Grog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un verre de grog.

Le grog /ɡʁɔɡ/ est une boisson faite de rhum mélangé à du lait chaud ou à de l’eau chaude.

Ces deux éléments en constituent la base, et sont complétés de nos jours[Quand ?] par quelques gouttes de jus de citron, mais aussi du sucre de canne, de la cannelle, du miel, du sirop de sucre liquide ou « gomme ». Il est couramment considéré comme un « remède de grand-mère » pour lutter contre les rhumes ou les coups de froid car il adoucit la gorge et réchauffe[1]. Comme il contient de l’alcool, il reste déconseillé de l’associer à la consommation de médicaments contre les états grippaux ou rhumes courants[pas clair].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le « grog » est une invention de l’amiral anglais Edward Vernon qui, en 1740, eut l’idée d’ajouter un litre d’eau chaude à chaque quart de litre de rhum que l’on distribuait à ses marins, afin de réduire leur consommation de rhum. L’amiral était surnommé « le vieux grog » du fait que le vêtement qu’il portait en permanence était en tissu grossier, dit à gros grain, et appelé pour cette raison grogram en anglais. C’est ainsi que le surnom de l’amiral devint celui de la nouvelle boisson. Par la suite, du jus de citron y fut rajouté une fois ses propriétés antiscorbutiques connues[2],[3],[4].

Il est notamment fait référence à cette boisson dans le journal de la première traversée du continent nord-américain. Remontant le cours du fleuve Missouri (entre 1804 et 1806), le capitaine William Clark écrit dans le chapitre 11 (Le grand portage) en date du  : « Nous avons retrouvé l'équipe dans une grande confusion. […] Certains même ont failli être tués. […] Je les ai réconfortés avec un peu de grog. »

Le mot « grog » entre dans le Dictionnaire de l'Académie française en 1835[5].

Bouteille de Grog fabriquée par la Maison Turin.

Variantes[modifier | modifier le code]

Les variantes modernes du grog peuvent contenir d’autres alcools tels que le whisky, le cognac ou, en Normandie, le calvados et cidre ou, en Lorraine, le schnaps[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sandra Lorenzo, « Recette de grog : la boisson chaude qui vous aidera peut-être à faire passer votre rhume », sur Le HuffPost,
  2. Daniel Lacotte, Quand votre culotte est devenue pantalon, Pygmalion, , 368 p. (ISBN 978-2-7564-0699-2, lire en ligne)
  3. Daniel Lacotte, D’où vient cette pipelette en bikini qui marivaude dans le jacuzzi avec un gringalet en bermuda ? : Dico des mots aux origines amusantes, insolites ou méconnues, La Librairie Vuibert, , 400 p. (ISBN 978-2-311-10229-1, lire en ligne)
  4. Michel de Decker, Histoires de Vernon-sur-Seine... Giverny et d'alentour, FeniXX, , 200 p. (ISBN 978-2-402-03450-0, lire en ligne)
  5. Gilles Henry, Petit dictionnaire des mots qui ont une histoire, Tallandier, , 352 p. (ISBN 979-10-210-3071-8, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :