Red Bull RB12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Red Bull RB12
Red Bull RB12
Daniil Kvyat sur la RB12 à Bahreïn en 2016.
Présentation
Équipe Drapeau de l'Autriche Red Bull Racing
Constructeur Red Bull Racing
Année du modèle 2016
Concepteurs Adrian Newey
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d’aluminium en nid d’abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Multimatic
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Multimatic
Nom du moteur TAG Heuer R.E.16
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Moteur longitudinal en position centrale
Boîte de vitesses Red Bull, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Système de carburant Réservoir de 100 kg d'essence
Système de freinage Disques et étriers Brembo
Poids 702 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Total
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes OZ Racing
Partenaires TAG Heuer, Casio
Histoire en compétition
Pilotes 3. Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo
26. Drapeau de la Russie Daniil Kvyat
33. Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen
Début Grand Prix d'Australie 2016
Courses Victoires Pole Meilleur tour
21 2 1 5
Championnat constructeur 2e avec 468 points
Championnat pilote Daniel Ricciardo : 3e
Max Verstappen : 5e
Daniil Kvyat : 14e

Chronologie des modèles (2016)

La Red Bull RB12 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie autrichienne Red Bull Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2016. Elle est pilotée par l'Australien Daniel Ricciardo qui effectue se troisième saison pour l'écurie de Milton Keynes et par le Russe Daniil Kvyat, présent chez Reb Bull depuis 2015. Ce dernier est remplacé par Max Verstappen à partir du GP d'Espagne. Les pilotes-essayeurs sont le Suisse Sébastien Buemi et le Français Pierre Gasly.

Conçue par l'ingénieur britannique Adrian Newey, la RB12 est présentée le 22 février 2016 sur le circuit de Barcelone en Espagne. Évolution de la Red Bull RB11 de 2015, elle s'en distingue notamment par une nouvelle livrée d'où a disparu le nom de son ancien commanditaire Infiniti filiale haut de gamme de l'alliance Renault-Nissan. D'autre part, le moteur RE16 fourni par Renault est badgé TAG Heuer ; cette double mise en retrait a été voulue par Renault à la suite des tensions provoquées par les critiques de Red Bull envers son motoriste en 2015.

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

Le moteur Renault ayant été confirmé très tardivement, la RB12 n'est qu'une évolution de la Red Bull RB11 de la saison précédente. Elle s'en distingue toutefois par des suspensions avant en forme de diapason, dont le bras, très allongé, agit comme un aileron[1]. Les biellettes de direction, situées au dessus de ce bras, sont inspirées de la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid[2]. Les écopes de freins adoptent un design soigné alors que les encoches du fond plat imitent celles de la Ferrari SF16-H et les bras de suspension arrière trouvent leurs origines dans la Toro Rosso STR10 de 2015. Contrairement à la Renault R.S.16 qui dispose du même moteur, la RB12 dispose d'une triple sortie d'échappement, maintenue par une pièce métallique. Comme ses devancières, la monoplace penche vers l'avant, eu égard au rehaussement de sa partie arrière, afin de maximiser l'effet du diffuseur[3].

Adrian Newey déclare à propos de sa nouvelle création : « Je pense que notre motoriste a bien travaillé cet hiver. L’écart avec les meilleurs reste important mais chez Renault il y a de nouvelles personnes, plus de budget, une approche différente et cela devrait nous permettre de combler l’écart, doucement mais sûrement. En ce qui nous concerne, il ne peut y avoir de gros pas en avant avec des règles aussi stables et restrictives. Je ne m’attends donc pas à faire un bond dans la hiérarchie. Nous avons tiré les leçons de 2015, nous avons donc balayé devant notre porte et fait les changements nécessaires sur la voiture pour ne pas rencontrer les mêmes problèmes de comportement que sur la RB11 du début de l’année passée. Nous avons bien développé la RB11 l’an dernier et nous poursuivons sur cette route. Il ne devrait donc pas y avoir de mauvaises surprises sur le châssis de la RB12 »[4].

Le propriétaire de Red Bull Racing, Dietrich Mateschitz, souhaite améliorer les résultats obtenus en 2015 : « Je veux que nous finissions troisième du championnat constructeurs. Nous devons gagner la bataille face aux équipes clientes de Mercedes et Ferrari. Le nouveau personnel de Renault Sport est professionnel, passionné et déterminé. Même si nous poursuivons avec le même moteur que l’an dernier, j’ai l’impression que Renault pousse bien plus, avec de nouvelles personnes aux responsabilités »[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Red Bull RB12 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21
2016 Red Bull Racing TAG Heuer RE16
V6 Turbo
Pirelli AUS BAH CHI RUS ESP MON CAN EUR AUT GBR HON ALL BEL ITA SIN MAL JAP USA MEX BRÉ ABU 468 2e
Daniel Ricciardo 4e 4e 4e 11e 4e 2e 7e 7e 5e 4e 3e 2e 2e 5e 2e 1er 6e 3e 3e 8e 5e
Daniil Kvyat Np 7e 3e 15e
Max Verstappen 1er Abd 4e 8e 2e 2e 5e 3e 11e 7e 6e 2e 2e Abd 4e 3e 4e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Carpentiers, « La Red Bull RB12 à la loupe (1/4) », sur f1i.com, (consulté le 15 avril 2016)
  2. Nicolas Carpentiers, « La Red Bull RB12 à la loupe (2/4) », sur f1i.com, (consulté le 15 avril 2016)
  3. Nicolas Carpentiers, « La Red Bull RB12 à la loupe (3/4) », sur f1i.com, (consulté le 15 avril 2016)
  4. Olivier Ferret, « Newey : Pas de gros pas en avant pour Red Bull cette année », sur motorsport.nexten-auto.com, (consulté le 15 avril 2016)
  5. Olivier Ferret, « Mateschitz : Red Bull doit finir 3e du championnat en 2016 », sur motorsport.nexten-auto.com, (consulté le 15 avril 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :