Le Breuil-sur-Couze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Breuil.
Le Breuil-sur-Couze
Image illustrative de l'article Le Breuil-sur-Couze
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Canton Brassac-les-Mines
Intercommunalité Agglo Pays d'Issoire
Maire
Mandat
Pierre Sourdille
2014-2020
Code postal 63340
Code commune 63052
Démographie
Population
municipale
1 061 hab. (2014)
Densité 179 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 10″ nord, 3° 15′ 49″ est
Altitude Min. 387 m – Max. 490 m
Superficie 5,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Le Breuil-sur-Couze

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Le Breuil-sur-Couze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Breuil-sur-Couze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Breuil-sur-Couze

Le Breuil-sur-Couze est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Breuil-sur-Couze se situe sur la plaine de la Limagne, autour des rives de la Couze et de l'Allier.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le Breuil-sur-Couze est accessible par l'autoroute A75 depuis Issoire, par l'échangeur 17, ainsi que par les routes départementales 35, 35A, 214, 726 et 726A.

Une gare est implantée sur la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac. Elle est desservie par des TER Auvergne reliant les gares de Clermont-Ferrand à Brioude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2014 Guy Bourgne    
mars 2014 en cours Pierre Sourdille    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 061 habitants, en augmentation de 10,98 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
617 416 394 486 526 583 576 625 590
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
643 676 646 601 601 621 676 708 707
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
710 623 594 534 555 541 552 646 668
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
712 758 842 875 820 868 949 1 048 1 061
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Un château de style classique du XVIIe siècle voisine l'église du XIe siècle constitué d'un porche roman sur colonnes à chapiteaux dont l'intérieur est ornée de peintures murales.

Sur la commune, on note la présence d'une commanderie du Temple.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide complet des communes de France - Deslogis-Lacoste - no 63.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]