Saint-Germain-Lembron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.

Saint-Germain-Lembron
Saint-Germain-Lembron
Mairie de Saint-Germain-Lembron.
Blason de Saint-Germain-Lembron
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Canton Brassac-les-Mines
Intercommunalité Agglo Pays d'Issoire
Maire
Mandat
Graziella Brunetti
2014-2020
Code postal 63340
Code commune 63352
Démographie
Gentilé Saint-Germinois
Population
municipale
1 934 hab. (2015 en augmentation de 5,97 % par rapport à 2010)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 32″ nord, 3° 14′ 26″ est
Altitude Min. 397 m
Max. 544 m
Superficie 15,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Germain-Lembron

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Germain-Lembron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-Lembron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-Lembron

Saint-Germain-Lembron est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Saint-Germinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Germain-Lembron est situé dans une cuvette alluvionnaire traversée par plusieurs rivières : la Couze d'Ardes, le Ouïdari, le Couzillou et le Lembronnet. C'est de ce dernier qu'est issu le suffixe Lembron ajouté au nom de Saint-Germain (A l'époque carolingienne , la vicairie d'Embron était une circonscription administrative qui correspondait au bassin d'Antoingt d'aujourd'hui ; on peut situer le terroir d'Embron près de la butte du Pentier).

Le cœur du village est situé aux abords de l'autoroute A75 à proximité de la rivière Couze d'Ardes qui se jette dans l'Allier à quelque deux kilomètres en aval sur le territoire de la commune voisine du Breuil-sur-Couze.

Histoire[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]

Liziniat - St Germain est un domaine nommé Liciniacus, d’après le nom de son  propriétaire,   un aristocrate gaulois client des Licinius, ayant romanisé son nom.

Les Licinius sont une famille républicaine  romaine de 1er  rang.                                           Publius Licinius Crassus, est le fils de  Marcus Licinius Crassus,                                             membre du 1er triumvirat, « l'homme le plus riche de Rome ».  (source Jean Pierre Chambon directeur du CEROC)

Située sur la grand voie gallo romaine nord-sud, Liciniacus donne naissance                                   à un vicus ( centre administratif, commercial, religieux …).

En 962, l’évêque de Clermont Etienne II fait don au chapitre de Brioude de Liciniacus et de toute ses dépendances, avec ses trois églises, dédiées respectivement à saint Germain, à saint Jean Baptiste et à saint Clément ; il y établit un chapitre de 12 chanoines  dépendant de celui de Saint Julien de Brioude.                                                                                                                        

Les chanoines mettent en place une nouvelle enceinte ovale avec palissade et fossé et un château à motte artificielle.

C'est ainsi que le vicus de Liziniat devient le bourg de saint Germain.

A partir du XIVe siècle, Saint-Germain-Lembron compte au nombre des treize bonnes villes de Basse-Auvergne.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Liziniac-Lembron[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Anne-Marie Stebernjak    
mars 2008 mars 2014 René Roux[2]    
mars 2014 en cours Graziella Brunetti[3] PG  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de jumelage pour la commune de Saint-Germain-Lembron.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 1 934 habitants[Note 1], en augmentation de 5,97 % par rapport à 2010 (Puy-de-Dôme : +2,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6141 7062 2131 8461 9832 0312 1352 1812 295
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 2452 2172 2472 2172 0982 0972 2742 1812 174
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0291 8701 7411 4351 3581 3011 4231 4021 476
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 6411 7201 6611 6461 6711 6231 7191 7301 881
2015 - - - - - - - -
1 934--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Saint-Germain Lembron en 2009 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90  ans ou +
2,1 
6,5 
75 à 89 ans
12,3 
13,0 
60 à 74 ans
15,7 
24,1 
45 à 59 ans
20,7 
21,7 
30 à 44 ans
19 
13,9 
15 à 29 ans
14 
17 
0 à 14 ans
16,3 
Pyramide des âges du département du Puy-de-Dôme en 2009 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
10,7 
14,6 
60 à 74 ans
15,1 
21,5 
45 à 59 ans
20,9 
20,5 
30 à 44 ans
18,8 
19,5 
15 à 29 ans
18 
16,9 
0 à 14 ans
15,3 

Sports et Culture[modifier | modifier le code]

Associations et clubs sportifs de la commune :

  • Le Karaté Club (KCVA) de Saint-Germain-Lembron.
  • Le club du Lembron Volley Ball (club évoluant en UFOLEP).
  • Le Judo Club de Saint-Germain-Lembron.
  • Le club de football de Saint-Germain-Lembron en entente avec le club d'Ardes-sur-Couze.
  • La Licorne, Saint-Germain-Lembron, association de programmation art contemporain, de loisirs partagés, de découverte du patrimoine et de l'environnement, de professionnalisation des assistantes maternelles.
  • L'APE du Lembron, association des parents d'élèves des écoles de Saint-Germain-Lembron
  • Le Club Lembronnais de Gymnastique
  • ASPAL (Association pour la Sauvegarde et l'Avenir du Lembron) propose des conférences, des balades et des publications sur l'histoire et le patrimoine du Lembron et de l'Auvergne ; organise la Semaine Musicale du Lembron au Château de Villeneuve et dans les sites patrimoniaux du Lembron depuis 1991.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Villeneuve se trouve sur le territoire de la commune (Guide Dexia des 10 000 musées).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Commune de Saint-Germain-Lembron sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 23 juillet 2012.
  3. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Saint-Germain Lembron en 2009 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2014).
  8. « Résultats du recensement de la population du Puy-de-Dôme en 2009 », sur le site de l'Insee (consulté le 5 avril 2014).
  9. Yves Gomy, « Victor Auzat (1865-1939) ou l’œuvre inachevée... », Nouvelle Revue d'Entomologie (N.S.), vol. 12, no 1,‎ , p. 3-15
  10. Pierre Assouline, Hergé,  ; chapitre 5 : neutre dans la tourmente, pages : 132-133.