Pole position

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En sport mécanique sur circuit, la pole position, ou position de tête, est la première place de la grille de départ.

Le terme, d'origine anglaise, vient du vocabulaire du sport hippique. Lors d'une course où les chevaux partent en ligne, le cheval numéro 1, en première position de départ, est placé à la corde près du « poteau » (pole en anglais) intérieur de la piste.

La position sur la grille est généralement déterminée lors d'une séance de qualification séparée où les pilotes cherchent à faire le tour le plus rapide, ou par leur position à la course précédente. Les formats sont différents en fonction des sports : Formule 1, MotoGP, NASCAR, 500 miles d'Indianapolis, Kartingetc.

En Formule 1[modifier | modifier le code]

Au terme du championnat 2021, 102 pilotes sur les 770 ayant pris le départ d'au moins un Grand Prix ont réalisé une pole position[1].

Lewis Hamilton est l'actuel détenteur du record avec 103 pole positions en plus de 190 Grands Prix. Ayrton Senna, l'a détenu de 1989 à 2006 pour le porter à 65 départs en tête, il a ensuite été dépassé par Michael Schumacher (68 pole positions), chiffre atteint par Lewis Hamilton lors de la saison 2017 et qu'il n'a cessé d'améliorer par la suite.

Historiquement, la pole position en Formule 1 est attribuée au pilote ayant réalisé le meilleur temps des qualifications (sauf en cas de pénalité) et lui offre la première place sur la grille de départ[2].

Lors de la saison 2021 et avec l'introduction de la « Qualification Sprint » pour les trois Grands Prix de Grande-Bretagne, d'Italie et de São Paulo, la position de tête au départ du Grand Prix revient au vainqueur de cette nouvelle épreuve[2]. Ce choix d'attribution de la pole position fait débat parmi les membres du paddock comme l'exprime le quadruple champion du monde Sebastian Vettel estimant que « la pole position devrait revenir à celui qui est le plus rapide sur un tour[3]. »

Pour le championnat 2022, la FIA annonce que la « Qualification Sprint » est remplacée par un « Sprint » et que la pole position revient au pilote ayant réalisé le meilleur temps lors des qualifications, que ce soit un Grand Prix avec ou sans Sprint. Si, pour les archives statistiques, la pole position reste attribuée au pilote ayant effectué le tour le plus rapide, celui-ci pourra perdre la première place de la grille de départ lors du Sprint qui définit la grille de départ du Grand Prix[4].

Divers[modifier | modifier le code]

Ce terme a donné son nom à deux jeux vidéo : Pole Position et Pole Position II.

Autres termes venant du sport hippique et appliqués aux sports mécaniques : « Grand Prix », « paddock », « écurie ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistiques Pilotes - Pole positions - Par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  2. a et b Fabien Gaillard, « Le vainqueur des Qualifs Sprint aura bien la pole position officielle. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  3. Benjamin Vinel, « Qualifs Sprint : la stat de la pole position est contestée », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  4. Aurélien Attard, « La FIA annonce trois Sprints et un nouveau barème pour 2022. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )