Nicholas Latifi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicholas Latifi
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicholas Latifi en 2018.
Biographie
Date de naissance (25 ans)
Lieu de naissance Toronto (Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Site web nicholaslatifi.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2012
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2020- Drapeau : Royaume-Uni Williams 17 (0)
Statistiques
Numéro permanent 6
Nombre de courses 17
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0
Podiums 0
Victoires 0

Nicholas Latifi, né le à Toronto, est un pilote automobile canadien. Il possède des origines italiennes et iraniennes.

Il participe, en 2019, au championnat de Formule 2 avec l'écurie française DAMS. Il a occupé le poste de pilote d'essais de Force India puis de Racing Point Force India, avant d'occuper le même poste chez Williams lors de la saison 2019.

Pour la saison 2020 de Formule 1, il officie comme pilote titulaire dans l'équipe Williams, aux côtés du pilote britannique George Russell[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en monoplace (2012)[modifier | modifier le code]

Fils du millionnaire canadien Michael Latifi, la carrière automobile de Nicholas Latifi est financée par ce dernier. Après avoir couru en karting entre 2009 et 2012, il fait ses débuts en monoplace cette même année. Il s'engage avec BVM dans le championnat d'Italie de Formule 3 et connaît une première moitié de saison très régulière, avec de nombreuses rentrées dans le top 10. Il obtient quatre podiums en fin de saison dont une victoire, sur le circuit de Vallelunga[2]. Il termine 7e du championnat.

Carrière en Formule 3 (2013-2014)[modifier | modifier le code]

En et , Nicholas Latifi part en Nouvelle-Zélande et dispute le championnat du Toyota Racing Series. Son meilleur résultat est une sixième place, il se classe neuvième au général.

Nicholas Latifi en Formule 3 européenne en 2014.

Il retourne ensuite en Europe et prend part au championnat d'Europe de Formule 3 avec Carlin Motorsport[3]. Il ne réalise aucun coup d'éclat et termine 15e du championnat. En parallèle, et toujours avec Carlin, il participe au championnat de Formule 3 britannique. Il obtient deux pole positions à Spa-Francorchamps, ainsi qu'une troisième place à Brands Hatch. Il finit cinquième du championnat. En juillet, il court à Zandvoort pour disputer les Masters de Formule 3, et termine septième de la course.

En 2014, il rejoint Prema Powerteam dans le championnat d'Europe de Formule 3[4]. Il monte sur le podium lors de la deuxième course de la saison à Silverstone, et termine 10e du championnat. On le retrouve également en GP2 Series, avec Hilmer Motorsport, pour le dernier meeting de l'année à Yas Marina[5], où il ne marque aucun point.

Carrière en Formule Renault 3.5 (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Après avoir disputé les six dernières courses de la saison de Formule Renault 3.5 avec Tech 1 Racing en 2014[6], avec comme meilleur résultat une 2e place à Jerez, Nicholas Latifi s'engage dans la discipline dès le début de l'année 2015[7]. Avec Arden Motorsport, il termine 11e du championnat sans jamais atteindre le podium et inscrit presque trois fois moins de points que son équipier Egor Orudzhev. Tout comme en 2014, il dispute quelques course de Porsche Carrera Cup en Grande-Bretagne, où il obtient un podium. Il fait une nouvelle apparition en GP2 Series chez MP Motorsport[8], sans marquer de point en sept courses.

GP2 Series puis Formule 2, et premiers pas en Formule 1 (2016-2019)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il devient pilote d'essais pour Renault F1 Team en 2016[9], il signe chez DAMS en GP2 Series[10] et prend part à l'intégralité de la saison 2016. Sa saison commence de la plus belle des manières avec une 2e place à Barcelone le samedi puis une 7e place le dimanche. Il marque donc 20 points en un week-end, mais n'en inscrit que 23 sur la totalité de la saison, passant la majeure partie de l'année dans le ventre mou du peloton. Il termine dixième sur le Red Bull Ring et neuvième à Yas Marina, et est totalement dominé par son équipier Alex Lynn qui remporte trois courses. Lynn termine sixième du championnat avec 124 points et Latifi termine seizième avec 23 points.

Nicholas Latifi à Silverstone en 2016.

Nicholas Latifi est toutefois conservé par DAMS pour le championnat de Formule 2 2017 (qui succède au GP2 Series) et accueille un nouvel équipier, Oliver Rowland[11]. Alors qu'il est en tête de la course sprint de Barcelone, il sort de la piste dans les derniers tours et termine 3e. Sur le circuit urbain de Bakou, il monte deux fois sur la troisième marche du podium, puis termine 2e en Autriche avant de remporter sa première course à Silverstone[12]. Avec un total de neuf podiums, Nicholas Latifi se classe 5e du championnat.

En 2018, il devient le pilote essayeur de Force India puis de Racing Point Force India[13]. Il découvre ensuite la Force India VJM11 à l'occasion de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Canada[14], ainsi qu'en Hongrie, où il prend d'ailleurs part aux essais privés de Formule 1 les jours suivants avec l'écurie indienne. Après la pause estivale, il obtient sa première victoire en Formule 2 depuis un an à Spa-Francorchamps[15]. Nicholas Latifi retrouve le podium en Formule 2 en terminant deuxième de la première course de Sotchi. Il termine finalement neuvième du championnat.

Nicholas Latifi en Formule 2 sur le Red Bull Ring en 2019.

Le pilote canadien poursuit une quatrième année consécutive avec DAMS en 2019, et devient en parallèle le pilote de réserve de Williams[16]. Il connaît un très bon début de saison à Bahreïn, en remportant la course principale[17] et en finissant troisième le lendemain. Quelques jours plus tard, il prend le volant de la Williams FW42 dans le cadre des essais privés sur le circuit de Sakhir. À Bakou, il remporte sa deuxième course de la saison et creuse l'écart au championnat[18], puis gagne de nouveau en Espagne[19] puis en Hongrie. Sa deuxième partie de saison est moins fructueuse que la première et il termine vice-champion derrière Nyck de Vries.

Entretemps, il pilote de nouveau la Williams lors de quelques séances d'essais libres sur les Grands Prix de Formule 1, au Canada, en France, en Belgique, puis en fin de saison lors de la tournée nord-américaine.

Titulaire en Formule 1 chez Williams (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

Le , Nicholas Latifi est nommé pilote titulaire pour Williams F1 Team en vue de la saison 2020, en remplacement de Robert Kubica[20]. Il termine onzième de son premier Grand Prix en Autriche[21]. En Hongrie, il hisse sa voiture en Q2 et prend la 15e place des qualifications, mais termine à cinq tours du vainqueur Lewis Hamilton, notamment pénalisé par une crevaison consécutive à une collision avec Carlos Sainz Jr. dans la voie des stands[22]. Il termine de nouveau à la porte des points lors du Grand Prix d'Italie et du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Largement dominé par son équipier George Russell, Nicholas Latifi achève sa première saison en Formule 1 à la 21e place du classement des pilotes.

Carrière[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Nicholas Latifi en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Podiums Meilleurs tours Dans les points Abandons Points inscrits Classement
2020 Williams Racing Williams FW43 Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 17 0 0 0 0 0 3 0 21e
Résultats détaillés des saisons de Nicholas Latifi en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 Points inscrits Classement
2020 Williams Racing Williams FW43 Mercedes V6 turbo
hybride M11 EQ Performance
P AUT
11
STY
17
HON
19
GBR
15
70e
19
ESP
18
BEL
16
ITA
11
TOS
Abd.
RUS
16
EIF
14
POR
18
EMR
11
TUR
Abd.
BAH
14
SAK
Abd.
ABU
17
0 21e
Légende : ici

Carrière avant la Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2012 Championnat d'Italie de Formule 3 Drapeau de l'Italie BVM 24 1 0 2 4 117 7e
2013 Toyota Racing Series Drapeau de la Nouvelle-Zélande Giles Motorsport 15 0 0 0 0 503 9e
Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 Drapeau du Royaume-Uni Carlin 11 0 2 1 1 97 5e
Championnat d'Europe de Formule 3 30 0 0 0 0 45 15e
2014 Championnat d'Europe de Formule 3 Drapeau de l'Italie Prema Powerteam 30 0 0 0 1 128 10e
Formula Renault 3.5 Series Drapeau de la France Tech 1 Racing 6 0 0 0 1 20 20e
GP2 Series Drapeau de l'Allemagne Hilmer Motorsport 2 0 0 0 0 0 32e
2015 Formula Renault 3.5 Series Drapeau du Royaume-Uni Arden International 17 0 0 1 0 55 11e
GP2 Series Drapeau des Pays-Bas MP Motorsport 7 0 0 0 0 0 27e
2016 GP2 Series Drapeau de la France DAMS 22 0 0 0 1 23 16e
2017 Formule 2 22 1 0 3 9 178 5e
2018 Formule 2 24 1 0 2 3 91 9e
Formule 1 Drapeau de l'Inde Force India
Drapeau du Royaume-Uni Racing Point Force India
Pilote d'essais
2019 Formule 2 Drapeau de la France DAMS 22 4 0 4 8 214 2e
Formule 1 Drapeau du Royaume-Uni Williams Pilote d'essais

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nicholas Latifi »
  2. « F.3 – Nicholas Latifi accomplit l’exploit et remporte sa première course à Vallelunga », sur minardi.it, (consulté le 25 février 2017)
  3. Juliette Follin, « F3 Europe – Carlin signe Tincknell, Latifi, Mardenborough et King », sur chequeredflags.fr, (consulté le 26 février 2017)
  4. Vincent Lalanne-Sicaud, « F3 - Latifi signe chez Prema », sur news.sportauto.fr, (consulté le 26 février 2017)
  5. « GP2 - Nicholas Latifi remplace Daniel Abt chez Hilmer », sur autohebdo.fr, (consulté le 26 février 2017)
  6. « FR3.5 ? Nicholas Latifi arrive en WSR avec Tech 1 Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 26 février 2017)
  7. « FR3.5 ? Nicholas Latifi rejoint Arden Motorsport », sur autohebdo.fr, (consulté le 26 février 2017)
  8. Benjamin Vinel, « Nicholas Latifi signe chez MP Motorsport », sur motorsport.com, (consulté le 26 février 2017)
  9. Benjamin Vinel, « Renault recrute Nicholas Latifi comme pilote d'essais », sur motorsport.com, (consulté le 24 février 2017)
  10. Benjamin Vinel, « DAMS confirme Alex Lynn et Nicholas Latifi pour 2016 », sur motorsport.com, (consulté le 24 février 2017)
  11. Nina Rochette, « Latifi et Rowland confirmés chez DAMS », sur formularapida.net, (consulté le 24 février 2017)
  12. Camille Komaël, « Formule 2 - Silverstone, Course 2 : Balade dominicale pour Latifi », sur nextgen-auto.com, (consulté le 12 août 2017)
  13. Benjamin Vinel, « Latifi devient pilote de réserve Force India... sans Super Licence ! », sur motorsport.com, (consulté le 5 janvier 2018)
  14. Julien Billiotte, « Première sortie officielle sur un Grand Prix pour Latifi au Canada », sur autohebdo.fr, (consulté le 5 juin 2018)
  15. Nina Rochette, « C2 : Latifi renoue avec la victoire », sur autohebdo.fr, (consulté le 28 août 2018)
  16. Benjamin Vinel, « Williams recrute Latifi comme pilote de réserve », sur motorsport.com, (consulté le 8 décembre 2018)
  17. Benjamin Vinel, « Latifi s'impose avec brio à Bahreïn », sur motorsport.com, (consulté le 31 mars 2019)
  18. Dorothée Julien, « Jack Aitken et Nicholas Latifi, vainqueurs en FIA F2 à Baku », sur franceracing.fr, (consulté le 28 avril 2019)
  19. Pierre Tassel, « Nicholas Latifi s'impose au terme d'une course animée en Espagne », sur autohebdo.fr, (consulté le 13 mai 2019)
  20. Basile Davoine, « Latifi roulera chez Williams en 2020 », sur motorsport.com, (consulté le 28 novembre 2019)
  21. Cesare Ingrassia, « Nicholas Latifi frustré de terminer à la porte des points pour sa première course en F1 », sur f1only.fr, (consulté le 23 juillet 2020)
  22. Alexandre Combralier, « Les Williams F1 s'effondrent en course, Latifi finit à 5 tours », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 23 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]