Risque-Tout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la presse écrite image illustrant la bande dessinée
Cet article est une ébauche concernant la presse écrite et la bande dessinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Risque-Tout est un journal de bande dessinée belge paru entre le et le 1er novembre 1956 aux éditions Dupuis.

Le magazine, imprimé en offset quadrichromique, présentait la particularité d'avoir le format d'un quotidien (grandes pages) et non d'un fascicule agrafé comme les autres magazines pour la jeunesse. Il faisait dans ses pages une grande part aux sciences par rapport à ceux-ci.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , les Éditions Dupuis lancent l'hebdomadaire Risque-Tout, conçu par Georges Troisfontaines. Sa devise, portée en dessous du titre, est « Le journal du cran et de l'enthousiasme »[1]. Un an après ce lancement, Risque-Tout n'a cependant pas trouvé un public suffisant et disparaît, laissant inachevées quelques séries de bande dessinée[2], dont Le Fils de l'aigle, qui sera repris dans Spirou.

Le niveau du journal est ambitieux, en particulier dans ses pages centrales d'actualité scientifique, qui vont de la reproduction des virus à la MHD, en passant par les enzymes et leurs possibles utilisations futures.

Risque-Tout cherchait aussi à transformer ses jeunes lecteurs en collaborateurs occasionnels. L'un d'eux, Claude Moine, arriva à faire accepter par le magazine deux de ses dessins avant de rencontrer bien plus tard le succès sous le nom d'Eddy Mitchell. L'un de ces dessins est exposé au musée de la bande dessinée d'Angoulême.

Séries[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]