Bobby Moore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moore.
Robert Frederick Chelsea Moore
BobbyMooreStatueWembley.JPG
Statue de Bobby Moore à Wembley
Biographie
Nom Robert Frederick Chelsea Moore
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance
Lieu Barking, Londres, Angleterre
Décès (à 51 ans)
Lieu Wandsworth, Londres, Angleterre
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1958-1978
Poste Libéro
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1958-1974 Drapeau : Angleterre West Ham United 544 (21)
1974-1976 Drapeau : Angleterre Fulham 124 0(1)
1976 Drapeau : États-Unis San Antonio 024 0(1)
1978 Drapeau : États-Unis Seattle Sounders 007 0(0)
1978 Drapeau : Danemark Herning Fremad 009 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1961-1973 Drapeau : Angleterre Angleterre 108 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1980 Drapeau : Angleterre Oxford City
1981-1982 Drapeau : Hong Kong Eastern AA
1984-1986 Drapeau : Angleterre Southend
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Robert Frederick Chelsea Moore plus couramment appelé Bobby Moore OBE, né le à Barking, Londres (Angleterre), mort le à Wandsworth, Londres (Angleterre), était un footballeur anglais, qui évoluait au poste de défenseur à West Ham United et en équipe d'Angleterre.

Il est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs centraux de l'histoire du football. Malgré un palmarès famélique avec West Ham United, club auquel il va rester fidèle pendant une longue partie de sa carrière, Moore est considéré comme l'un des plus grands footballeurs britanniques notamment parce qu'il fut le capitaine de l'équipe d'Angleterre victorieuse de la Coupe du monde 1966. Moore a marqué deux buts lors de ses cent-huit sélections avec l'équipe d'Angleterre entre 1961 et 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Bobby Moore rejoint l'équipe de West Ham United en 1956 et fait ses débuts professionnels en 1958 contre Manchester United. Il remplace alors Malcolm Allison, souffrant de tuberculose dont il prend le numéro 6 (qui deviendra son numéro fétiche). Allison ne jouera plus aucun match avec West Ham United, ni même en Premier League, et le jeune Bobby Moore devient rapidement titulaire au poste de défenseur central. Dès ses débuts, il s'illustre par sa lecture du jeu, ses capacités à anticiper les déplacements de ses adversaires, la précision de ses tacles et de ses passes vers ses attaquants, des qualités qui compensent son manque de vitesse. Bobby Moore s'impose alors comme un défenseur propre, toujours bien placé à l'opposé de l'archétype du défenseur anglais de l'époque, rugueux, brutal et ne s'exprimant que par ses qualités physiques.

À l'époque, Moore jouait aussi au cricket au sein du club d'Essex aux côtés d'un autre futur grand footballeur anglais, Geoff Hurst.

Premières sélections internationales et titres[modifier | modifier le code]

Ses qualités lui valent d'être sélectionné en équipe d'Angleterre en 1962. Il débute face au Pérou juste avant le Mondial 1962 au Chili. Titulaire lors du tournoi, il ne peut enrayer la défaite de son équipe en quart de finale contre le Brésil, futur vainqueur du tournoi. Le 29 mai 1963, suite à la retraite de Johnny Haynes et à la blessure de Jimmy Armfield, son successeur, Bobby Moore devient à 22 ans et après seulement 12 sélections, le plus jeune capitaine de l'histoire de l'équipe d'Angleterre. Armfield récupèrera le brassard par la suite, mais pas pour très longtemps puisque le nouveau sélectionneur de l'équipe des Three Lions, Alf Ramsey fera de Moore le capitaine de la sélection à partir de 1964. Cette année-là sera riche en événements pour Bobby Moore: West Ham United remporte la FA Cup, il se fait traiter pour un cancer des testicules et remporte le titre de Meilleur Footballeur de l'année en Angleterre. L'année suivante, en 1965, c'est la Coupe des coupes que gagne West Ham United face à TSV Munich 1860. Ce sera le dernier titre remporté par Moore en club. Bobby Moore restera à West Ham pendant 16 saisons, jouant 544 rencontres de championnat.

La Coupe du monde 1966[modifier | modifier le code]

Sa carrière prendra une autre dimension en 1966. La Coupe du monde de football est organisée en Angleterre. Bobby Moore est le capitaine d'une sélection anglaise qui n'a jamais rien remporté sur la scène internationale. L'Angleterre n'a jamais brillé dans ce tournoi. Absente des trois premières éditions auxquelles elle refuse de prendre part, elle est éliminée dès le premier tour de celle de 1950, enregistrant même une défaite cuisante contre les Etats-Unis. Elle n'arrive qu'à se hisser aux quarts de finale des Coupes du monde 1954 et 1962, sans pour autant montrer des capacités à remporter le trophée.

Le déroulement du tournoi 1966 est assez controversé : l'Angleterre est accusée de favoritisme puisqu'à l'inverse des autres équipes, elle dispute tous ses matchs dans le stade de Wembley. L'arbitrage pose aussi problème: des équipes comme le Brésil subissent les tacles rugueux des adversaires sans que cela soit sanctionné (Pelé terminera d'ailleurs le tournoi blessé). Néanmoins, l'Angleterre avance dans le tournoi jusqu'à se hisser en finale. Avant la finale contre la RFA, la sélection anglaise n'a encaissé qu'un seul but (en demi-finale contre le Portugal) grâce à une défense centrale hermétique formée par Jack Charlton et Bobby Moore.

La finale de la Coupe du monde 1966 restera controversée en raison d'un but litigieux de Geoff Hurst. Menée 1 à 0 suite à un but de Helmut Haller, l'Angleterre égalise grâce à une passe décisive de Moore pour Geoff Hurst. Après une faute subie au milieu du terrain, Moore joue rapidement le coup franc en envoyant une longue passe sur la tête de Hurst qui propulse le ballon dans les filets. Martin Peters donne l'avantage aux anglais à la 78ème minute, mais Wolfgang Weber permet aux allemands de recoller au score juste avant la fin du temps réglementaire (90ème minute). A 2 à 2 à la fin des 90 minutes, les prolongations sont jouées. Hurst inscrit à la 100ème minute ce qui restera comme le but le plus controversé de l'histoire de la Coupe du monde: l'avant-centre de West Ham United reprend de volée un centre d'Alan Ball qui heurte la barre transversale du gardien allemand et rebondit au niveau de la ligne de but. L'arbitre après quelques hésitations, valide le but au grand dam des allemands persuadés que le but ne fut pas valable. Hurst marquera néanmoins un quatrième but à la cent-vingtième minute pour assoir la victoire anglaise.

L'Angleterre remporte la Coupe du monde, en battant la RFA en finale (4-2). Moore en tant que capitaine, soulève le trophée et sera porté sur les épaules de ses coéquipiers, une image qui restera célèbre. Une autre image filmée de l'époque le montrera s'essuyant les mains couvertes de boue et de sueur sur son maillot et son short, avant de serrer la main de la Reine d'Angleterre Elizabeth II, venue le féliciter et lui remettre le trophée.

La victoire en coupe du monde lui apportera une notoriété incomparable en Angleterre: il sera anobli au titre d'officier de l'Ordre de l'Empire britannique et nommé Sportif de l'année par la BBC.

La coupe du monde 1970 et la fin de carrière[modifier | modifier le code]

En 1970, Moore dispute sa troisième coupe du monde qui se déroule au Mexique. Comme en 1966, il est le capitaine de l'équipe mais sa préparation est minée par une sombre histoire de vol de bracelet à Bogota où l'équipe d'Angleterre disputait un match amical. Incarcéré quatre jours mais finalement relâché faute de preuves de sa culpabilité, il rejoint son équipe au Mexique. Lors du second match du tournoi, l'Angleterre rencontre le Brésil, futur vainqueur du tournoi. Le match est marqué par les exploits du gardien Gordon Banks mais aussi de Moore, auteur d'un tacle sur Jairzinho. À la fin du match, les deux capitaines Pelé et Moore échangeront leur maillot. Pelé dira d'ailleurs de Moore qu'il était le "plus grand défenseur contre lequel il n'ait jamais joué". Mais le talent de Moore n'empêchera pas l'élimination de son équipe face aux rivaux allemands en quarts de finale.

Ce sera le dernier grand tournoi disputé par Moore avec la sélection anglaise. Vieillissant et de moins en moins essentiel à l'équipe, il prend sa retraite internationale en 1973. Il compte 108 sélections en équipe d'Angleterre (dont 90 comme capitaine, un record qu'il partage avec Billy Wright) pour 2 buts marqués.

En 1974, après 15 ans de bons et loyaux services au sein de West Ham United, il est autorisé à quitter un club qui compte de moins en moins sur lui. Il rejoint le club de Fulham en seconde division. Ironie du sort, Moore disputera la finale de la FA Cup 1975 contre son ancien club West Ham United, sans toutefois la gagner.

Sa fin de carrière le voit rejoindre en 1976, le championnat des Etats-Unis, exil doré des stars vieillissantes du football comme Pelé, puis plus tard, Johan Cruyff, Franz Beckenbauer ou Gerd Müller. Après quelques matchs anecdotiques au sein des San Antonio Thunder et des Seattle Sounders, il raccroche les crampons en 1978.

Bobby Moore est mort le 24 février 1993 à l'âge de 51 ans d'un cancer.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec West Ham United[modifier | modifier le code]

Avec Fulham[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 1981, Bobby Moore a joué aux côtés de Pelé et de Sylvester Stallone dans le film À nous la victoire (Escape to Victory) de John Huston.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :