Koutammakou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Koutammakou,
le pays des Batammariba *
Image illustrative de l’article Koutammakou
Maison à tourelles au Koutammakou
Coordonnées 10° 04′ 00″ nord, 1° 08′ 00″ est
Pays Drapeau du Togo Togo
Subdivision Région de la Kara
Type Culturel
Critères (v)(vi)
Superficie 50 000 ha
Numéro
d’identification
1140
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 2004 (28e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO
Emplacement du Koutammakou dans le Togo.
Koutammakou.

Le Koutammakou est une région du Togo et du Bénin, en Afrique de l'Ouest, qui abrite les Batammariba.

Cette région est inscrite depuis au patrimoine mondial de l'UNESCO parce qu'elle est le témoignage vivant d'une culture traditionnelle africaine profondément respectueuse de la nature[1].

En , le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) de l'UNESCO, dirigé par Rieks Smeets, a monté un « Programme de préservation du PCI des Batammariba » favorisant la transmission des savoirs. Il a également pour but d'éviter les dérives d'un tourisme irresponsable. Ce Programme, coordonné par Dominique Sewane[2], auteur de nombreuses publications sur la vie cérémonielle des Batammariba, a été installé au Koutammakou par le Ministère de la Culture du Togo[3] et le Ministère de l'Enseignement primaire du Togo.

Du 19 au , l'UNESCO a organisé une mission d’urgence pour évaluer les dégâts qui auraient été causés par les pluies d’ au Koutammakou sur l'habitat et sur le patrimoine immatériel. Le rapport a été préparé par trois experts internationaux : Ishanlosen Odiaua, Dominique Sewane et Franck Ogou.

https://whc.unesco.org/fr/documents/171736

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Sewane, « Ceux qui malaxent la peau fine de la terre. Les Batammariba. Anthropologie de "l'habiter" » (3), Regard éloigné, 11 janvier 2013, consulté le 11 septembre 2015
  2. Dominique Sewane, sur le site SciencesPo, consulté le 11 septembre 2015
  3. « MINISTERE DE LA COMMUNICATION DE LA CULTURE DES SPORTS ET DE LA FORMATION CIVIQUE - Ministères », sur Go Africa Online (consulté le 14 février 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe et Marie Huet, Koutammakou : portraits en pays somba, Nord Bénin, Hesse, Saint-Claude-de-Diray, 2012, 155 p. (ISBN 978-2-35706-021-0)
  • Albert-Marie Maurice, Atakora : Otiau, Otammari, Osari, peuples du Nord-Bénin (1950), Académie des Sciences d’Outre-Mer, Paris, 1986, 481 p. (ISBN 2-900098-11-4)
  • Paul Mercier, Tradition, changement, histoire. Les “Somba” du Dahomey septentrional, Anthropos, Paris, 1968, 538 p. (texte remanié d'une thèse)
  • (en) Suzanne Preston-Blier, The Anatomy of Architecture – Ontology and metaphor in Batammaliba architectural expression, Cambridge University Press, Cambridge, 1987, 314 p. (ISBN 0-226-05861-1)
  • Dominique Sewane Rapport final en vue de l’inscription du Koutammakou, pays des Batammariba au Togo sur la liste des sites classés du Patrimoine mondial de l’Unesco, , 102 pages
  • Dominique Sewane Rapport de coordination du Programme de sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel des Batammariba du Koutammakou – Première Phase (- )
  • Dominique Sewane, La nuit des grands morts : l’initiée et l’épouse chez les Tamberma du Togo (préface de Jean Malaurie), Economica, Paris, 2002, 272  p. + pl. (ISBN 2-7178-4484-8) (texte remanié d'une thèse)
  • Dominique Sewane, Le souffle du mort : la tragédie de la mort chez les Batãmmariba du Togo, Bénin, Plon, « Collection Terre humaine », 2007, 849 p. + pl. (ISBN 978-2-266-17579-1) (prix Robert Cornevin)
  • Dominique Sewane, Les Batãmmariba, le peuple voyant : carnets d’une ethnologue, éditions de La Martinière, Paris, 192 p. (ISBN 2-7324-3209-1)
  • Dominique Sewane, « Rites et pensée des Batammariba » pour les écoles primaires du Togo, Ministère des Enseignements Primaire Secondaire et de l’Alphabétisation duTogo, Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO, éditions Haho, Lomé (Togo), Éditions Haho, Togo, 2009 (in Programme de sauvegarde du Patrimoine immatériel des Batammariba – Unesco-Japan)
  • Dominique Sewane, Bantéé N’Koué, Bakoukalébé Kpakou, Koutammakou - Lieux sacrés, Préface de Jean Malaurie, éditions Hesse, 2018, (ISBN 978-2-35706-041-8)
  • Jean Pierre Vallat (dir.), Le Togo : lieux de mémoire et sites de conscience, L’Harmattan, Paris, 2013, 204 p. + pl. (ISBN 978-2-336-29117-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]