Bernard Montiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Montiel
Image illustrative de l’article Bernard Montiel
Bernard Montiel au festival de Cabourg en 2016.

Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Casablanca (Royaume du Maroc)
Nationalité Française
Émissions La Une est à vous
Vidéo Gag
Une famille en or
Surprise sur prise !
Le Bureau des plaintes
Touche pas à mon poste !
Olympiascope
Animaux stars
Radio M Radio (2010-2018)
RFM (depuis 2018)
Chaîne TF1 (1987-2003)
TMC (2003-2005)
France 2 (2010-2011)
Animaux (depuis 2011)
D8 (2013-2016)
TVM3 (2015)
C8 (depuis 2017)
Olympia TV (depuis 2021)

Bernard Montiel, né le à Casablanca, au Maroc, est un animateur de radio et de télévision, ainsi qu'un acteur français.

Il est connu pour avoir présenté durant seize ans des émissions de télévision sur la chaîne TF1, mais il participe aussi à des émissions sur plusieurs autres chaînes, notamment C8. Il a animé par ailleurs une émission de radio sur M Radio [1] entre 2010 et 2018, avant de rejoindre RFM.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir passé le début de son enfance à Casablanca, sa famille se réfugie à Bordeaux, comme beaucoup de Français de l'époque effrayés par la guerre d'Algérie toute proche. Il s’avérera par la suite que le Maroc négociera son indépendance avec la France plutôt que de prendre les armes. Il passera la plus grande partie de son enfance à Bordeaux.

Après des études de droit, Bernard Montiel devient premier clerc d'huissier de justice à Libourne avant de s'installer temporairement aux États-Unis[2].

Il devient ensuite directeur adjoint d'un cinéma de quartier bordelais avant d'intégrer NRJ[3] puis Fun Radio où il anime des émissions sur le cinéma, une passion qui ne se démentira pas (il restera chroniqueur cinéma pour plusieurs magazines dont Télé 7 Jours) et actuellement chaque semaine dans le magazine Ici Paris.

En 1985, il accomplit ses premiers pas à la télévision sur FR3 Aquitaine et présente l'émission Avant-première cinéma jusqu'en 1987. Il reçoit sur son plateau de nombreuses personnalités telles que Alan Parker, Mickey Rourke, Christophe Lambert, Françoise Sagan, Serge Gainsbourg, Alain Delon, etc.

1987-2003: la période TF1[modifier | modifier le code]

Les productrices Pascale Breugnot puis Dominique Cantien le repèrent et lui donnent sa chance. En 1987, il rejoint TF1

En 1989 en outre, il sort un disque 45 t : Absoludément fou. En 1999, il participe à la bande originale de la série Sous le soleil en interprétant un titre écrit par lui-même en espagnol : No me cansare. En tant qu'acteur, en 1996 et 1997, il participe à la série Sous le soleil dans le rôle de Patrick Saint-Val (pendant 3 saisons) puis y revient en invité vedette en 2008 (saison 14).

TF1 lui propose alors la présentation de nombreuses émissions telles que Télé Connexion, Un samedi nommé désir, Crise de rire, Une famille en or. Mais deux émissions en particulier vont littéralement crever le petit écran. Tout d’abord il anime Surprise sur prise !, émission d’humour dans laquelle il monte des canulars en caméra caché. Et surtout, Vidéo Gag, lancé en 1990, va battre des records d’audiences tout en fidélisant un public jeune et familial pour une longue période. Bernard Montiel devient ainsi l’un des animateurs préférés des Français dans les années 1990.

Il participe par exemple à la série Sous le soleil en 1996. Il obtient même de petits rôles au cinéma, notamment dans And Now... Ladies and Gentlemen (2002) de Claude Lelouch

Mais en 2003, au micro de Jean-Marc Morandini sur RMC, il pète les plombs et dit tout ce qu’il pense de TF1, la chaîne qui l’a propulsé en Une des magazines. Citons pour exemple quelques phrases assassines concernant Julien Courbet : “ce Zorro de la télé” ; ou bien Bernard Tapie : “L’émission de cet escroc est naze” (parlant de À tort ou à raison) ; ou encore Arthur : “même avec un prompteur, il se plante ! Il ne faut pas trop le dire car il a la mainmise sur TF1”. À ces propos, la réaction de Patrick Le Lay et Étienne Mougeotte alors dirigeants de TF1 ne se fait pas attendre. Bernard Montiel est limogé sur le champ. Mais Bernard Montiel s’est fait un nom et une image et profite de sa notoriété pour sortir son autobiographie intitulée Télé Réalités en 2003. Il en profite également pour créer sa propre boîte de production : BM Production[4].

À partir de 2004: diverses présentations et chroniqueurs sur plusieurs chaînes de télévision[modifier | modifier le code]

Bernard Montiel en 2015.

Pour TMC, il commente plusieurs éditions du Concours Eurovision de la chanson[5]. Il présente aussi, en octobre 2005, la spéciale Congratulations : 50 ans du Concours Eurovision de la chanson, en duo avec Yves Lecoq. En 2005, il présente en outre, sur TMC, Entre deux, une émission permettant aux téléspectateurs de découvrir une personnalité dans un décor intimiste.

En 2010, il est à la radio (le samedi et le dimanche) M comme Montiel de 12 h à 13 h sur MFM Radio où il mène des entretiens-conversations avec des personnalités comme Charles Aznavour, Michèle Laroque, Patrick Timsit, Claire Chazal ou Rachida Dati.

En septembre 2010, il est chroniqueur dans la nouvelle émission de Jean-Luc Lemoine, Le Bureau des Plaintes en deuxième partie de soirée sur France 2. De plus, depuis le , il présente le magazine mensuel Animaux Stars sur la chaîne Animaux[6].

Depuis décembre 2012, il présente certaines élections de Miss Prestige National, concours concurrent de Miss France créé en 2010 : Élection de Miss Prestige National 2013 en duo avec Yves Derisbourg diffusée sur Dailymotion, Miss Prestige National 2014 retransmise sur 8 Mont-Blanc, Miss Prestige 2017 sur Wéo, Alsace 20, Le Mans Télévision, IDF1.

En 2013, il fait partie des chroniqueurs de l'émission Est-ce que ça marche? présentée par Ariane Massenet et Camille Combal sur D8. De 2013 à 2016, sur D8, il coprésente avec Justine Fraioli Le Grand Bêtisier de... décliné sous plusieurs formes : Le Grand Bêtisier de Pâques, de l'été, de la Toussaint, de Noël. Il coanime également avec elle Drôles de vidéos entre 2014 et 2016.

Le 26 novembre 2014, il est invité dans l'émission Touche pas à mon poste ! de D8, avant d'y devenir chroniqueur de novembre 2014 à décembre 2015.

A la rentrée 2015, il anime Ciné TVM3 pour la chaine suisse. Le 25 février 2015, il participe au quiz de D8 Le Grand Match des années 1980 présenté par Julien Courbet puis devient chroniqueur pour plusieurs émissions de C8.

Depuis septembre 2017, il fait partie sur C8 de l'équipe deTPMP[7] animée par Cyril Hanouna, en tant que chroniqueur régulier.

Le , ayant quitté M Radio, il débute sur RFM en effectuant des interviews de personnalités le week-end[8].

À partir du 14 mars 2021, il anime l'émission Olympiascope [9] sur Olympia TV, il s'entretient avec des artistes dans les loges et les coulisses de salles parisiennes dont entre autres, la mythique salle de l'Olympia.

Cinéma et téléfilms[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur, il participe à la série Sous le soleil (1996 et 1997), dans lequel il incarnait le personnage de Patrick St Val. Plus tard, il a un rôle dans le téléfilm Aïcha, réalisé par son amie Yamina Benguigui pour France 2. Il joue également dans la série policière Section de recherches pour TF1, de 2010 à 2012, où il incarne le rôle du procureur Alain Berger. Il fait une brève apparition dans les films Camping et Camping 3 dans lesquels il joue son propre rôle.

Politique[modifier | modifier le code]

Bernard Montiel est un proche du couple Emmanuel et Brigitte Macron[10]. Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2017, il participe à un meeting de soutien au candidat En marche, Emmanuel Macron, le 17 avril à Bercy[11]. Il est également présent à la brasserie La Rotonde, où le candidat fête sa qualification pour le second tour.

Divers[modifier | modifier le code]

Dans les années 2000, il est « ambassadeur » de la chaîne d'hôtels Accor[12].

Résumé de carrière[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Acteur au cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur de fictions à la télévision[modifier | modifier le code]

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

  • 2010-2012 : animateur de M comme Montiel les samedis et dimanches à l'heure du déjeuner sur MFM Radio
  • 2012-2018 : animateur de l'antenne sur une tranche en début d'après-midi la semaine, toujours sur MFM Radio
  • Depuis 2018 : interviewer de personnalités le week-end sur RFM

Parcours à la télévision[modifier | modifier le code]

Animateur[modifier | modifier le code]

Chroniqueur[modifier | modifier le code]

  • 2010-2011 : Le Bureau des plaintes sur France 2 : chroniqueur
  • 2013-2014 : Est-ce que ça marche ? sur D8 : chroniqueur
  • 2014-2015 : Touche pas à mon poste ! sur D8 : chroniqueur
  • Depuis 2017 : Touche pas à mon poste ! sur C8
  • 2017 : Dites-le à Baba ! sur C8
  • 2017 : La Télé même l'été ! Le jeu sur C8
  • 2017 : La Magie selon Guény sur C8
  • 2017-2018 : C'est que de la télé ! sur C8
  • 2018 : La Télé même l'été ! sur C8
  • 2018 : TPMP refait la semaine sur C8
  • 2018 : TPMP ouvert à tous sur C8
  • 2020 : Allô Baba sur C8
  • 2020 : C que du kif sur C8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Radio, « M Radio », sur M Radio, (consulté le )
  2. Constats d'adultère, saisies... : Les drôles d'anecdotes de l'ex-huissier de justice Bernard Montiel ! sur programme-tv.net
  3. « Bernard Montiel », sur Premiere (consulté le )
  4. « Bernard Montiel », sur https://www.premiere.fr/
  5. « Bernard Montiel persiste et signe », sur https://www.ladepeche.fr/,
  6. Christelle Devesa, « Animaux Stars : Bernard Montiel : "Carole Rousseau est une dinde" », Premiere.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Bernard Montiel: Son salaire colossal choque les internautes ! », sur https://www.objeko.com/
  8. « Bernard Montiel sur RFM le week-end », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  9. « Olympia TV : Bernard Montiel devient l’incarnation de la chaîne à partir du 14 mars », sur www.satellifax.com (consulté le )
  10. Prisma Média, « Brigitte Macron : cette surprenante soirée qu'elle a passée avec Bernard Montiel - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  11. Arthur Berdah, « À Bercy, Macron s'entoure d'une myriade de célébrités », lefigaro.fr, 17 avril 2017.
  12. Paul Wermus, On m'a dit de ne pas le dire, Archipel, , 216 p. (ISBN 978-2-8098-1535-1, présentation en ligne), p. Chapitre " Quand Montiel se lâche"
  13. http://inatheque.ina.fr/doc/TV-RADIO/DA_CPA94003282/vip-emission-du-29-avril-1994?rang=32
  14. http://inatheque.ina.fr/doc/TV-RADIO/TV_121833.001/strictement-prive?rang=69
  15. http://inatheque.ina.fr/doc/TV-RADIO/TV_204166.001/echos-de-stars-emission-du-30-decembre-1995?rang=91

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :