FIFA Ballon d'or 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
FIFA Ballon d'or 2014
Description de cette image, également commentée ci-après
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA et France Football
Éditions 59e
Catégorie Trophée mondial
Lieu(x) Palais des Congrès de Zürich, Drapeau : Suisse Suisse
Date 12 janvier 2015

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Portugal Cristiano Ronaldo
Deuxième Drapeau : Argentine Lionel Messi
Troisième Drapeau : Allemagne Manuel Neuer

Navigation

Le FIFA Ballon d'or 2014 est la cinquième édition du gala récompensant les meilleurs joueurs, entraîneurs, présidents et fédérations de football du monde au cours de l'année civile 2014, à la suite de la fusion entre le Ballon d'or de France Football et le prix de Meilleur footballeur de l'année FIFA en 2010. Il est décerné le lundi 12 janvier 2015, au Palais des Congrès de Zürich, et voit la victoire du Portugais Cristiano Ronaldo, devant Lionel Messi et Manuel Neuer[1].

Votes[modifier | modifier le code]

Pour cette édition 2014 du Ballon d'Or et dans une année marquée par la Coupe du Monde 2014 au Brésil, trois favoris se détachent pour l'obtention du trophée:

  • Cristiano Ronaldo, candidat à sa propre succession et vainqueur d'un doublé Ligue des Champions / Coupe du Roi avec le Real Madrid. Il réalise une saison individuelle exceptionnelle marquant 61 buts en 60 matchs dont 17 en Ligue des Champions. Néanmoins, son élimination précoce au premier tour de la Coupe du Monde est le principal point négatif de sa saison.
  • Lionel Messi, quadruple lauréat et finaliste de la Coupe du Monde, se voyant attribuer le titre de meilleur joueur du tournoi. Malgré ses 58 buts en 66 matchs, sa saison reste décevante comparée à ses précédentes en raison d'une saison blanche en club, avec une deuxième place en championnat, une élimination en quarts de finale de Ligue des Champions contre l'Atletico de Madrid et une finale de Coupe du Roi perdue face au Real Madrid.
  • Manuel Neuer qui peut devenir le premier gardien depuis Lev Yachine à remporter le trophée et seulement le deuxième gardien de l'histoire à inscrire son nom au palmarès du Ballon d'Or. Fort de ses performances spectaculaires en Coupe du Monde couronnée d'un titre de meilleur gardien du tournoi et surtout d'une victoire finale face à l'Argentine de Messi, il est le premier gardien à faire partie du podium final d'un Ballon d'Or depuis Gianluigi Buffon en 2006. La seule tache à son dossier est sa défaite en demi-finale de Ligue des Champions face au Real Madrid de Ronaldo auteur d'un doublé lors du match retour.

D'autres outsiders se présentent aussi pour cette édition du Ballon d'Or. C'est le cas pour Arjen Robben, troisième du mondial brésilien, Thomas Müller et Philipp Lahm, champions du monde, Neymar ou encore Ángel Di María, finaliste du mondial et vainqueur de la Ligue des Champions tout en étant nommé homme du match de la finale.

Comme chaque année, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, capitaines de leurs sélections respectives et pouvant donc prendre part au vote, choisissent de voter pour leurs coéquipiers en clubs ou en sélections. Messi vote pour Ángel Di María, Andrés Iniesta et Javier Mascherano tandis que Ronaldo vote pour Sergio Ramos, Gareth Bale et Karim Benzema.

Football masculin[modifier | modifier le code]

FIFA Ballon d'or[modifier | modifier le code]

Finalistes[modifier | modifier le code]

Rang Nom Club Sélection nationale Pourcentage
1 Cristiano Ronaldo Drapeau : Espagne Real Madrid Drapeau : Portugal Portugal 37,66 %
2 Lionel Messi Drapeau : Espagne FC Barcelone Drapeau : Argentine Argentine 15,76 %
3 Manuel Neuer Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Allemagne Allemagne 15,72 %

Au final, le vote est beaucoup moins serré qu'attendu, Cristiano Ronaldo remportant largement le trophée avec un pourcentage de 37,66% largement supérieur à ceux de Lionel Messi (15.76%), son dauphin pour la deuxième année consécutive et Manuel Neuer qui échoue à seulement 0,04% de la deuxième place (15.72%).

Nommés[modifier | modifier le code]

Après sa finale perdue au mondial avec l'Albiceleste, Lionel Messi se retrouve à la deuxième place du FIFA Ballon d'Or pour la deuxième année consécutive
Rang Nom Club Sélection nationale Pourcentage
4 Arjen Robben Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 7,17 %
5 Thomas Müller Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Allemagne Allemagne 5,42 %
6 Philipp Lahm Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Allemagne Allemagne 2,90 %
7 Neymar Drapeau : Espagne FC Barcelone Drapeau : Brésil Brésil 2,21 %
8 James Rodríguez Drapeau : France AS Monaco
Drapeau : Espagne Real Madrid
Drapeau : Colombie Colombie 1,47 %
9 Toni Kroos Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Drapeau : Espagne Real Madrid
Drapeau : Allemagne Allemagne 1,43 %
10 Ángel Di María Drapeau : Espagne Real Madrid
Drapeau : Angleterre Manchester United
Drapeau : Argentine Argentine 1,29 %
11 Diego Costa Drapeau : Espagne Atlético de Madrid
Drapeau : Angleterre Chelsea FC
Drapeau : Espagne Espagne 1,02 %
12 Gareth Bale Drapeau : Espagne Real Madrid Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 1,00 %
Zlatan Ibrahimović Drapeau : France Paris Saint-Germain Drapeau : Suède Suède
14 Yaya Touré Drapeau : Angleterre Manchester City Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 0,86 %
15 Mario Götze Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Allemagne Allemagne 0,84 %
16 Karim Benzema Drapeau : Espagne Real Madrid Drapeau : France France 0,75 %
17 Andrés Iniesta Drapeau : Espagne FC Barcelone Drapeau : Espagne Espagne 0,67 %
18 Bastian Schweinsteiger Drapeau : Allemagne Bayern Munich Drapeau : Allemagne Allemagne 0,57 %
19 Javier Mascherano Drapeau : Espagne FC Barcelone Drapeau : Argentine Argentine 0,55 %
20 Thibaut Courtois Drapeau : Espagne Atlético de Madrid
Drapeau : Angleterre Chelsea FC
Drapeau : Belgique Belgique 0,51 %
21 Eden Hazard Drapeau : Angleterre Chelsea Drapeau : Belgique Belgique 0,47 %
22 Paul Pogba Drapeau : Italie Juventus Drapeau : France France 0,40 %
23 Sergio Ramos Drapeau : Espagne Real Madrid Drapeau : Espagne Espagne 0,33 %

Entraîneur de l’année FIFA pour le football masculin[modifier | modifier le code]

Finalistes et nommés pour le titre d'entraîneur de l’année FIFA masculin[2].

Joachim Löw élu Entraîneur de l'année FIFA pour le football masculin

Finalistes :

Rang Entraîneur Club/Sélection Pourcentage
1 Drapeau : Allemagne Joachim Löw Drapeau : Allemagne Allemagne 36,23
2 Drapeau : Italie Carlo Ancelotti Drapeau : Espagne Real Madrid 22,06
3 Drapeau : Argentine Diego Simeone Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 19,02

Autres nommés, classés par pourcentage de votes :

Rang Entraîneur Club/Sélection Pourcentage
4 Drapeau : Espagne Pep Guardiola Drapeau : Allemagne Bayern Munich 8,67
5 Drapeau : Portugal José Mourinho Drapeau : Angleterre Chelsea FC 6,16
6 Drapeau : Pays-Bas Louis van Gaal Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Angleterre Manchester United
3,15
7 Drapeau : Argentine Alejandro Sabella Drapeau : Argentine Argentine 2,21
8 Drapeau : Italie Antonio Conte Drapeau : Italie Juventus
Drapeau : Italie Italie
1,12
9 Drapeau : Allemagne Jürgen Klinsmann Drapeau : États-Unis États-Unis 0,71
10 Drapeau : Chili Manuel Pellegrini Drapeau : Angleterre Manchester City 0,67

FIFA/FIFPro World XI[modifier | modifier le code]

Le FIFA/FIFPro World XI est une sélection annuelle des meilleurs joueurs de football organisée par la FIFPro et la Fédération internationale de football association (FIFA).

Nadine Kessler, lauréate du trophée
Poste Joueur Nat. Club
Gardien de but Manuel Neuer Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Défenseur David Luiz Drapeau : Brésil Brésil Drapeau : France Paris Saint-Germain
Défenseur Sergio Ramos Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Espagne Real Madrid
Défenseur Thiago Silva Drapeau : Brésil Brésil Drapeau : France Paris Saint-Germain
Défenseur Philipp Lahm Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Milieu de terrain Andrés Iniesta Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Espagne FC Barcelone
Milieu de terrain Toni Kroos Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Espagne Real Madrid
Milieu de terrain Ángel Di María Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : Angleterre Manchester United
Attaquant Arjen Robben Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Attaquant Lionel Messi Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : Espagne FC Barcelone
Attaquant Cristiano Ronaldo Drapeau : Portugal Portugal Drapeau : Espagne Real Madrid

FIFA Ballon d'or Prix d'honneur[modifier | modifier le code]

Football féminin[modifier | modifier le code]

Joueuse mondiale de la FIFA[modifier | modifier le code]

Rang Nom Club Sélection nationale Pourcentage
1 Nadine Keßler Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg Drapeau : Allemagne Allemagne 17,52
2 Marta Vieira da Silva Drapeau : Suède FC Rosengård Drapeau : Brésil Brésil 14,16
3 Abby Wambach Drapeau : États-Unis Western New York Flash Drapeau : États-Unis États-Unis 13,33

Entraîneur de l'année FIFA pour le football féminin[modifier | modifier le code]

Prix Puskás[modifier | modifier le code]

James Rodríguez, vainqueur du prix Puskás 2014

Le Colombien James Rodríguez remporte le prix Puskás pour son but marqué contre l'Uruguay le 28 juin 2014 lors de la Coupe du monde au Brésil. Les autres finalistes étaient Stéphanie Roche et Robin van Persie[3], pour le premier but des Pays-Bas face à l'Espagne, également lors de la coupe du monde.

Prix du Président de la FIFA[modifier | modifier le code]

Le journaliste sportif Japonais Hiroshi Kagawa, ancien footballeur professionnel, remporte ce prix.

Distinction Fair-play de la FIFA[modifier | modifier le code]

Ce prix revient aux volontaires de la FIFA.

Présentatrice[modifier | modifier le code]

La cérémonie de remise des prix est présentée par la journaliste Kate Abdo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cristiano Ronaldo remporte le Ballon d'Or pour la troisième fois », sur www.lequipe.fr, (consulté le 12 janvier 2015)
  2. « Entraîneur de l’Année - Hommes », sur fifa.com (consulté le 12 décembre 2014)
  3. « James Rodriguez remporte le prix Puskas », sur www.lequipe.fr, (consulté le 13 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]