Manor Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manor Racing
Logo
Discipline Formule 1
Localisation Drapeau du Royaume-Uni Banbury
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau du Royaume-Uni Stephen Fitzpatrick
Directeur Drapeau du Royaume-Uni Thomas Mayer
Team Manager Drapeau de la Nouvelle-Zélande Dave Ryan
Directeur technique Drapeau du Royaume-Uni John McQuilliam
Drapeau de la Grèce Nicholas Tombazis
Pilotes 94. Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein
88. Drapeau : Indonésie Rio Haryanto
31. Drapeau : France Esteban Ocon
Pilotes essayeurs Drapeau : États-Unis Alexander Rossi
Drapeau : Indonésie Rio Haryanto
Drapeau : Royaume-Uni Jordan King
Caractéristiques techniques
Châssis MRT05
Moteurs Drapeau de l'Allemagne Mercedes V6 turbo hybride
Pneumatiques Drapeau de l'Italie Pirelli
Résultats
Début Australie 2016
Dernière course Abou Dabi 2016
Courses disputées 21
Points marqués 1
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Manor Racing MRT est une écurie de course automobile britannique qui succède à l'écurie Marussia F1 Team engagée en 2015 sous la dénomination Manor Marussia F1 Team.

Après le changement de capital et de propriétaire pour la saison 2016, l'écurie, totalement indépendante de l'entité précédente notamment grâce au soutien de Mercedes, est renommée Manor Racing. Elle marque son premier point lors du Grand Prix d'Autriche 2016, avec la dixième place de Pascal Wehrlein.

En difficultés financières, l'écurie qui était inscrite au championnat 2017, est placée sous administration judiciaire le 6 janvier 2017. Le 27 janvier, l'équipe est liquidée et doit cesser ses activités[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Naissance sur les restes de Manor Marussia F1 Team[modifier | modifier le code]

Après une saison 2015 passée exclusivement à l'arrière de la grille, avec un moteur Ferrari de 2014 et un châssis dérivé de la Marussia MR03 de 2014, l'écurie Manor-Marussia est mise en faillite en fin d'année 2015. Mercedes décide d'engager des moyens pour relancer l'écurie en proposant son moteur 2016 ainsi que d'autres éléments mécaniques tel que des boites de vitesses ou quelques éléments aérodynamiques afin d'en faire une écurie partenaire comme cela se fait entre Red Bull et Toro Rosso ou encore entre Ferrari et Haas.

Une seule saison avant la mise en redressement judiciaire puis la liquidation[modifier | modifier le code]

En 2016, Pascal Wehrlein devance de temps à autre les pilotes Sauber. En course, la MRT05 souffre toutefois d'une dégradation excessive des pneumatiques. Néanmoins, au Grand Prix d'Autriche, Pascal Wehrlein atteint pour la première fois la deuxième partie des qualifications et prend la douzième place sur la grille de départ. Auteur d'une course solide, il profite de l'abandon de Sergio Pérez dans le dernier tour pour terminer dixième et inscrire le premier point de Manor qui devance dès lors Sauber au championnat du monde des constructeurs.

À partir du Grand Prix de Belgique, le Français Esteban Ocon remplace Rio Haryanto en manque de budget. Qualifié en dix-septième position, il termine sa première course seizième. Au Grand Prix d'Italie, il est repêché par les commissaires après qu'un problème mécanique l'a empêché d'établir un temps de qualification ; il termine dix-huitième de la course tandis que Pascal Wehrlein abandonne sur problème moteur. Lors du Grand Prix du Brésil, avant-dernière course de la saison, Felipe Nasr termine neuvième et donne les deux points nécessaires à Sauber pour dépasser Manor au championnat. Manor finit cette saison à la onzième et dernière place du championnat des constructeurs, avec un point. L'écurie suisse peut ainsi récupérer plusieurs précieux millions de dollars au profit de Manor.

Le 6 janvier 2017, FRP Advisory, mandaté pour superviser la procédure, annonce que Manor est placée en redressement judiciaire dans l'attente d'une solution de reprise[2]. Stephen Fitzpatrick, qui a racheté l'équipe en janvier 2015, déclarait pourtant en novembre 2016 que ses discussions avec de nouveaux investisseurs étaient prometteuses[3].

Il révèle désormais que « La décision de placer l'équipe sous administration judiciaire représente une fin décevante après ces deux années pour Manor. Nous avons discuté avec plusieurs groupes d'investisseurs pendant une bonne partie de l'année dernière et nous avions convenu d'une vente à un consortium d'investissement asiatique en décembre, ce qui aurait fourni à l'équipe une solide plateforme pour continuer sa croissance et son développement continu. Malheureusement le temps a manqué pour que cette transaction puisse se terminer. Nous avions décidé, en 2015, de ne pas commencer une saison si nous ne savions pas avec certitude que nous pouvions la terminer. C'est pourquoi nous avons donc pris la difficile décision de mettre l'équipe sous administration judiciaire. »[4] La proposition de rachat menée par ce consortium asiatique et Ron Dennis après son éviction du comité de direction de McLaren ne s'étant toutefois pas concrétisée à temps, Fitzpatrick a pas eu d'autre choix que de placer Manor en redressement judiciaire, une procédure qui pourrait permettre, avec l'effacement de quelques dettes, à l'équipe de redevenir attractive[5].

Le 27 janvier, l'équipe est liquidée et doit cesser ses activités[6],[7]. Geoff Rowley, l'administrateur déclare : « C'est profondément regrettable que Manor doit cesser ses activités et fermer ses portes. C'est un grand nom du sport britannique et l'équipe s'est montrée remarquable ces deux dernières années grâce à un nouveau propriétaire qui lui a donné un nouveau souffle mais faire fonctionner une écurie de Formule 1 réclame de lourds investissements. Nous avons essayé de mettre en place une opération viable à long terme dans un délai très court, mais aucune solution n'a pu être trouvée pour que l'équipe subsiste sous sa forme actuelle. Nous allons entamer le processus de licenciement de l’ensemble du personnel mardi dès que les personnes auront reçu leur salaire du mois de janvier. »[8]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Manor Racing en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
2016 Drapeau : Royaume-Uni Manor Racing MRT Manor MRT05 Mercedes V6 Pirelli Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein
Drapeau de l'Indonésie Rio Haryanto
Drapeau de la France Esteban Ocon
21 1 11e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grégory Demoen, « Manor, c'est fini ! », sur f1i.fr, (consulté le 27 janvier 2017)
  2. Olivier Ferret, « Manor bientôt placée en redressement judiciaire. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 6 janvier 2017)
  3. Olivier Ferret, « Officiel : Manor placée en redressement judiciaire. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 6 janvier 2017)
  4. Olivier Ferret, « Fitzpatrick : Une fin décevante après ces deux années pour Manor. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 6 janvier 2017)
  5. Olivier Ferret, « Manor : Le rachat par Ron Dennis ne s’est pas concrétisé à temps. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 6 janvier 2017)
  6. Olivier Ferret, « Officiel : L’équipe Manor sera liquidée à partir de mardi. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 27 janvier 2017)
  7. Grégory Demoen, « Manor, c'est fini ! », sur f1i.fr, (consulté le 27 janvier 2017)
  8. Martin Businaro, « Manor n'avait aucune solution viable. », sur f1i.fr, (consulté le 28 janvier 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]