Ludesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludesse
Ludesse
Vue du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Intercommunalité Communauté d'agglomération Agglo Pays d'Issoire
Maire
Mandat
Didier Mahinc
2020-2026
Code postal 63320
Code commune 63199
Démographie
Population
municipale
498 hab. (2018 en augmentation de 2,68 % par rapport à 2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 43″ nord, 3° 06′ 44″ est
Altitude Min. 519 m
Max. 760 m
Superficie 8,47 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Clermont-Ferrand
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Sancy
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Ludesse
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Ludesse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ludesse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ludesse
Liens
Site web mairie-ludesse.fr

Ludesse est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Chaynat.

La commune de Ludesse est composée de deux villages distants de deux kilomètres : Ludesse et Chaynat.

On trouve une centaine d'habitants à Chaynat et environ 250 personnes à Ludesse.

Si une grande partie de la population reste très rurale, on observe depuis quelques années une arrivée importante de personnes issues des importants bassins de population et d'emplois que sont Clermont-Ferrand et Issoire.

Cinq communes sont limitrophes de Ludesse[1] :

Communes limitrophes de Ludesse
Saint-Sandoux
Olloix Ludesse Plauzat
Montaigut-le-Blanc Champeix

La commune est traversée par les routes départementales 28 (reliant Saint-Saturnin à Champeix), 74 (reliant Olloix à Chaynat), 74b (à Chaynat) et 630 (reliant Plauzat à Saint-Julien, sur la commune de Montaigut-le-Blanc)[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Ludesse est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (78,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (78,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (38,2 %), zones agricoles hétérogènes (25 %), forêts (17 %), prairies (15,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (4,3 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle on retrouve le nom de Lopdessa, cacographie probable pour * Lodessa. Selon Albert Dauzat et Charles Rostaing[9], repris par Xavier Delamarre[10], il peut s'agir d'un ancien Lutetia, également à l'origine de Lutèce, ancien nom de Paris. Probable racine celtique luto-, marais[11].

On identifie Chaynat avec les noms de Cheinac (1450) et Cheynat (1510). -at étant la forme spécifique prise par le suffixe -acum en Auvergne et dans une partie du Limousin.

Jusqu'en 1789, le territoire comprend les deux seigneuries de manière bien distinctes.

Les Hospitaliers[modifier | modifier le code]

Chaynat était une dépendance du prieuré hospitalier d'Olloix. On trouve au sein du quartier fortifié l'église qui contient des peintures murales du XVe siècle reprenant des thèmes liés à la chasse. Subsistent aujourd'hui une tour, une tourelle et une porte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1988 ? Pierre-Jean Rossi PS  
Guy Chauvet DVD Conseiller général du canton de Champeix
René Marais[12]   Conducteur de travaux Michelin
En cours
(au )
Didier Mahinc[13]   Artisan du bâtiment[14]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune de Ludesse était membre, jusqu'en 2016, de la communauté de communes des Puys et Couzes dont le siège est situé à Champeix.

Celle-ci a fusionné avec sept autres communautés de communes autour d'Issoire le pour constituer la communauté d'agglomération Agglo Pays d'Issoire.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[16].

En 2018, la commune comptait 498 habitants[Note 3], en augmentation de 2,68 % par rapport à 2013 (Puy-de-Dôme : +2,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
923651750720708662665672729
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
694632616679649640695718711
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
645618585450430398349343346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
327294246267301352426469485
2018 - - - - - - - -
498--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Jusqu'à l'orée des années 2010 le village était connu pour sa foire aux pommes qui avait lieu tous les ans au début du mois d'octobre. Toutefois la culture de la pomme, importante dans les années 1950, est maintenant inexistante. De la seigneurie médiévale et de son château, il ne reste qu'une échauguette visible au coin de la rue de l’Église et de la rue du Château.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Ludesse sur le site Géoportail (consulté le 25 novembre 2016).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand », sur insee.fr (consulté le 2 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 2 avril 2021).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 24 avril 2021)
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 24 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  10. Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003.
  11. Xavier Delamarre, op. cité.
  12. « Liste des maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, 9 avril 2014 (consulté le 4 juillet 2014).
  13. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », sur amr63.asso.fr, Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (consulté le 21 août 2020).
  14. Supplément « Annuaire des maires Puy-de-Dôme », La Montagne, , p. 29 (édition du Puy-de-Dôme).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.