la sortie de cet essai, Emmanuel Macron évoque, lors d'un discours à Berlin effectué le , les principes de sa « révolution » pour la France[17] :

« I have been promoting in the past months a “revolution” of our system, a change of the political and economic software inherited from post-war growth. »

(traduction : « Au cours des derniers mois, je préconisais une "révolution" de notre système, un changement du logiciel politique et économique hérité de la croissance d'après-guerre. »).

En , dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes, l'hebdomadaire français Le Point rappelle le « titre audacieux » de l'ouvrage et en fait une nouvelle recension[18].

Édition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site eyrolles.com, page "Révolution C'est notre combat pour la France", consulté le 7 janvier 2020.
  2. « Révolution (Résumé) », sur babelio.com, (consulté le )
  3. Livre "Macron, miracle ou mirage" de P-A Taguieff, aux éditions l'Observatoire, page 91.
  4. site du magazine Capital, article "les 7 points clés de Révolution, le livre d'E. Macron, publié le 23 novembre 2016.
  5. Livre Google "Révolution" d'Emmanuel Macron (extrait), consulté le 08 décembre 2018.
  6. site de BFMTV, article non signé "Révolution", le livre étonnamment classique d'Emmanuel Macron, publié le 23 novembre 2016.
  7. Site FranceTVinfo, "Présidentielle : ce que contient "Révolution", le livre-programme d'Emmanuel Macron", publié le 23 novembre 2016.
  8. Site du journal le parisien article de Pauline Thiévenaud "Révolution : on a lu le livre très personnel de Macron", publié le 23 novembre 2016.
  9. « Révolution, le livre-programme de Macron se hisse dans le top des ventes », sur challenges.fr, (consulté le ).
  10. Ludovic Vigogne, « 2016, la folle année du livre politique », sur L'Opinion.fr, (consulté le ).
  11. Anne-Charlotte Dusseaulx, « Taubira et Sarkozy en tête des ventes de livres politiques en 2016 », sur challenges.fr, (consulté le ).
  12. Site EDISTAT, statistique de vente du livre "révolution" d'Emmanuel Macron, consulté le 08 décembre 2018.
  13. site d'Europe1, article et vidéo "Présidentielle : Emmanuel Macron livre sa vision de la "Révolution", publié le 8 décembre 2018.
  14. Site du journal le point, article de Marc Vignaud, "Révolution" : la troisième voie d'Emmanuel Macron, publié le 24 novembre 2016.
  15. site du journal Libération, article de Laurent Joffrin "un macronien contre Macron", publié le 26 juin 2018.
  16. Alexandra Schwartzbrod, « Gérard Noiriel : «Pour Macron, les classes populaires n’existent pas» », sur liberation.fr, (consulté le ).
  17. Site "en marche", discours du 10 janvier 2017 à berlin, publié le 10 janvier 2017.
  18. Saïd Mahrane, « Quand Emmanuel Macron était un Gilet jaune… », sur lepoint.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous une liste de livres évoquant l'ouvrage d'Emmanuel Macron ainsi que les autres ouvrages écrits par ce même auteur :

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]