Yves-Marie Hilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yves-Marie Hilaire, né le 4 août 1927 à Viviers-lès-Montagnes (Tarn) et mort le à Lille, est un historien français, spécialiste d'histoire des religions et professeur d'histoire contemporaine de l'Université Charles-de-Gaulle Lille-III.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'agriculteurs le 4 août 1927 à Viviers-lès-Montagnes[1], dans le Tarn, Yves-Marie Hilaire étudie au collège de Pamiers dans l'Ariège puis au lycée Janson-de-Sailly à Paris avant de s'engager à la Faculté des lettres de Paris[1]. À la Sorbonne, sous l’impulsion de l'aumônier Maxime Charles, il rejoint les Jeunesse étudiante chrétienne, en compagnie notamment de Michel Coloni et Jean-Marie Lustiger[2]. Il obtient le CAPES en 1954[1]. Il s'installe alors à Lille où, malgré ses origines méridionales, il enseigne et mène sa carrière de chercheur pendant près de quarante ans[3].

Il est nommé assistant à la Faculté des lettres en 1961 puis Maître-assistant d'histoire contemporaine dans la même faculté de 1965 à 1969[1]. Entre 1969 et 1976, il y est ensuite chargé d'enseigner l'Histoire contemporaine avant de rejoindre à l'université de Lille III où il professe la même matière[1]. En 1976, il soutient sa thèse d’État : Une chrétienté au XIXe siècle ? : la vie religieuse des populations du diocèse d'Arras, (1814-1914).

Toujours à Lille III, de 1976 à 1978, il est nommé maître de conférences d'Histoire contemporaine et enfin, de 1978 à 1996 Professeur d'Histoire contemporaine[1] et, jusqu'en 1979, vice-Président de cette université. En outre, de 1981 à 1984, il est directeur du GRECO (Groupement de recherches coordonnées) du CNRS « Histoire religieuse moderne et contemporaine »[4]. Ainsi, au-delà de son parcours d'enseignant, il aura assumé tout au long de sa carrière universitaire lilloise de nombreuses responsabilités tant dans le domaine administratif que dans l'animation de recherches collectives[5].

Yves-Marie Hilaire est décédé le 15 décembre 2014, à Lille[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

D'emblée, sa thèse de 1976 sur La vie religieuse des populations du diocèse d'Arras a contribué à élargir de manière significative le champ d'étude du fait religieux en France[5]. Par la suite, Yves-Marie Hilaire a notamment dirigé et contribué à de nombreuses publications collectives portant sur la vie chrétienne en France et a collaboré à la revue catholique Communio[7].

Parmi d'autres publications, il a codirigé avec Jean-Marie Mayeur le vaste projet rédactionnel de Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine (1985-2013) et on lui doit, avec Gérard Cholvy une synthèse magistrale en trois volumes sur l’Histoire religieuse de la France contemporaine[5]. Après avoir dirigé une Histoire de la papauté, éditée à plus de dix mille exemplaires, il a enfin codirigé avec Jean-Robert Armogathe pour les Presses universitaires de France le second volume de l’Histoire générale du christianisme, paru en 2010.

Décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Michel Beirnaert (dir.), Xavier Boniface (dir.), Audrey Cassan (dir.) et Yves-Marie Hilaire (dir.), Dictionnaire du monde religieux dans la france contemporaine, vol. 11 : Artois - Côte d'Opale, Beauchesne, (ISBN 978-2701019949)
  • Jean-Robert Armogathe (dir.) et Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire générale du christianisme, vol. 2 : Du XVIe siècle à nos jours, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », (ISBN 978-2286072933)
  • Yves-Marie Hilaire et Gérard Cholvy, Le Fait religieux aujourd'hui en France : Les trente dernières années (1974-2004), Cerf, (ISBN 978-2204074889)
  • Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire de la papauté. 2000 ans de missions et de tribulations, Seuil/Tallandier, coll. « Points/Histoire », (ISBN 978-2020590068)
  • Yves-Marie Hilaire (dir.), De Renan à Marrou : L'histoire du christianisme et les progrès de la méthode historique (1863-1968), Presses Universitaires du Septentrion, (ISBN 978-2859396022)
  • Yves-Marie Hilaire (préf. René Rémond), Le temps retrouvé : Vingt-quatre regards sur deux siècles d'histoire religieuse et politique, Villeneuve-d'Ascq, Université de Lille III, coll. « Histoire / Revue du Nord » (no 14), (ISBN 2-00058-534-5)
  • Gérard Cholvy (dir.) et Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire religieuse de la France contemporaine, vol. III : 1930-1988, Toulouse, Privat, (ISBN 978-2708953444)
  • Yves-Marie Hilaire, Matériaux Pour L'Histoire Religieuse du Peuple Français, XIXe – XXe siècles : Bretagne, Basse-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne, Lorraine, Alsace, Paris, École des Hautes Études en Sciences Sociales, (ISBN 2-72460-537-3)
  • Gérard Cholvy (dir.) et Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire religieuse de la France contemporaine, vol. II : 1880-1930, Toulouse, Privat, (ISBN 978-2708953307)
  • Gérard Cholvy (dir.) et Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire religieuse de la France contemporaine, vol. I : 1800-1880, Toulouse, Privat, (ISBN 978-2708953215)
  • Yves-Marie Hilaire (dir.), Histoire de Roubaix, Dunkerque, Les Éditions des Beffrois, (ISBN 978-2903077433)
  • Yves-Marie Hilaire, Histoire du Nord Pas-de-Calais de 1900 à nos jours, Toulouse, Privat, (ISBN 978-2708980068)
  • Yves-Marie Hilaire (préf. Louis Girard), Une Chrétienté au XIXe siècle ? : La vie religieuse des populations du diocèse d'Arras (1840-1914), Villeneuve-d'Ascq, Université de Lille III, (ISBN 2-85939-073-1)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Yves-Marie Hilaire, « Quelques moments forts de ma vie de jéciste », dans Bernard Barbiche et Christian Sorrel (dirs.), La Jeunesse étudiante chrétienne, 1929-2009 : Actes de la journée d'étude organisée par le Centre national des archives de l'Église de France, Paris, 7 décembre 2009, Lyon, LARHRA-RÉSÉA, coll. « Chrétiens et sociétés. Documents et mémoires », , p. 69-73
  • Yves-Marie Hilaire, « Alain-René Michel, un grand historien de la jeunesse au XXe siècle », dans Jean-François Chanet et Philippe Guignet (dirs.), Jeunesse, éducation et religion au XXe siècle : En mémoire à Alain-René Michel, Lille, Revue du Nord-Université Charles-de-Gaulle - Lille 3, coll. « Histoire », , p. 13-20
  • Yves-Marie Hilaire, « L'éducation religieuse de Charles de Gaulle », dans Charles de Gaulle : la jeunesse et la guerre, 1890-1920 : Colloque international organisé par la Fondation Charles de Gaulle, Lille, 5-6 novembre 1999, Paris, Plon-Fondation Charles de Gaulle, , p. 36-43
  • Yves-Marie Hilaire, « La Vie religieuse à Lille (1851-1914) », dans Louis Trénard et Yves-Marie Hilaire (dirs.), Histoire de Lille. T. IV : Du XIXe siècle au seuil du XXIe siècle, Paris, Perrin, , p. 89-110
  • Yves-Marie Hilaire, « Les ouvriers de la région du Nord devant l’Église catholique (XIXe et XXe siècles) », Le Mouvement social, no 57,‎ , p. 181-201

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Yves-Marie Hilaire, Le Temps retrouvé : Vingt-quatre regards sur deux siècles d'histoire religieuse et politique, Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, , p. 11.
  2. Samuel Pruvot, Monseigneur Charles, aumônier de la Sorbonne : 1944-1959, Cerf, , p. 110-111
  3. Yves-Marie Hilaire, Le Temps retrouvé : Vingt-quatre regards sur deux siècles d'histoire religieuse et politique, Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, , p. 8.
  4. « Hilaire, Yves-Marie (1927-2014) » sur le site du catalogue général de la BnF
  5. a b et c Barbiche Bernard, « Yves-Marie Hilaire, Le temps retrouvé, vingt-quatre regards sur deux siècles d'histoire religieuse et politique », Bibliothèque de l'École des chartes, t. 158,‎ , p. 351.
  6. « Décès de l’historien Yves-Marie Hilaire », sur La Croix/Urbi et Orbi, (consulté le 18 décembre 2014).
  7. « Hilaire Yves-Marie », sur Communio.fr
  8. a et b Thomas Levivier, « L'historien Yves-Marie Hilaire estmort-à l'âge de 87 ans », La Croix du Nord,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]