Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba
Image dans Infobox.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
50,00 km2 (Côte d'Ivoire)
130 km2 (Guinée)
Point culminant
Administration
Nom local
Réserve naturelle intégrale du mont NimbaVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Réserve naturelle, strict nature reserve (en), aire protégée transfrontalière (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
WDPA
Création
1944
Patrimonialité
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Date d'entrée
Identifiant
Critères
Géolocalisation sur la carte : Guinée
(Voir situation sur carte : Guinée)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
(Voir situation sur carte : Côte d'Ivoire)
Point carte.svg

La réserve naturelle intégrale du Mont Nimba est une réserve naturelle située aux confins de la Guinée, du Liberia et de la Côte d'Ivoire.

Elle est classée depuis 1981 réserve de biosphère[1] et site du patrimoine mondial de l'UNESCO[2].

La réserve est située sur le Mont Nimba (1 752 m) qui domine les savanes environnantes et dont les pentes sont couvertes d'une forêt dense. Cette forêt recèle d'une flore et une faune particulièrement riches, avec des espèces endémiques comme le crapaud vivipare (Nectophrynoides occidentalis) ou les chimpanzés qui se servent de pierres comme d'outils[3].

Les villes et villages principaux les plus proches sont: Bossou, N'Zoo, Doromou.

Valeur universelle exceptionnelle[modifier | modifier le code]

Véritable « château d’eau » avec une cinquantaine de sources entre la Côte d’Ivoire et la Guinée, la Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba est dominée par une chaîne de montagnes qui culmine à 1 752 m d’altitude au Mont Nimba. Les pentes de celui-ci, couvertes de forêt dense en contrebas d’alpages à graminées, regorgent d’une flore et d’une faune particulièrement riches en espèces endémiques. Couvrant une superficie totale de 17 540 ha, dont 12 540 en Guinée et 5 000 en Côte d’Ivoire, le bien est intégré dans le domaine public des deux Etats.

Cette réserve dispose d’une originalité et d’une diversité de peuplement animal et végétal des plus remarquables, non seulement pour l’Afrique de l’ouest, mais aussi au niveau de tout le continent africain. On y trouve notamment des espèces menacées comme le Micropotamogale du Mont Nimba (Micropotamogale lamottei), le crapaud vivipare de Mont Nimba (Nimbaphrynoides occidentalis) et des chimpanzés qui se servent de pierres comme outils.

Intégrité[modifier | modifier le code]

Le bien inclut la presque totalité du massif de Nimba situé en Guinée et Côte d'lvoire. Aujourd’hui la réserve couvre une superficie d’environ 17 540 ha dont 12 540 en Guinée et 5 000 en Côte d’Ivoire. La partie du massif située sur territoire du Liberia est fortement dégradée du fait d’anciennes activités minières. Le bien comprend donc suffisamment d’habitats nécessaires pour lui conférer son intégrité.

Dans la partie guinéenne, une enclave dans laquelle une exploitation minière se trouve, est directement adjacente au bien. Même si cette exploitation se retrouve ainsi techniquement hors du bien, il reste à démontrer qu’elle est possible sans mettre en cause l’intégrité de ce bien.

Sources[modifier | modifier le code]

Definition of Free Cultural Works logo notext.svg Cet article intègre du contenu sous licence libre. Licence sous CC BY-SA IGO 3.0 déclaration de la licence. Texte tiré de Réserve naturelle intégrale du mont Nimba, UNESCO.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mont Nimba | United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization », sur www.unesco.org (consulté le )
  2. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Réserve naturelle intégrale du mont Nimba », sur whc.unesco.org (consulté le )
  3. (en) The chimpanzees of Bossou

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]