Liste du patrimoine mondial en Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article recense les sites inscrits au patrimoine mondial par l'UNESCO en Afrique.

Généralités[modifier | modifier le code]

Chaque année, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO peut inscrire des sites sur la liste du patrimoine mondial. La sélection est basée sur dix critères : six pour le patrimoine culturel (i–vi) et quatre pour le patrimoine naturel (vii–x)[1] Certains sites, désignés comme « mixtes », représentent à la fois un patrimoine culturel et naturel. Les États peuvent également réaliser une inscription sur la liste indicative. Cette liste regroupe les éléments pour lesquels l'État partie a déposé un dossier de candidature à l'UNESCO, avant son acceptation. Elle constitue donc une sorte d'antichambre de la liste du patrimoine mondial.

Du point de vue géographique, l'UNESCO découpe les sites d'Afrique en deux zones : « Afrique » et « États arabes » ; les regroupements suivent globalement les divisions statistiques des Nations unies[2].

L'UNESCO ne prend en considération que les États parties de la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. En Afrique, la Somalie et le Soudan du Sud ne l'ont pas intégrée. Djibouti, la Guinée équatoriale, le Liberia et Sao Tomé-et-Principe ont ratifié la convention, mais n'ont soumis aucun site. L'Angola, le Burundi, les Comores, l'Érythrée, la Guinée-Bissau, le Lesotho, le Rwanda, la Sierra Leone et le Swaziland n'ont de sites inscrits que sur la liste indicative.

Sites transfrontaliers[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites, transfrontaliers, sont communs à plusieurs pays[3].

Patrimoine en péril[modifier | modifier le code]

Le Comité du patrimoine mondial peut spécifier qu'un site est en péril s'il existe des « conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l'inscription d'un bien sur la liste du patrimoine mondial[4] ».

En Afrique, en 2013, les quinze sites suivants sont considérés comme en péril :

Huit sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine en péril avant d'en être retirés par la suite :

  • 1984–1988 : Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal)
  • 1984–1989 : Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie)
  • 1985–2007 : Palais royaux d'Abomey (Bénin)
  • 1990–2005 : Tombouctou (Mali)
  • 1996–2006 : Parc national de l'Ichkeul (Tunisie)
  • 1999–2004 : Monts Rwenzori (Ouganda)
  • 2000–2006 : Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal)
  • 2002–2006 : Tipasa (Algérie)

Statistiques[modifier | modifier le code]

La liste suivante recense les sites du patrimoine mondial situés en Afrique.

Pays Adhésion PM : Total PM : Culturel PM : Naturel PM : Mixte LI : Total LI : Culturel LI : Naturel LI : Mixte
Afrique du Sud 1997 8 4 3 1 13 8 5 0
Algérie 1974 7 6 0 1 6 5 0 1
Angola 1991 0 0 0 0 11 11 0 0
Bénin 1982 1 1 0 0 6 5 1 0
Botswana 1998 1 1 0 0 8 3 3 2
Burkina Faso 1987 1 1 0 0 7 5 2 0
Burundi 1982 0 0 0 0 10 2 6 2
Cameroun 1982 2 0 2 0 12 6 5 1
Cap-Vert 1988 1 1 0 0 5 3 1 1
Comores 2000 0 0 0 0 4 2 1 1
Côte d'Ivoire 1981 4 1 1 2 3 1 1 1
Djibouti 2007 0 0 0 0 0 0 0 0
Égypte[note 1] 1974 6 5 1 0 18 12 4 2
Érythrée 2001 0 0 0 0 2 2 0 0
Éthiopie 1977 9 8 0 1 4 2 1 1
France[note 2] 1975 1 0 1 0 0 0 0 0
Gabon 1986 1 0 0 1 7 1 1 5
Gambie 1987 2 2 0 0 0 0 0 0
Ghana 1975 2 2 0 0 6 4 2 0
Guinée 1979 1 1 0 0 3 3 0 0
Guinée équatoriale 2010 0 0 0 0 0 0 0 0
Guinée-Bissau 2006 0 0 0 0 1 0 1 0
Kenya 1991 6 3 3 0 19 5 12 2
Lesotho 2003 0 0 0 0 2 1 0 1
Liberia 2002 0 0 0 0 0 0 0 0
Libye 1978 5 5 0 0 0 0 0 0
Madagascar 1983 3 1 2 0 7 2 2 3
Malawi 1982 2 1 1 0 7 4 1 2
Mali 1977 4 3 0 1 9 9 0 0
Maroc 1975 9 9 0 0 11 7 4 0
Maurice 1995 2 2 0 0 1 0 1 0
Mauritanie 1981 2 1 1 0 3 3 0 0
Mozambique 1982 1 1 0 0 4 2 1 1
Namibie 2000 2 1 1 0 4 0 2 2
Niger 1974 2 0 1 1 19 10 6 3
Nigeria 1974 2 2 0 0 12 7 3 2
Norvège[note 3] 1977 0 0 0 0 1 0 1 0
Ouganda 1987 3 1 2 0 5 4 1 0
République centrafricaine 1980 2 0 2 0 9 6 2 1
République du Congo 1987 1 0 1 0 4 2 2 0
République démocratique du Congo 1974 5 3 1 1 3 0 0 3
Royaume-Uni[note 4] 1984 1 0 1 0 1 0 1 0
Rwanda 2000 0 0 0 0 1 1 0 0
Sao Tomé-et-Principe 2006 0 0 0 0 0 0 0 0
Sénégal 1976 7 5 2 0 8 6 0 2
Seychelles 1980 2 0 2 0 0 0 0 0
Sierra Leone 2005 0 0 0 0 6 3 2 1
Soudan 1974 2 2 0 0 6 3 3 0
Swaziland 2005 0 0 0 0 1 1 0 0
Tanzanie 1977 7 3 3 1 6 3 3 0
Tchad 1999 1 0 1 0 8 4 3 1
Togo 1998 1 1 0 0 7 4 1 2
Tunisie 1975 8 7 1 0 10 6 3 1
Zambie 1984 1 0 1 0 7 3 2 2
Zimbabwe 1982 4 3 1 0 1 1 0 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour l'Égypte : uniquement la partie africaine.
  2. Pour la France : Réunion.
  3. Pour la Norvège : île Bouvet.
  4. Pour le Royaume-Uni : Sainte-Hélène.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les critères de sélection », UNESCO
  2. (en) « Composition of macro geographical (continental) regions, geographical sub-regions, and selected economic and other groupings », Division statistique des Nations unies,‎ 2010
  3. « Liste du patrimoine mondial », Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture
  4. « Patrimoine mondial en péril », UNESCO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]