Jean-Pierre Chambon (linguiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambon.
Ne doit pas être confondu avec Jean-Pierre Chambon (poète).
Jean-Pierre Chambon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean-Pierre Chambon, né le à Clermont-Ferrand, est un linguiste, romaniste et philologue français, spécialiste notamment du domaine occitan, de lexicologie et en particulier de toponymie romane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a reçu en 1985 le prix Albert-Dauzat décerné par la Société de linguistique romane et, en 1991, la médaille de bronze du CNRS.

Il a été vice-président de la Société de linguistique romane, dont il est membre d'honneur, et membre des comités de rédaction de la Revue de linguistique romane, de la Revue des langues romanes, d’Estudis Romànics et de la Nouvelle Revue d’onomastique.

Il dirige depuis 2001 le Centre d'enseignement et de recherche d'oc[1], de l'université de Paris-Sorbonne (Paris IV), où il est professeur et détient la chaire de Linguistique romane et de langue et littérature d’oc.

Auteur de nombreux livres et articles qui font référence désormais en linguistique historique, il est connu pour avoir introduit en linguistique romane de nouveaux concepts méthodologiques, reposant notamment sur la reconstitution du proto-roman, travaux qui ont inspiré l'école du DÉRom : Dictionnaire Étymologique Roman[2].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes von W. von Wartburg, t. XXV, publié par J.-P. Chambon 1985-1992, par J.-P. Chauveau 1996-2002, Bâle, 1970-2002 ; t. XXII (1re partie), Matériaux d’origine inconnue ou incertaine, publié par Margaretha Hoffert 1976, par J.-P. Chambon 1986-1990, par J.-P. Chauveau 1997, Bâle, 1976-1997.
  • Mélanges sur les variétés du français de France, d’hier et d’aujourd’hui, I, Paris, 1994 (en coll. avec C. Michel et P. Rézeau).
  • « Un des plus beaux monuments des sciences du langage : le FEW de Walther von Wartburg (1910-1940) », in : G. Antoine, R. Martin (dir.), Histoire de la langue française 1914-1945, Paris, 1995, 935-963 (en coll. avec Eva Büchi).
  • « Sur une technique de la linguistique historique : l’identification des noms de lieux, en particulier dans les textes du passé (avec des exemples concernant l’Auvergne et ses marges) », Lalies. Actes des sessions de linguistique et de littérature 17, 55-100.
  • "L’histoire linguistique de l’Auvergne et du Velay : notes pour une synthèse provisoire", Travaux de linguistique et de philologie 38 (2000), 83-153 (en coll. avec Ph. Olivier).
  • "Note sur l’âge du (proto)gascon", Revue de linguistique romane 66 (2002), 473-495 (en coll. avec Y. Greub).
  • "La déclinaison en ancien occitan, ou : comment s’en débarrasser ? Une réanalyse descriptive non orthodoxe de la flexion substantivale", Revue de linguistique romane 67, 2003, 343-363.
  • "Morphologie des parfaits en ancien occitan : à la recherche de la marque et des types", Revue des langues romanes 107 (2003), 429-497.
  • "Les centres urbains directeurs du Midi dans la francisation de l’espace occitan et leurs zones d’influence : esquisse d’une synthèse cartographique", Revue de linguistique romane 68 (2004), 5-13.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site du CEROC.
  2. Eva Buchi, Wolfgang Schweickard, À la recherche du protoroman : objectifs et méthodes du futur Dictionnaire Étymologique Roman (DÉRom), Innsbruck, De Gruyter, (lire en ligne), p. 61-68

Liens externes[modifier | modifier le code]