Kilwa Kisiwani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kilwa Kisiwani
Kilwa en 1572.
Kilwa en 1572.
Géographie
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Archipel Archipel de Kilwa
Localisation Océan Indien
Coordonnées 8° 57′ 28″ S, 39° 31′ 22″ E
Géologie Île continentale
Administration
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+3

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

(Voir situation sur carte : Tanzanie)
Kilwa Kisiwani
Kilwa Kisiwani
Îles en Tanzanie

Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
La grande mosquée de Kilwa Kisiwani
La grande mosquée de Kilwa Kisiwani
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Type Culturel
Critères (iii)
Numéro
d’identification
144
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 1981 (5e session)
Classement en péril 2004-2014
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Kilwa Kisiwani (du Swahili : Kisiwa, l’île) est une des trois îles de l’archipel de Kilwa, lequel fait partie du district de Kilwa en Tanzanie. Elle est située très près de la côte.

On disait autrefois Quiloa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sultanat de Kilwa.

Place-forte majeure de l'Afrique de l'est pendant de nombreux siècles, Kilwa fut l'une des plus brillantes cités de la culture swahilie avant sa déchéance au début du XIXe siècle, délaissée pour Mombasa et surtout Zanzibar.

En 1751, Louis de Jaucourt décrit ainsi la région dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert :

« île & ville d’Afrique au Zanguebar, sur la côte de Mélinde, à 100 lieues du Mozambique. Les Portugais en firent la découverte en 1498, & rendirent son royaume leur tributaire. Le terroir de cette île porte quantité de palmiers & d’autres arbres. Les habitants sont en partie païens, en partie mahométans, & blancs de couleur. [...] Quelques géographes prétendent que la ville Quiloa est le Rapta de Ptolomée, qui dit que c’était jadis la capitale de Barbarie, d’où le promontoire Raptum a pris son nom.[1] »

Les ruines historiques inscrites au patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le sultanat de Kilwa, né sur l’île, était le plus important des sultanats de la culture swahili avant de disparaître brutalement en 1840. L’île possède donc à ce titre de nombreuses ruines inscrites en 2001 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco[2].

  • La grande mosquée de Kilwa
  • Le palais Mkutini
  • Plusieurs autres mosquées
  • Une prison
  • Le palais Husuni Kubwa

En 2004, elles ont été classées dans la liste du patrimoine mondial en péril, ce qui a permis de porter l’attention internationale sur l’intérêt de la conservation des sites archéologiques classés.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]