Risque-Tout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Risque-Tout est un journal de bande dessinée belge paru entre le et le 1er novembre 1956 aux éditions Dupuis.

Le magazine, imprimé en offset quadrichromique, présentait la particularité d'avoir le format d'un quotidien (grandes pages) et non d'un fascicule agrafé comme les autres magazines pour la jeunesse. Il faisait dans ses pages une grande part aux sciences par rapport à ceux-ci.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , les éditions Dupuis lancent l'hebdomadaire Risque-Tout, conçu par Georges Troisfontaines. Sa devise, portée en dessous du titre, est « Le journal du cran et de l'enthousiasme »[1]. Un an après ce lancement, Risque-Tout n'a cependant pas trouvé un public suffisant et disparaît, laissant inachevées quelques séries de bande dessinée[2], dont Le Fils de l'aigle, qui sera repris dans Spirou.

Le niveau du journal est ambitieux, en particulier dans ses pages centrales d'actualité scientifique, qui vont de la reproduction des virus à la MHD, en passant par les enzymes et leurs possibles utilisations futures.

Risque-Tout cherchait aussi à transformer ses jeunes lecteurs en collaborateurs occasionnels. L'un d'eux, Claude Moine, arriva à faire accepter par le magazine deux de ses dessins[3],[4] daté du 2 août 1956, avant de rencontrer bien plus tard le succès sous le nom d'Eddy Mitchell. L'un de ces dessins est exposé au musée de la bande dessinée d'Angoulême.

Séries[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.google.fr/search?q=risque-tout&newwindow=1&safe=off&client=firefox-a&hs=93F&rls=org.mozilla:fr:official&channel=fflb&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=IkTYUsvSO4eP0AXFkYHoBg&ved=0CD4QsAQ&biw=1355&bih=636
  2. Dictionnaire mondial de la bande dessinée, par Patrick Gaumer et Claude Moliterni, Larousse, 1994, article « Risque-Tout »
  3. Éric Mandel, « Eddy Mitchell : “Sarkozy enchaîne bêtise sur bêtise” », sur lejdd.fr, (consulté le 19 août 2018).
    « J'ai récemment retrouvé mon premier dessin publié dans le magazine Risque-Tout. C'était un cow-boy attaché à un poteau de torture, il venait d'être scalpé par un Indien et il lui balançait : “Pendant que vous y êtes faites-moi donc la barbe.” J'avais 14 ans, et j'avais une vision du rêve américain assez burlesque. »
  4. Raymond Perrin, « Eddy Mitchell, Mandryka et Claude Dubois dans “Risque-tout” », sur Eclectisme, (consulté le 19 août 2018).
    Ce billet de blog montre notamment un montage du titre de journal, en une du no 37 de l'hebdomadaire, et du dessin évoqué par le chanteur sur le site lejdd.fr, à ces deux différences près que le cow-boy scalpé n'employait pas la conjonction « donc » mentionnée par Eddy Mitchell, et que l'opération de scalp n'y avait pas encore été menée à bien.