Christophe Dickès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dickès.
Christophe Dickès
Christophe Dickès - 1.jpg

Christophe Dickès en 2016.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Directeur de thèse

Christophe Dickès est un historien et un journaliste français né en 1972 à Boulogne-sur-Mer.

Il est spécialiste d'histoire des relations internationales et d'histoire du catholicisme contemporain, notamment du Vatican et du Saint-Siège.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 2004, il obtient un doctorat consacré à Jacques Bainville, chroniqueur de politique étrangère (1907-1939) sous la direction de Georges-Henri Soutou[1].

Tout en travaillant son doctorat, il entame une carrière de journaliste à la rédaction économique de Radio Classique puis dans le monde de la communication et de la veille média. Il continue néanmoins ses travaux d'écritures, publie plusieurs ouvrages notamment sur Napoléon Bonaparte et travaille pour différents médias: en 2004, il intègre l'équipe de journalistes de Canal Académie, une des toutes premières radios web de la toile chargée de mettre en valeur les travaux des Académies formant l'Institut de France. Il y est responsable d'éditions des émissions Un jour dans l'Histoire et Les cinq minutes de Clio[2].

En 2007, il prend en charge la rubrique de politique étrangère du Saint-Siège dans le bimensuel catholique L'Homme nouveau. Trois ans plus tard, les éditions Robert Laffont lui confient la direction d'un Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège couvrant la période de 1870 à nos jours. Il associe quarante-cinq auteurs de sept nationalités différentes à l'entreprise. Il est consultant pour plusieurs médias (I>télé, LCI, France Info, Atlantico, Le Soir, Le Point[3]).

Il écrit dans divers journaux, sites et revues (Le Figaro, Le Figaro Histoire, La Vie, Famille chrétienne, Outre-terre, etc.). Au mois de septembre 2016, il lance la radio web Storiavoce consacrée exclusivement à l'Histoire et dont la ligne éditoriale est de s'adresser au monde étudiant, universitaire et grand public cultivé.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'héritage de Benoît XVI, Tallandier, 2017.
  • Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde, Tallandier, 2015.
  • Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège (dir.), Robert Laffont, coll. Bouquins, 2013[4].
  • Bainville, Les lois de la politique étrangère, Bernard Giovanangeli Éditeur, 2008.
  • Au camp de Boulogne (1801-1811), Mémoire de la Société Académique du Boulonnais, Tome XXII, 1999.
  • La Campagne d'Égypte: Mythes et réalités (coauteur), Éditions Cénomane, 1999.
  • Jacques Bainville, l'Europe d'entre deux-guerres, Godefroy de Bouillon, 1995.

Édition[modifier | modifier le code]

  • Bainville, la monarchie des Lettres (anthologie des grands textes de Bainville: Histoire de Trois générations; Histoire de deux peuples; Les conséquences politiques de la paix; des récits de voyages, un choix de correspondances mais aussi une centaine d'articles de presse tirés de La Revue universelle, La Liberté, L'Action française, Candide, Le Capital), Introductions et notes de C. Dickès, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2011[5]. Livre publié avec le concours du Centre National du Livre.

Articles & Colloques universitaires[modifier | modifier le code]

  • "Jacques Bainville et la Révolution russe", conférence prononcée à l'Académie de Moscou le 28 septembre 2017 dans le cadre d'un colloque consacré à l'anniversaire de la Révolution russe de 1917.
  • "François, père des peuple. Révolution au Saint-Siège", Outre Terre Revue de géopolitique européenne, N°45, Mai 2016. Christophe Dickès a signé les articles: "Relire Ratisbonne aujourd'hui et donner raison à Benoît XVI" (p. 225-234), "République centre-africaine: le conflit inattendu?" (p. 256-260), et un entretien avec Monseigneur Minnerath, archevêque de Dijon, sur la politique du Saint-Siège aux temps contemporains (p. 111-117).
  • O. Dard, M. Leymarie, N. Mc William, Le maurassisme et la culture, Tome III, Édition du Septentrion, Sc Po-CRULH-Duke university-IRHIS, 2010
  • O. Dard et M. Grunewald, Jacques Bainville, profil et réceptions, vol. 57, Peter Lang, Coll. Convergences, Université Paul Verlaine-Metz-CRULH-CEGIL, 2010.
  • G.H. Soutou et M. Motte (dir.), Entre la vieille France et la seule France, Economica, Isc, coll. Bibliothèques stratégiques, 2010.
  • "Notes sur l’esprit public en Russie", Revue d’Histoire diplomatique, tome IV, Éditions Pedone, Paris, 1995. Analyse et commentaire du rapport diplomatique de Jacques Bainville à la suite de son voyage en Russie en 1917, avant la Révolution.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sudoc.fr/076499111.
  2. Christophe Dickès sur Canal Académie
  3. Voir entre autres: Le pape François est la revanche de Benoit XVI; Petites histoires de conclaves.
  4. Intervention sur Public-Sénat dans l'émission Bibliothèque Médicis; sur Radio Vatican. Recensions dans La Croix "Pour s'initier au Vatican"; Famille chrétienne; Figaro Magazine: "Le Vatican de A à Z"; Le Soir: "Ce dictionnaire est un anti-Da Vinci Code".
  5. Un article sur Le Figaro.fr à propos de cette anthologie: [1] et dans L'Express:[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]